L’épopée en 10 questions réponses | Pèse sur start
/homepage

L’épopée en 10 questions réponses

Les 100 millions de personnes qui ont joué, à un moment ou à un autre, à World of Warcraft (WoW) trépignent d’impatience depuis mai 2006, date à laquelle un projet de film tiré du jeu avait été annoncé.

Bien des bouleversements, changements de vision et de scénario plus tard, Warcraft déboule enfin en force sur les écrans avec ses orcs et ses humains. Bienvenue, donc, à Azeroth... et à Draenor!

1. Quelle est l’histoire de Warcraft?

Créé en 1994 par Blizzard Entertainment, Warcraft: Orcs and Humans est le tout premier jeu de stratégie en temps réel de ce qui est devenu une véritable saga. Car, en 2004, WoW, jeu de rôle en ligne massivement multi joueur accessible sur abonnement, arrive dans les magasins et connaît un succès fulgurant. Mais c’est le tout premier titre dont s’inspire le film. En effet, alors qu’Azeroth est un royaume humain luxuriant et tranquille, les orcs, qui vivent sur Draenor, font face à une terrible menace. Leur planète va mourir et l’un d’eux ouvre un portail vers Azeroth. Les orcs envoient alors une armée – baptisée la Horde - envahir ce nouveau monde.

2. L’équipe du film est-elle composée de joueurs de WoW?

Le réalisateur Duncan Jones (Moon et Code source) est un joueur passionné de WoW. Selon le producteur Charles Roven, c’est d’ailleurs lui qui a suggéré que Warcraft suive à la fois les humains et les orcs puisque les joueurs peuvent choisir n’importe quelle race. «Duncan voulait s’assurer que nous racontions cette histoire des deux points de vue, en laissant le public choisir son camp», a-t-il détaillé. L’acteur Robert Kazinsky est un joueur classé, Daniel Wu est également un aficionado du jeu en ligne, de même que Bill Westenhofer – dont le personnage principal dans le jeu est un mage de haut niveau –, est devenu le conseiller technique non officiel pendant le tournage.

3. Les orcs ont-ils été créés par ordinateur?

À cause de leur taille (de huit à neuf pieds de haut, pesant plus de 500 lb.), les orcs ont dû être développés grâce à la magie des images de synthèse, chaque acteur portant un costume équipé de capteurs, les mouvements et expressions du visage étant ensuite retranscrits par informatique. Au total, 1300 des 2000 plans d’effets spéciaux contiennent des orcs! De plus, de manière à permettre aux acteurs de «voir» leurs performances en temps réel grâce à la prévisualisation, un nombre inhabituellement élevé de caméras a été placé sur les plateaux. Ainsi, pas moins de 125 caméras filmaient l’action dans la forêt d’Elwynn!

4. Les décors du film sont-ils ceux du jeu?

Les endroits iconiques de l’Alliance figurent bel et bien dans Warcraft, tels que Stormwind – incluant la salle du trône et le marché –, la forêt d’Elwynn, The Lions’ Pride Inn (l’Auberge de la Fierté du lion) ou la tour de Karazhan avec ses 3000 parchemins.

Du côté de la Horde et des zones contestées, Black Morass (les Morasses Noires) est là, entièrement développée par ordinateur, de même que le Swamp of Sorrows (Marais des chagrins).

Un lieu a été inventé pour les besoins du film, il s’agit de l’armurerie de l’Alliance, dans laquelle on peut admirer pas moins de 1000 armes (dont 700 épées) et 120 boucliers.

 

5. Qui sont les personnages principaux?

 

Gul’dan (Daniel Wu)

Photo courtoisie

Le shaman orc qui a ouvert le portail vers Stormwind

 

Anduin Lothar (Travis Fimmel), commandant des forces de Stormwind

Photo courtoisie

Lothar était un héros imparfait. «Il possède un sens profond du devoir, mais néglige sa famille, et regrette de ne pas avoir développé de liens avec son fils», explique l’acteur.

 

Medivh (Ben Foster), puissant magicien et Gardien de Tirisfal

Photo courtoisie

Medivh s’est retiré du monde dans la tour de Karazhan. Le coordonnateur des effets spéciaux, Bill Westenhofer, a passé du temps avec Ben Foster, afin de lui expliquer comment placer ses mains pour jeter des sorts. «Dans le film, la magie est soit une représentation visuelle de ce qu’on voit dans le jeu, soit un effet que nous avons inventé pour que ce soit visuellement attrayant.»

 

Le roi Llane Wrynn (Dominic Cooper) et la reine Taria Wrynn (Ruth Negga)

Photo courtoisie

Le couple règne du château de Stormwind (Hurlevent) et tous deux sont persuadés qu’il leur faut unir toutes les races d’Azeroth pour défaire les orcs.

Photo courtoisie

 

Durotan (Tony Kebbell), chef du clan Frostwolf (Loup-de-givre)

Photo courtoisie

Bien qu’il doute sérieusement des motivations de Gul’dan, Durotan, sa femme Draka (Anna Galvin) et son second, Orgrim Doomhammer (Robert Kazinsky), de même que tous les membres du clan Frostwolf se joignent néanmoins à l’exode des orcs.

 

Garona Halforcen (Paula Patton), une mi-orc, mi-humaine

Photo courtoisie

Ancienne esclave de Gul’dan, Garona est désormais une guerrière dont la survie dépend de sa capacité à se battre. Elle décide de se rallier à Lothar, dont elle apprécie la bravoure et les charmes.

 

Khadgar (Ben Schnetzer), jeune mage et ancien élève de Medivh

Photo courtoisie

Khadgar se rebelle contre le conclave de mages du Kirin Tor.

 

Blackhand (Clancy Brown)

Photo courtoisie

Ou Main-Noire, l’un des guerriers les plus puissants de la Horde, devenu commandant en chef

 

En rafale

6. Quel est le budget de Warcraft?

Warcraft a bénéficié d’un budget de production de 160 millions $.

7. Où le film a-t-il été tourné?

Warcraft a été tourné à Vancouver, seuls studios capables d’accueillir les 90 immenses plateaux du film. De plus, les accessoires, costumes, tissus, décors et équipements divers ont été fabriqués en Nouvelle-Zélande, en Espagne, en Turquie, en Afrique du Sud, en Italie, en Angleterre, aux États-Unis et, bien sûr... au Canada.

8. Combien de temps a duré le tournage?

Le tournage a duré 18 semaines, mais c’est sans compter les 10 mois de préproduction et les 20 mois de postproduction.

9. Les armes iconiques du jeu sont-elles dans le film?

Un grand soin a été apporté au design et à la fabrication des armes. À titre d’exemple, 18 versions du pistolet Finlock ont été créées. Le Doomhammer (ou Marteau-du-destin) a fait l’objet d’une attention toute particulière, de même que la dague de Garona.

10. Y aura-t-il des suites, sur le modèle des expansions de «WoW»?

Rien n’est encore décidé. Ainsi que l’a expliqué Duncan Jones à Wired, il aimerait tourner un de ses films après celui-ci, mais ne dit absolument pas non à deuxième volet... avec la même équipe.


♦ Warcraft, présenté en 3D, envahit les salles de cinéma de la province dès le 10 juin.

 
 

Commentaires