Le géant Ubisoft va prendre de l’expansion au Saguenay | Pèse sur start
/homepage

Le géant Ubisoft va prendre de l’expansion au Saguenay

Après Montréal et Québec, la multinationale du jeu vidéo Ubisoft a la ferme intention de prendre de l’expansion au Saguenay, a appris Le Journal.

L’annonce de l’ouverture d’un nouveau studio de création devrait être officialisée mardi à Chicoutimi lors d’une conférence de presse. L’entreprise dévoilera un important plan de croissance en sol québécois, plan qu’elle qualifie de son plus important en 20 ans de présence dans la province.

MOTUS ET BOUCHE COUSUE

Pour l’occasion, le grand patron des studios d’Ubisoft de Montréal, de Québec et de Toronto, Yannis Mallat, sera présent tout comme le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitao, la ministre de l’Économie, Dominique Anglade, et le maire de Saguenay, Jean Tremblay.

Photo AFP

Le cofondateur et grand patron d’Ubisoft, Yves Guillemot, sera également de la partie, assure-t-on. Il fera le voyage de Paris pour cette annonce.

Selon nos informations, le studio de Saguenay serait sous la supervision du studio d’Ubisoft de Québec qui compte actuellement 450 employés dans la capitale.

Hier, chez Ubisoft, c’était motus et bouche cousue. « On ne commente pas les rumeurs. Il y a aura une importante annonce mardi à Chicoutimi », a indiqué le porte-parole du studio d’Ubisoft de Québec, Jonathan Gendron.

Même son de cloche du côté de l’hôtel de ville de Saguenay, où le mot d’ordre était de ne pas commenter, hier.

Du côté de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), la nouvelle de la venue d’Ubisoft a de quoi faire sourire puisque l’établissement dispense une formation unique en programmation de jeux vidéo.

« C’est une excellente nouvelle si ça se produit. On est le seul endroit à offrir un baccalauréat en développement de jeux vidéo [et une maîtrise en informatique dans le même domaine] », indique le responsable du programme, François Lemieux.

3600 EMPLOYÉS

Au Québec, Ubisoft détient des studios de création à Montréal et à Québec et compte 3600 employés.

Depuis son arrivée au Québec il y a 20 ans, Ubisoft dit avoir investi plus de 3,5 milliards de dollars en salaires et en développement dans ses studios.

Les studios québécois d’Ubisoft dirigent le développement de certaines des plus grandes marques du groupe, dont Assassin’s Creed, Far Cry, Watch_Dogs, For Honor et Tom Clancy’s Rainbow Six.

CRITIQUES

Au cours des derniers mois, Ubisoft a notamment fait les manchettes après que le PDG de Stingray, Éric Boyko, ait sévèrement critiqué le programme de crédit d’impôt du Québec offert aux entreprises multimédias étrangères.

« Peut-on arrêter de donner des crédits d’impôt à des compagnies étrangères dans le monde du multimédia ? » s’était indigné le grand patron de Stingray, ne se gênant pas pour citer Warner Bros ou Ubisoft qui profitent, toutes deux, d’un crédit d’impôt trop généreux selon lui.

Dans les cas d’entreprises bénéficiant de ce crédit d’impôt spécial, 30 % du salaire des employés de ce secteur est payé par le gouvernement québécois. Le salaire moyen d’un travailleur de l’industrie se situe entre 80 000 $ et 120 000 $.

– Avec Pierre-Alexandre Maltais

 

Commentaires