Steam optimise ses recommandations de jeux | Pèse sur start
/news

Steam optimise ses recommandations de jeux

Image principale de l'article Steam optimise ses recommandations de jeux

Steam dispose d’une nouvelle section Steam Labs dont le but est de proposer de meilleures recommandations de jeux grâce à des micro trailers, à une technologie de machine learning et à une vidéo de présentation des meilleurs vendeurs générée automatiquement grâce à un bot. 

Steam a vendu environ 30 000 jeux depuis le début de l’année. Pour mieux conseiller les joueurs dans ce dédale de titres, l’équipe du portail a mis au point une section expérimentale appelée Steam Labs qui est actuellement dotée de trois outils. 

Micro trailers 

Micro trailers intègre des créations du compte Twitter du même nom. 

Celui-ci compresse chaque nouvelle bande-annonce du store Steam en un montage digeste de 6 secondes. 

La version Steam Labs de micro trailers propose la même chose, pour chaque jeu ou bien par thématique/catégorie de jeu. 

Il est possible de diviser l’écran en quatre et de visionner plusieurs bandes-annonces simultanément. 

Interactive Recommender 

Aux joueurs connectés, Steam Labs propose Interactive Recommender, un outil qui scanne le catalogue de jeu en fonction des informations recueillies grâce aux habitudes de jeu et les compare à celles de millions d’utilisateurs Steam pour réaliser des suggestions personnalisées. 

Le choix peut ensuite être affiné en fonction de filtres tels que le succès du jeu et sa date de lancement, en incluant ou non des tags descriptifs via un menu déroulant. 

Le catalogue est donc d’emblée adapté aux préférences du joueur. 

Automatic Show 

Enfin, une vidéo automatisée d’une demi-heure fait figure de prototype de développements futurs. 

C’est en réalité une version longue de l’expérience Micro Trailers. Une intelligence artificielle génère une vidéo à partir des divers classements Steam, en fonction des nouveautés et de leur succès. Le joueur peut se rendre directement sur la page du jeu présenté. 

Valve Corp, qui possède Steam, explique que l’Automatic Show devait comporter une narration «text-to-speech» mais les résultats étaient trop robotiques et peu naturels.

Commentaires

À lire aussi

Et encore plus