Assassin’s Creed, le film: une première bande-annonce qui décape | Pèse sur start
/homepage

Assassin’s Creed, le film: une première bande-annonce qui décape

L’attente aura été longue, mais ça valait le coup!

Dévoilée mercredi soir, la première bande-annonce de l’adaptation au grand écran d’Assassin’s Creed, la franchise de jeu vidéo phare d’Ubisoft, ne déçoit pas.

De l’action à revendre, du mystère, des cascades ahurissantes, le tout appuyé par la pièce I Am a God de Kanye West: bref, deux minutes qui donnent follement envie d’en voir plus.

Dans cette nouvelle incarnation, Desmond Miles, le héros des jeux vidéo interprété par le mannequin et animateur montréalais Francisco Randez, cède sa place à Callum Lynch (Michael Fassbender), un condamné à mort qui accepte de servir de cobaye à une expérience de la firme Abstergo Industries, un empire dirigé par Alan Rikken (Jeremy Irons).

La fille de ce dernier, la scientifique Sofia Rikken (Marion Cotillard), devra guider Lynch alors qu’il plongera dans les souvenirs de son ancêtre, l’assassin Aguilar de Nehra (également interprété par Fassbender), grâce à une mystérieuse technologie appelée Animus.

Deux récits parallèles

L’action du film se déroule donc en parallèle dans un futur proche et pendant l’Inquisition Espagnole, vers la fin du 15e siècle, pendant laquelle la confrérie des Assassins tente de s’opposer au tout-puissant Ordre des Templiers, thème central des jeux vidéo.

Bien qu’il mette en scène de tout nouveaux personnages, le film restera très fidèle à l’esprit des jeux vidéo, promet le réalisateur Justin Kurzel.

«C’est le récit d’un homme qui redécouvre son identité à travers la vie de ses ancêtres», explique-t-il à IMDB.

Le film prendra l’affiche le 21 décembre dans les cinémas.

Une suite avait déjà été annoncée en mars dernier, avant même la sortie de la première bande-annonce.

Sur le même sujet

Commentaires