Comment protéger sa vie privée sur les appareils iOS et Android | Pèse sur start
/news

Comment protéger sa vie privée sur les appareils iOS et Android

kues1 - stock.adobe.com

Les moyens pour assurer votre confidentialité avec vos téléphones et tablettes compatibles iOS d’Apple et Android de Google doivent faire l’objet d’une attention constante. Voici les meilleures pratiques à adopter pour chaque système d’exploitation mobile. 

Sur iOS 

La plateforme logicielle d’Apple a ceci de très intéressant, le groupe fondé par Steve Jobs a fait la promesse de traiter la vie privée comme un droit fondamental et ce respect est devenu ces dernières années une véritable marque de commerce. 

Mais il y a un hic, votre téléphone ou tablette demeure sûr jusqu’au jour où vous y installez des applications tierces d’autres éditeurs peu soucieux de votre vie privée. 

Reste qu’en suivant ces étapes, vous pourrez aisément la protéger sans trop de difficulté. 

1 - Première action, utilisez et préférez surtout les applis maison iOS d’Apple : Plans, Safari, Messages, iTunes, Météo, etc. 

D’autres services, notamment ceux de Google, peuvent être tentants et pratiques, mais Apple ne recueille que le strict minimum de données utilisateur à travers ses services, lesquelles sont anonymisées. 

2- Évitez les pisteurs publicitaires déguisés en applis 

Malgré les services qu’ils apportent, nombre d’applications tierces sont de véritables siphons de données personnelles. L’article sur FastCompany en mentionne plusieurs.  

  • Les applications de nouvelles de grands médias américains surtout, comme Sinclair, Tribune Media, font miroiter les promesses nouvelles locales en ligne, alors qu’en fait elles partagent vos données personnelles, lesquelles sont vendues à des courtiers de mégadonnées publicitaires. 
  • Même constat pour les applications sportives tout aussi poreuses et plusieurs applis de santé qui collectent des tonnes de données médicales sur vos rythmes cardiaques et activités physiques ou encore sur la qualité de votre sommeil.  

On ne cesse de le répéter, quand c’est gratuit, c’est vous le produit!  

  • Les pires pisteurs prennent souvent la forme d’applications météo, comme celles de Weatherbug ou de Weather Channel.  

Cette dernière est justement accusée par la Ville de Los Angeles d’avoir pisté ses utilisateurs et vendu pendant des années leurs géolocalisations. 

Plus récemment, Weather Forecast, rapportée par le New York Times, vendait non seulement les données de géolocalisation, mais aussi les numéros d’identification IMEI des appareils mobiles. De mon côté, je viens de supprimer AccuWeather. 

3- Utilisez la nouvelle connexion Apple avec les applications tierces 

Les identifiants de connexion Facebook et Google ne sont pas ce qu’il y a de mieux en matière de sécurité personnelle. Ils servent essentiellement à connaître vos préférences d’utilisation du Web. 

Entre autres, ces boutons de connexion (Connectez-vous avec Facebook, Google, etc.) transmettent votre véritable adresse courriel, votre âge, votre sexe, votre état matrimonial et vos intérêts sur l’application ou sur le site Web. 

Apparu ce printemps, l’identifiant Apple est une superbe initiative qui apporte deux avantages : il produit pour vous une connexion sécurisée vérifiée par Touch ID ou Face ID tant sur iOS que sur MacOS sans transmettre vos informations personnelles et crée une adresse courriel aléatoire pour les applis que vous ne voulez pas contacter dans le futur. 

4 - Modifiez vos réglages 

Dans le système de votre iOS, vous pouvez autoriser ou interdire votre géolocalisation pour chacune des applications.  

Dans Réglages, allez dans Confidentialité > Service de localisation. 

Retournez dans Confidentialité pour activer sous Publicité la fonction de Suivi publicitaire limité. 

Sur Android 

Sur la plateforme mobile de Google, le champ de la vie privée est plus vaste à couvrir. 

N’oublions pas, l’empire Alphabet qui inclut Google est construit sur un modèle d’affaire qui tire essentiellement ses revenus du marché publicitaire. 

Pour vous donner une idée de son ampleur, Google et Facebook accaparent à eux seuls 60% des recettes publicitaires en ligne dans le monde! 

