Pèse sur start | Conférence Google IO-19 : de nouveaux appareils Pixel plus abordables et d'autres surprises!
/homepage

Conférence Google IO-19 : de nouveaux appareils Pixel plus abordables et d'autres surprises!

Devant un auditoire extérieur à Mountain View, en Californie, les grands noms du géant Google ont présenté tour à tour les nouveaux produits, les derniers perfectionnements logiciels et percées en intelligence artificielle.

Si on devait résumer en deux mots la conférence IO 2019 de Google, celle-ci représente la suite logique des annonces de l’an dernier, mais avec des perfectionnements notables dans tous les domaines.

Google Pixel 3a

Sans doute le clou de la journée, Google coupe de moitié le prix de son téléphone intelligent Pixel 3a à 399 $ US (près de 550 $ CAN).

Ce dernier sera offert en trois couleurs (noir, blanc et plutôt violet), avec une prise casque audio 3.5 mm et possédera une autonomie de 30 h entre les recharges.

À ce propos, un branchement de seulement 15 minutes donnera 7 heures d’autonomie. 

Pour la sécurité, il sera équipé d’une puce Titan et la fonction « call screening » filtrera les appels indésirables du télémarketing, une plaie chez nos voisins américains.

De plus, Google offrira du stockage illimité et gratuit sur les serveurs Google Photos.

Les photos en mode portrait pourront être ajustées avec un arrière-plan flou, comme sur les appareils reflex.

Enfin, les déplacements guidés par navigation GPS (Maps) seront animés avec des icônes et un graphisme dit Real Life

Réalité augmentée

Cette conférence a solidement démarré pour avec des technologies de réalité augmentée (RA) adaptées jusqu’aux résultats du moteur de recherche Google.

Par exemple, si on faisait une recherche sur les requins blancs, on pourra visualiser le squale en réalité augmentée avec votre salon en fond en d’écran.

Ou encore, superposer un soulier trouvé en boutique en ligne sur des vêtements pour apprécier l’agencement des couleurs.

Autre application RA exposée à la conférence, le calcul automatique du pourboire et de la répartition entre les personnes à partir d’une facture de restaurant enregistrée par la caméra d’un téléphone Android.

La fonction Duplex de langage automatisé dévoilée l’an dernier a été perfectionnée. Ainsi, les informaticiens ont pu en augmenter les capacités pour faciliter les réservations téléphoniques, d’une voiture en ligne par exemple. Duplex sera implémenté sur le Web plus tard cette année. 

Multitâche IA

Dans le domaine de l’apprentissage machine et profond (deep learning), Google a rendu plus fluide et plus simple la succession de commandes vocales.

Par exemple, il sera possible d’énumérer plusieurs commandes vocales après avoir lancé le fameux Hé Google !

Donc, inutile dans ce cas-ci de répéter Hé Google ! pour chaque commande.

Le multitâche IA devient possible dans plusieurs applications en même temps.

Autre point mis de l’avant aujourd’hui, celui de la réduction de la quantité de données à analyser par l’interface IA.

Auparavant, il fallait pour obtenir un résultat conséquent transmettre une masse significative de données, désormais ces informations ont été grandement allégées – au point où les appareils moins performants des pays moins avancés pourront avoir accès aux services dits intelligents.

Mieux nous connaître

Parce que les services en ligne disposeront davantage de références personnelles, les résultats de recherche seront précis même avec une question aussi vague que « Give me the road to mom’s house ».

Dans l’exemple cité à la conférence, « mom’s house » résulterait en des milliers de résultats non pertinents sans que des notions personnelles ne soient prises en compte.

Sur la route, cela se traduirait aussi par des suggestions et des recommandations de restaurants et de musique tout au long de votre trajet.

Plus grande accessibilité

Google estime qu’environ 15 % de la population mondiale souffre d’une manière ou d’une autre d’un handicap.

Pour desservir cette population, les capacités parole-texte ou de synthèse texte-parole figurent dans les plans du géant qui a mis au point Live Relay pour les gens qui ont de la difficulté à parler.

La traduction instantanée parole-texte est aussi en jeu. Plus tard, on envisage d’intégrer ces capacités dans l’interface Assistant Google.

Android

Google évalue à 2,5 milliards le nombre d’appareils mobiles tournants sous Android, lequel est utilisé par plus de 180 fabricants.

Deux technologies vont grandement modifier le monde des mobiles, celles des appareils pliants et de la 5G.

Ainsi, une application ou un jeu commencé sur l’écran téléphone sera automatiquement transporté sur le grand écran si son utilisateur le souhaite.

Curieusement, on n’a à peu près rien dit sur la 5G – ce qui viendra sûrement quand les appareils seront prêts.

Quelques fonctions trouvées sur les appareils d’Apple apparaîtront sur ceux de Google, comme la fonction de localisation pourra ne fonctionner que si l’application est active.

Comme sur macOS et iOS, le mode sombre se généralise chez Google. 

Google Nest Hub et Nest Hub Max

Pour les appareils domestiques Nest Hub – lesquels remplacent les Home Hub – vous pouvez lire cet autre texte .

Si les Nest Hub coûteront 129 $ US ou 169 $ CAN, le second Nest Hub Max qui disposera d’une caméra intégrée pour le clavardage vidéo sera offert contre 229 $ US, le prix canadien n’est pas connu.

Médecine, catastrophes et compagnie

La présentation s’est conclue sur les capacités de l’apprentissage profond en oncologie pour accélérer la détection des cancers des poumons, une technique de l’intelligence artificielle prometteuse pour le milieu médical.

Autre application en inondations cette fois pour les pays aux prises avec des catastrophes répétitives, comme en Inde, dont les modèles de prévision et d’intensité seront précis et disponibles en temps réel.

Les populations et les autorités pourront ainsi être prévenues plus tôt.

Bourse et controverse

En terminant, les annonces d’aujourd’hui n’ont pas résisté à la déconfiture boursière (Dow -540 points ou -2,05 %), le titre Google (GOOGL) perdait 22 $ US ou 1,90 % à 1169 $ US sur le Nasdaq.

Et, comme c’est souvent le cas, une touche de controverse ne manque pas d’arriver lors des événements du géant Google.

Au milieu de la conférence, un petit avion tirait une banderole dans le ciel sur laquelle on pouvait lire : Google control is not privacy #savelocalnews ».

Commentaires

À lire aussi

Et encore plus