Pas de SNES Classic au Québec: «une décision d'affaires de Nintendo», dit l'OQLF | Pèse sur start
/homepage

Pas de SNES Classic au Québec: «une décision d'affaires de Nintendo», dit l'OQLF

On apprenait hier que la SNES Classic Edition ne sera pas en vente au Québec - du moins, pour l'instant. Nombreux internautes spéculent que l'Office québécois de la langue française (OQLF) n'ait pas jugé la microconsole conforme à la Charte de la langue française, la bannissant ainsi de la province. Mais dans les faits, l'organisme public n'était pas du tout impliqué dans le dossier.

«On n'est pas aveugles, on voit les commentaires sur Internet, fait savoir la porte-parole de l'OQLF, Julie Letourneau. L'Office n'a rien à voir avec ça. On ne sait pas pourquoi ils ont décidé de ne pas vendre le produit au Québec.»

Selon elle, il s'agirait d'une «décision d'affaires» du géant japonais.

«Il n'y a jamais d'intervention de l'Office pour empêcher la vente d'un produit. Il aurait fallu que quelqu'un dépose une plainte pour que ce soit possible, et ce n'est pas le cas», précise la porte-parole.

Ce que dit la loi

Aucune loi n'encadre la langue utilisée dans les jeux vidéo au Québec. En revanche, la Charte de la langue française dicte que «toute inscription sur un produit [...] y compris le mode d’emploi et les certificats de garantie, doit être rédigée en français», ce qui est effectivement le cas pour l'emballage de la SNES Classic Edition.

Une entente conclue entre l'OQLF et l'Association canadienne du logiciel et du divertissement en 2007 stipule toutefois que «tous les nouveaux jeux vidéo pour les consoles de nouvelle génération vendus au Québec devront être offerts en français lorsque la version française existe quelque part dans le monde».

On présume donc que la SNES Classic Edition ne respectait pas cette indication. Là où tout ça se corse, est quand on apprend que «l’entente ne porte que sur les consoles de jeux de la nouvelle génération» et que «la version anglaise d’un jeu vidéo peut être vendue si aucune version française n’existe dans le monde».

Au moins un des jeux inclus dans la microconsole, soit The Legend of Zelda: a Link to the Past, a été commercialisé en français au Québec. Il est possible que ce ne soit pas le cas pour la version dans la SNES Classic Edition. 

Certains des autres jeux avaient des versions françaises en Europe à leur sortie - mais elles sont incompatibles avec les télévisions nord-américaines vu leur fréquence de rafraîchissement (le nombre d'images s'affichant sur l'écran par seconde) inférieur.

Considérant que l'entente ne s'applique que sur les jeux de «nouvelle génération», comment affecte-t-elle la mise en vente de la SNES Classic? Qu'en est-il de Star Fox 2? Nous avons contacté l'Association canadienne du logiciel et du divertissement pour obtenir plus de réponses, mais leur porte-parole nous a simplement référés à Nintendo.

Nintendo silencieux

Rejoints par plusieurs médias hier afin de commenter la nouvelle, les représentants de Nintendo n'ont toujours pas accordé d'entrevue pour expliquer leur décision.

«C'est eux qui ont la réponse, c'est eux la clé. Il faudrait leur demander pourquoi ils ont décidé de ne pas vendre le produit, surtout qu'ils offrent déjà beaucoup de produits en langue française», affirme la porte-parole de l'OQLF.

Nous avons relancé Nintendo aujourd'hui dans l'espoir d'obtenir davantage d'explications. Cet article sera mis à jour si des réponses nous sont fournies.

 

Commentaires

À lire aussi

Et encore plus