Il existe des moyens et des outils pour protéger vous et vos contenus sur un téléphone Android, mais sachez que vous perdez chaque fois un brin de votre vie privée dès que vous utilisez les services Google ou d’une application gratuite. 

Voici quelques astuces pour réduire au minimum le pistage et la cueillette de vos données personnelles. 

1 - Désactivez pendant la configuration initiale d’Android ou dans ses Paramètres toutes les options qui demandent le suivi de vos données. 

Même si tout est désactivé, Google peut quand même conserver des informations anonymisées sur vous, mais c’est quand même rassurant de pouvoir les minimiser. 

Allez sur votre compte Google pour supprimer vos historiques et désactiver les suivis des positions, des recherches en ligne, des activités vocales et audio et même le suivi de vos recherches sur YouTube. 

2 - Choisissez un mot de passe solide. 

Pour verrouiller votre appareil mobile, Android vous offre le choix entre un dessin ou un NIP. 

Pour vos déplacements à l’étranger, on recommande un mot de passe alphanumérique. 

Pour le définir, allez dans Paramètres > Sécurité > Verrouillage d’écran. 

3 - Désactivez la sauvegarde Google.  

Nos ordinateurs sont pour la plupart régulièrement sauvegardés sur un disque ou en infonuagique (cloud), mais nos appareils mobiles plus rarement. 

Google extrait une tonne d’informations sur votre appareil, y compris l’historique des appels, les applications et même le réseau Wi-Fi avec lequel vous êtes connecté. 

Pour lui couper vos données, dirigez-vous vers Paramètres > Sauvegarde et réinitialisation > Sauvegarde. 

Vous pouvez soit désactiver complètement les sauvegardes pour installer votre propre système ou désactiver sélectivement les données que vous ne souhaitez pas stocker. 

4 - Coupez court aux autorisations inutiles 

À partir de la version système Android 6.0 Marshmallow, il est possible de choisir les autorisations à attribuer aux applis. 

Allez à Paramètres > Applications et tapez la roue dentée en haut de l’écran pour obtenir la fenêtre Autorisation des applis. À partir de là, vous aurez accès aux autorisations de chaque application. 

Désactivez celles dont vous n’avez pas confiance, auquel cas les supprimer serait encore mieux. 

Cela dit, si une appli fonctionne mal, vous aurez à remettre ses autorisations. 

5 - Utilisez une authentification à deux facteurs 

Plusieurs applications font appel à l’authentification à deux facteurs pour assurer une protection supérieure à celle du mot de passe, des applis comme Gmail, LastPass, Facebook, PayPal, Dropbox, Twitter, etc., la liste est longue. 

Avec une application comme Authy, gérez les jetons d’authentification pour verrouiller les applis avec un NIP. 

Si votre appareil était volé, les applications seraient protégées. 

6 - Utilisez DuckDuckGo 

Contrairement à Google, le moteur de recherche DuckDuckGo ne collecte aucune donnée. 

Vos recherches demeurent ainsi privées. 

7 - Utilisez une plateforme de messagerie privée 

Les applications Signal, Telegram ou Threema ont été fondées pour assurer la confidentialité de vos messages et de vos conversations avec un chiffrement de bout en bout. 

8 - Utilisez une application de courriel sécurisée 

Évitez les services de courriel gratuits (Yahoo Mail, Gmail, etc.) qui offrent certaines protections contre les menaces extérieures, mais pas contre elles-mêmes. 

Ceux-ci peuvent lire et balayer vos messages et même en transmettre les contenus aux agences de sécurité. 

À la place, l’excellent service ProtonMail dont les serveurs sont basés en Suisse offre le chiffrement de bout en bout pour vos messages et leur stockage. 

9 - Utilisez un réseau VPN 

Chiffrer ses connexions est toujours recommandé, ce qui suppose le recours à une application de réseau virtuel privé. 

Allez trouver la vôtre sur cet excellent site consacré à la confidentialité

Les services comprennent à la fois une application pour votre ordinateur et votre appareil mobile. 

Vous pourrez également déplacer votre adresse IP à Montréal par exemple, même si vous êtes à l’étranger, une astuce très utile pour accéder à vos services bancaires. 

En terminant, même avec les téléphones les plus sûrs, le maillon faible se trouve chez celui qui le tient.

Commentaires

À lire aussi

Et encore plus