Super Mario Odyssey est une lettre d’amour aux fans de Nintendo | Pèse sur start
/homepage

Super Mario Odyssey est une lettre d’amour aux fans de Nintendo

On l’attendait depuis des années: Super Mario Odyssey sera enfin disponible dès demain.

Le jeu sortira sur la Nintendo Switch, qui célèbrera son premier anniversaire en mars 2018. Plusieurs gamers ont décidé d’attendre que plus de jeux soient disponibles avant d’acheter la console... mais là, assez attendu, les amis. Avec The Legend of Zelda: Breath of the Wild et maintenant Super Mario Odyssey, la Switch vaut totalement la peine. 

Si vous comptez acheter le jeu, permettez-moi de vous offrir un petit conseil: ne regardez pas trop de vidéos de gameplay. Ce jeu mérite d’être découvert, et vous méritez d’être surpris. 

Avec les images déjà dévoilées du jeu, plusieurs gamers disent que Super Mario Odyssey est comme une suite spirituelle de Super Mario 64, et, vous savez quoi? C’est un peu vrai. 

Courtoisie

 

En fait, le jeu est une véritable histoire d’amour au parcours de notre plombier moustachu préféré à travers les années. Vous allez croiser des personnages surprenants et quelques clins d’oeil qui toucheront votre génération à vous. Moi, j’étais plus Nintendo 64, alors j’ai remarqué énormément de références à Super Mario 64. Mais il y en a pour toutes les générations.

Nintendo a vraisemblablement trouvé les ingrédients parfaits pour faire plaisir aux gamers: les prendre par les sentiments. On se sent important quand on comprend une référence, et on a l’impression que Nintendo nous parle. 

Je vais faire mon possible pour ne pas divulgâcher trop d’information, en vous dévoilant très peu sur ce qui rend le jeu si magique. Je sais, c’est «plate», mais je vous souhaite de découvrir ces choses-là par vous-même. 

 

Le jeu

Courtoisie

Bowser est de retour et il a une seule intention: épouser la princesse Peach! Évidemment, Mario et Peach ne sont pas d'accord. 

Mario doit visiter plusieurs royaumes avec l’Odyssée, son vaisseau, pour pouvoir empêcher l’union de la belle et la bête. On retrouve des niveaux thématiques, axés sur l’exploration, la collecte d’items et les combats de gardiens. 

L’Odyssée est en forme de chapeau géant, rappelant un appareil qui aurait été imaginé par Jules Verne. Le vaisseau carbure aux lunes, qui sont dissimulées un peu partout dans chaque monde. Mario pourra lancer son beau petit chapeau Cappy pour absorber certaines caractéristiques de son environnement; une fonction inévitable côté gameplay. Votre vaisseau a besoin d'un certain nombre de lunes pour s'aventurer vers le prochain tableau, mais vous pouvez toujours revenir sur vos pas et chercher les lunes que vous avez manquées. Encore une fois, ça fait très Mario 64.

Vous allez croiser les acolytes de Bowser, des lapins garçons et demoiselles d’honneur, qui voudront vous confronter dans chaque monde dans des combats un peu prévisibles, mais assez challengeant.

Les mondes sont plus colorés que jamais, et proposent un thème lié au mariage. Fleurs, vêtements, repas, etc. Chaque concept, que ce soit dans la neige ou sur la plage, est exploité avec brio et nous laisse totalement émerveillés. 

Les jeux de Mario ont toujours été grandioses côté level design, et ce jeu n’est pas une exception. Cependant, pour faire changement, les niveaux ne sont pas tous nécessairement en animation réaliste, comme une réinterprétation de la ville de New York, mais aussi parfois un peu plus fantastique, avec de drôles de formes à la Picasso.

Il sera impératif d’observer l’environnement pour dénicher toutes les lunes cachées. Il faudra parfois lancer votre chapeau sur un ennemi pour utiliser ses caractéristiques afin de vous rendre sur une certaine plateforme, ou battre un ennemi. C'est amusant, être un Goomba!

Des drapeaux sont utilisés dans les mondes pour sauvegardé votre jeu, mais aussi pour que Mario puisse se téléporter. C'est pratique, parce que les niveaux sont énormes. 

Ah et, Mario peut acheter des vêtements. Parfois pour des missions, autrefois pour rien. Moi, je me suis vraiment amusée à déguiser mon bonhomme un peu n’importe comment. 

