«Avengers: Endgame» bat le record d’«Avatar» | Pèse sur start
/news

«Avengers: Endgame» bat le record d’«Avatar»

Image principale de l'article «Avengers: Endgame» bat le record d’«Avatar»

«Avengers: Endgame» a ravi dimanche le record des recettes à «Avatar», avec plus de 2,790 milliards de dollars engrangés mondialement depuis sa sortie en avril, a annoncé le groupe Disney. 

Le 22e film de l'univers cinématographique Marvel, qui a coûté environ 500 millions de dollars, pourrait rapporter encore davantage, puisqu'il reste projeté sur des centaines d'écrans américains. 

Ses réalisateurs, les frères Joe et Anthony Russo, avaient confié vendredi que ravir le record détenu depuis dix ans par James Cameron (2,789 milliards de dollars de recettes depuis sa sortie en 2009) serait «palpitant». 

«James Cameron a toujours été une idole pour nous, il a nourri notre passion pour faire du cinéma depuis le début et être aussi proches d'un de ses grands films est vraiment spécial», avait déclaré Anthony Russo lors du festival Comi-Con à San Diego, grand rendez-vous de la pop culture. 

Le quatrième et dernier volet des aventures d'Iron Man, Hulk, Thor et compagnie, truffé de combats spectaculaires, d'effets spéciaux, d'humour et de larmes, avait fait un démarrage en trombe dans le monde entier et notamment en Chine, où son succès ne s'est pas démenti. 

Il avait enregistré un premier record en devenant le premier film de l'histoire à dépasser le cap symbolique du milliard de dollars en l'espace de cinq jours. 

Autre bonne nouvelle pour Disney, sa nouvelle version du «Roi Lion» a rapporté 433 millions de dollars de recettes dans le monde pour son premier week-end d'exploitation, selon Disney. 

Ce résultat, qui surpasse son budget de 250 millions de dollars, le place en «neuvième position des films ayant effectué les meilleurs débuts de l'histoire du cinéma», souligne la compagnie. 

Pour raconter les aventures du lionceau Simba, le réalisateur Jon Favreau a usé d'un procédé totalement nouveau: le film a été tourné par une équipe traditionnelle de cameramen, mais au sein d'un monde de réalité virtuelle en 3D, et a fait appel à une distribution de vedettes comme Beyoncé pour les voix des personnages.

Commentaires

À lire aussi

Et encore plus