30 choses que vous ne savez (probablement) pas au sujet du Game Boy | Pèse sur start
/news

30 choses que vous ne savez (probablement) pas au sujet du Game Boy

Image principale de l'article 30 faits à propos du Game Boy
Illustration Christine Lemus

Ce mercredi 31 juillet, le Game Boy célèbre ses 30 ans en Amérique du Nord. Oui, déjà 30 ans!  

Pour marquer l’anniversaire de la mythique console portable, Pèse sur start vous a concocté une liste de 30 choses que vous ne savez (probablement) pas au sujet du Game Boy.     

(Et, dans le pire des cas, ça vous rafraîchira un peu la mémoire!)     

1. Il ne s’agit pas de la première console portable de Nintendo     

Le titre revient plutôt aux différents modèles de Game & Watch proposés par l’entreprise japonaise dès 1980! À un ou deux jeux par appareil, la console miniature était par contre un peu moins polyvalente que le Game Boy...     

2. Et ce n’est pas non plus la première console portable à utiliser des cartouches     

Eh non! Il s’agit plutôt du Microvision de Milton Bradley, lancé en 1979. Fait intéressant, la machine n’incluait pas de processeur, celui-ci était plutôt intégré dans chaque cartouche.      

3. Le Game Boy, les Game & Watch et le Virtual Boy partagent le même inventeur     

Gunpei Yokoi a également contribué à la création de la croix directionnelle et de la franchise Metroid. Bref, un personnage marquant pour Nintendo.     

4. La console portable a été mise en marché trois mois plus tôt au Japon et un an plus tard en Europe     

Lancé au pays du Soleil levant en avril 1989, puis en Amérique du Nord en juillet 1989, le Game Boy est apparu en Europe qu’à la fin septembre 1990. Quand on se compare, on se console!     

5. En Corée du Sud, le Game Boy était commercialisé par Hyundai     

Question de s’avérer un peu plus attrayant pour le marché sud-coréen, le Game Boy y était vendu sous licence par Hyundai et portait le nom de Mini Comboy. Le même procédé a par ailleurs été utilisé pour la NES (Comboy) et la SNES (Super Comboy).     

6. L’appareil était TRÈS populaire dès le départ     

Deux semaines après son lancement au Japon, Nintendo avait écoulé l’entièreté de son inventaire initial de 300 000 Game Boy. Aux États-Unis, 40 000 consoles ont trouvé preneurs dès la première journée de vente.     

7. Les jeux offerts au lancement en Amérique du Nord étaient...     

Super Mario Land, Tetris, Alleyway, Baseball et Tennis. Bref, deux classiques, un clone de Breakout et deux jeux de sport tirés du catalogue de la NES!     

8. Le Game Boy était plutôt abordable à son lancement     

La console coûtait 89,95 $US à sa sortie aux États-Unis, soit environ 186 $US aujourd’hui. C’est toutefois plus que le prix de la 2DS XL (149,99 $US) ou de la 2DS régulière (79,99 $US) à l’heure actuelle...     

9. Il était moins performant que ses compétiteurs     

Dotés de jolis écrans en couleur et de processeurs plus puissants, l’Atari Lynx et la Sega Game Gear étaient peut-être à la fine pointe de la technologie de l’époque, mais coûtaient pratiquement le double du Game Boy à leur lancement respectif.     

10. Et aussi beaucoup moins énergivore     

Alors que le Lynx et la Game Gear nécessitaient chacun six piles AA pour fonctionner pendant environ 3 à 5 heures selon le modèle, le Game Boy maximisait ses quatre batteries et permettait de jouer quelque part entre 10 et 30 heures selon les sources. Comme quoi la qualité minimale de l’écran avait un bon côté!     

11. Et c’est pourquoi le Game Boy utilisait un simple écran noir et vert?     

Oui! Ça... et le fait que c’était aussi pas mal moins dispendieux à produire.     

12. Cela dit, le Game Boy était quand même plus «rapide» que la NES     

La console portable était munie de quatre fois plus de mémoire vive interne que la NES (8 KB contre 2 KB). Les cartouches de la console de salon pouvaient toutefois gonfler la «RAM» au besoin.     

13. Parlant de la NES, le Game Boy utilisait le même design de boutons que la manette de celle-ci     

Question de simplifier la prise en main pour les fans existants de Nintendo... L’avez-vous déjà remarqué?     

14. On pouvait jouer au Game Boy à 2, 4... ou 16!     

Bien que le câble Game Link permettait à la base de relier deux consoles entre elles, on pouvait multiplier les connexions et jouer jusqu’à 16, notamment au FPS Faceball 2000. Fallait le faire!     

15. C’est d’ailleurs cette possibilité de se «connecter» entre amis qui a donné naissance à l’idée derrière les Pokémon     

Le créateur, Satoshi Tajiri, imaginait de petits insectes voyager d’un Game Boy à l’autre à travers le câble Game Link. Les insectes se sont ensuite transformés en petits monstres dans la tête de Tajiri... et on connaît la suite!     

