Voici ce qu’une VRAIE geek du MCU pense de «Captain Marvel» | Pèse sur start
/news

Voici ce qu’une VRAIE geek du MCU pense de «Captain Marvel»

Image principale de l'article Une VRAIE geek du MCU critique «Captain Marvel»

 En tant que femme et fan du Marvel Cinematic Universe (MCU), c’est certain que j’attendais le film Captain Marvel avec impatience et une touche de nervosité.  

 Après 20 excellents films, à quelques exceptions près (oui, Iron Man 2 et Thor: The Dark World, je parle de vous), le MCU nous a habitués à un standard de qualité très élevé.    

 Depuis 2008, le MCU a raconté 20 histoires, situées de New York à l’espace, en passant par le Wakanda en plus de présenter une tonne de héros charismatiques, mais aucun film n’a mis en vedette UNE superhéroïne.    

 Avant Captain Marvel.    

  Alors, est-ce que le film est à la hauteur de l’importance sociale qui le porte? Décortiquons le tout.      

  L’histoire    

  Débutons avec la base: le film se déroule dans les années 90, soit bien avant que les Avengers ne soient formés.     

  On rencontre tout d’abord celle qui se fait appeler Vers. Pour les moins nerds, Vers, Captain Marvel et Carol Danvers, sont le même personnage.     

  Vers est une guerrière Kree, une race d’extra-terrestres en guerre avec les Skrulls depuis toujours.   

 Elle a été recrutée par les Krees, qui lui ont donné des superpouvoirs.   

 En gros, ses poings sont ultra-puissants.    

 Au cours d’une mission où elle et son équipe tentent de sauver l’un des leurs qui a été kidnappé par des Skrulls, Vers se retrouve dans un vaisseau qui s’écrase sur Terre avec quatre autres Skrulls.    

 C’est donc un film d’origine classique.   

 Pensez à Captain America: The First Avenger, mais au lieu de voir Vers obtenir ses pouvoirs comme on l’a vu avec Steve, on la voit réaliser lentement qu’elle n’est pas ce qu’elle croyait être.   

 Le rythme    

 Le film prend un moment avant de prendre son envol.  

 Les scènes dans l’espace sont correctes, sans plus.  

 Le ton sarcastique de Vers, à la Peter Quill, détonne vraiment de celui très sérieux des autres Krees.    

 Une fois sur Terre, lorsque Vers tombe du ciel et que la caméra révèle qu’elle est tombée dans un Blockbuster (RIP), c’est à ce moment que la magie commence à opérer.    

 Rapidement, Vers rencontre un jeune Nick Fury. Leur dynamique est un élément central du film.    

 Ensemble, ils partent à la recherche d’une technologie que les Skrull cherchent.    

 Vers veut empêcher qu’elle tombe entre les mauvaises mains, mais surtout, elle croit que c’est la clé qui va élucider les étranges visions qu’elle a d’un mystérieux passé.   

 C’est une quête qu’on a déjà vue, et cela fait un film au ton qui se cherche un peu.    

 Est-ce un film de type «buddy cop» comme Guardians of the Galaxy? Ou bien le récit d’une personne qui tente de recoller les pièces de son passé comme The Winter Soldier?    

 Peut-être un typique «poisson hors de l’eau» qui arrive sur terre comme Thor...    

 Le mélange fonctionne généralement assez bien, surtout le côté «buddy cop» entre Vers et Nick Fury qui nous donne envie d’en voir plus.    

  Brie Larson    

  Est-ce que la performance de Brie Larson est aussi géniale que celle de Gal Gadot dans le rôle de Wonder Woman? Non.    

 Mais cela ne veut pas dire qu’elle n’est pas bonne.    

 Brie Larson est attachante, parfois assez drôle, mais on ne ressent pas le facteur «elle était née pour faire ce rôle» que dégageait Robert Downey Jr dans le rôle d’Iron Man ou Chris Pratt dans celui de Peter Quill.    

 Encore une fois, c’est un peu l’équivalent de Captain America.  

 Captain Marvel est une héroïne un peu beige, mais extrêmement sincère et diligente.  

 Les fans veulent donc qu’elle réussisse.       

 Le monde    

 Visuellement, Captain Marvel ne remportera pas d’Oscar. Ni pour le son ni pour la musique.    

  Tout ce qui est technique est plutôt moyen.    

  Certains effets nous sortent un peu du film et la ville sur la planète Kree n’arrive pas à la cheville du monde qui a été imaginé pour le Wakanda.    

  Le thème musical de Captain Marvel ressemble un peu à celui de l’intro de tous les films. Il n’a pas le côté inspirant de celui de Captain America, ou bad ass de Wonder Woman.    

   Comment le film est-il lié au reste du MCU?    

  À la fin du film, on nous explique pourquoi Captain Marvel n’a jamais été mentionnée dans les 20 autres films, outre la scène après-générique de Avengers: Infinity War quand Nick Fury lui envoie un message sur une pagette avant de disparaître en fumée.    

  Bien qu’on apprécie savoir pourquoi, la raison semble un peu tirée par les cheveux et ne justifie pas vraiment une absence de presque 30 ans.     

  Par contre, sans rien divulgâcher, sachez que la scène après-générique de Captain Marvel fait le lien entre son personnage, et le prochain film. Ce qui est TRÈS excitant.    

  Somme toute, son introduction au MCU semble tardive.     

  Par exemple, Black Panther avait été vu dans Civil War avant son film d’origine.  

 Un seul film, ce n’est pas beaucoup pour s’attacher à elle avant qu’elle ne se joigne à nos autres personnages.    

   Est-ce un film féministe?    

  La question qui tue.  

 Est-ce que Captain Marvel est un film féministe et est-ce que certains hommes vont se sentir attaqués, ou mis de côté, en le regardant?    

  La réponse: toute personne saine d’esprit ne devrait pas être offusquée en écoutant ce film.    

  Le film cherche à faire de la place aux femmes dans le monde incontestablement masculin des superhéros.  

 Le personnage principal est une femme, sa meilleure amie est une femme, sa mentor est une femme.    

  Si aucune femme ne s’insurge du fait que Captain America soit un homme, que son meilleur ami soit un homme, et que son mentor soit un homme, tout devrait bien aller pour les hommes qui vont visionner Captain Marvel.    

  Le message du film, c’est qu’il faut se relever et recommencer quand la vie nous met des bâtons dans les roues.    

  Mais plus encore, ce que le film propose, c’est de donner la même chance aux femmes que celle que les hommes ont pour voir leur véritable potentiel briller.    

  Littéralement.    

  Ne manquez pas Captain Marvel au cinéma dès jeudi le 7 mars pour un film d’origine classique du niveau de Captain America: The First Avenger, mais avec des moments très satisfaisants.    

  Allez-y pour la chimie entre Nick Fury et Captain Marvel et, SURTOUT, pour Goose le chat.    

Commentaires