 

L’amour du rétro

Courtoisie

Normalement, je n’aurais pas parlé de ce côté du jeu, mais Nintendo a dévoilé cette surprise dans ses bandes-annonces alors je ne peux pas passer à côté. 

Chaque niveau cache un micro-niveau, accessible par un fameux tunnel vert qui plonge Mario dans l’univers d’une ancienne aventure 2D, comme Super Mario Bros. Vraiment, cette touche est merveilleusement pensée et bien exécutée. J'ai un peu crié de bonheur dans mon salon.

Il y aura d’autres (énormes) surprises du genre tout au long du jeu, mais je ne vous les dévoilerai pas. Si vous êtes un énorme fan de Mario en général, préparez-vous quand même à exploser sur votre divan.

 

La mécanique

Courtoisie

Les fans de Super Mario 64 vont saisir les contrôles de base instinctivement, c’est assuré. 

C’est le chapeau qui complique les choses, et ceci est mon seul réel bémol avec le jeu. Super Mario Odyssey veut vraiment vous faire utiliser les Joy-Con dans chaque main, un mode de jeu que je n’aime pas vraiment. Personnellement, tout ce qui est «motion» me tanne rapidement. J’ai terminé le jeu avec les Joy-Con en mode «manette unique», mais j’ai vraiment l’impression d’avoir manqué des trucs parce que je ne pouvais pas utiliser toutes les fonctions de mouvements adéquatement. C’était possible, mais très peu précis, comme lancer le chapeau vers le haut en bougeant la manette vers le haut, ou vers la gauche pour tourner sur soi-même. La moitié du temps, je jouais à la roulette russe.

On apprend à aimer le chapeau assez rapidement, cependant. Après tout, on peut l’utiliser pour se transformer en grenouille... ou en gros dinosaure! Ça donne un feeling très dynamique au jeu, et on n'a jamais l’impression d’avoir tout vu. Ça, c’est une bonne chose, et ça fait durer un jeu longtemps. 

Courtoisie

 

Autre tout petit bémol: je trouve que la nage est plutôt difficile à maitriser. Heureusement: vous allez pouvoir vous transformer avec Cappy dans l’eau aussi. Je ne vous dis pas en quoi!

Comme vous le savez probablement déjà, le jeu propose également un mode couch co-op où vous pouvez contrôler soit Mario, ou son chapeau. Une touche intéressante, qui n'est pas nécessaire, mais bonne quand même.

Le jeu se joue bien en longues et courtes sessions, que ce soit avec le mode portable ou sur la télé. 

 

Difficile, mais pas trop

Courtoisie

Le commentaire qu’on lisait partout cet été était que Super Mario Odyssey avait l’air difficile. En fait, il est difficile par moments, mais jamais trop.

Justement, il y a une courbe d’apprentissage parfaitement ajustée, et les enfants pourront s’amuser autant que les pros. On commence en douceur, et on vous fait sacrer plus tard. 

Le fait d’avoir que trois points d'énergie est parfois frustrant, mais vous pouvez obtenir un coeur avec trois points supplémentaires juste avant de confronter un méchant. Alors, pas de panique.

Mais, n’allez pas trop vite. Je dis ça, parce que si Mario meurt en plein combat contre un gardien, il devra parfois refaire une bonne partie de l’étape précédente au combat. Ça ajoute une couche de difficulté.

Courtoisie

 

 

Le bon

  • Histoire amusante et bien maintenue tout au long du jeu
  • Drôle
  • Offre de nombreuses surprises
  • Level design original et créatif
  • Accessible aux plus jeunes
  • Clins d’oeil rétro
  • Le chapeau est une «gimmick» mais on l’aime
  • Nous force à explorer l’environnement au complet

 

Le moins bon

  • Contrôles parfois compliqués
  • Peu de chances (3 points d'énergie!)

 

Verdict

Ce jeu nous propose un beau milkshake de tout ce qui a fonctionné par le passé dans la série: puzzles, combats, monde ouvert, exploration, plateformes, collecte, musique, couleurs, fantaisie et humour. Mes attentes étaient très hautes et le jeu a réussi à les dépasser après 10 minutes. 

Super Mario Odyssey et Breath of the Wild sont probablement les jeux de l’année. Deux titres de Nintendo. Visiblement, la compagnie a le vent dans les voiles. Moi, j’ai «capoté», pour vrai.

 

9.5

Commentaires