16. Avec sa caméra et son imprimante optionnelles, le Game Boy est probablement l’un des ancêtres du selfie moderne     

Les photos de 128 par 128 pixels n’étaient certainement pas les plus jolies, surtout lorsqu’elles étaient imprimées avec l’imprimante thermique de Nintendo, mais elles étaient malgré tout assez cool merci pour l’époque!     

17. Justement, l’auteur-compositeur-interprète canadien Neil Young a déjà utilisé une photo croquée par la caméra d’un Game Boy pour la couverture de l’un de ses albums     

Image courtoisie

On doit ainsi remercier sa fille Amber et son Game Boy pour la pochette de Silver & Gold.     

18. Parlant d’objets un peu étranges, il existait même au Japon un accessoire de pêche conçu spécialement pour le Game Boy...     

Portant le nom de Game Boy Pocket Sonar, le bidule commercialisé par Bandai pouvait localiser des poissons jusqu’à 20 mètres sous l’eau...     

19. De même qu’une machine à coudre connectée!     

On triche un peu, celle-ci était compatible avec le Game Boy Color, mais tout de même!     

20. Bien avant les Joy-Con de couleur, il y avait pas mal d’options de personnalisation pour le Game Boy     

On retrouvait des consoles rouges, vertes, noires, jaunes, blanches, bleues et transparentes dans la première fournée de Game Boy à la coque colorée.     

21. Un Game Boy couvert d’or et de diamants a déjà été mis en vente pour la coquette somme de 25 000 $US     

Photo courtoisie

Euh, quoi? Précisons que ceci n’était pas l’œuvre de Nintendo... On doit plutôt saluer l'entreprise Swiss Supply pour cette «création»!    

22. Aujourd’hui, il existe encore des entreprises qui restaurent et améliorent des Game Boy     

Parmi ce groupe, on trouve notamment des artisans de Montréal chez Retro Modding. Et croyez-le ou non, il y a un marché très actif pour ce genre de consoles revues à la sauce d’aujourd’hui!     

23. Le Game Boy pouvait compter sur une bibliothèque (excessivement) massive de jeux     

Selon certaines listes qui circulent sur le Web, près de 1049 jeux seraient parus sur le Game Boy original, 576 sur la version couleur de la console et 1074 sur le modèle Advance. Ça fait beaucoup de titres tout ça!     

24. La couronne du jeu le plus vendu sur le Game Boy revient à...     

Tetris, avec 35 millions de copies écoulées! Il faut toutefois dire que le jeu était notamment vendu dans un ensemble avec la console elle-même, ce qui a probablement contribué à sa grande popularité.     

25. Tout juste derrière, on retrouve nos amis les Pokémon     

Au total, les trois versions du premier titre de la série, Red, Blue et Green, se seraient vendues à plus de 31 millions d’exemplaires.     

26. Le Game Boy était le compagnon idéal pour le voyage... même dans l’espace!     

Le cosmonaute russe Aleksandr Aleksandrovich Serebrov est connu pour avoir apporté son Game Boy et sa copie de Tetris dans l’espace alors qu’il y était en mission en 1993. La console a ainsi passé 196 jours au-dessus de nos têtes, orbitant plus de 3 000 fois autour de la Terre.     

27. Pour une des premières fois de l’histoire des jeux vidéo, le Game Boy rejoignait un public presque aussi féminin que masculin     

En 1995, Nintendo estimait que 45 % des joueurs sur le Game Boy étaient des femmes, contrairement à 29 % sur la NES.     

28. Le Game Boy a bénéficié d’un bon lot de mises à jour à travers les années     

Au centre, le Game Boy Pocket

Capture d'écran YouTube

Au centre, le Game Boy Pocket

On connaît bien le Game Boy Color, paru en 1998, et le Game Boy Advance, lancé en 2001. Toutefois, saviez-vous que Nintendo avait offert des versions réduites du premier Game Boy? Nommées Pocket, puis Light, ces déclinaisons proposaient de plus petites dimensions, des écrans revus et une diminution du nombre de batteries requises.     

29. Le Game Boy et le Game Boy Color se sont vendus à plus de 118,69 millions de copies     

La console portable n’est (pour le moment) surpassée que par sa grande sœur, la Nintendo DS (154,02 millions) et la PlayStation 2 (environ 159 millions, selon IGN).  

30. Finalement, on dit «le» ou «la» Game Boy?     

La grande question! Si en France le genre féminin semble le plus souvent utilisé, selon la documentation originale de Nintendo et d’autres déclarations subséquentes, il faudrait utiliser le masculin lorsqu’on désigne un Game Boy! Cela dit, le débat est tel qu’il existe même un site Web visant à «rétablir les faits» et mousser l’appellation masculine... Eh bien!

Commentaires

À lire aussi

Et encore plus