E-sport: PiinkiSamiii s’entraîne telle une Rocky Balboa de Hearthstone ce soir. Venez l’encourager! | Pèse sur start
/news

E-sport: PiinkiSamiii s’entraîne telle une Rocky Balboa de Hearthstone ce soir. Venez l’encourager!

À suivre ce mercredi dès 19h sur twitch.tv/pesesurstart

Vous vous en doutez, mais rappelons-le quand même: l’e-sport n’est pas que commandites alléchantes et fans en pâmoison.  

Oh non.      

C’est aussi beaucoup d’entraînement.      

Parlez-en PiinkiSamiii, notre collaboratrice et athlète e-sport spécialisée en Hearthstone.      

À quelques jours d’un tournoi d’envergure à l’événement DreamHack Montreal, la joueuse nous avise que «je dois me pratiquer pour avoir une meilleure rapidité» et «je vais devoir travailler fort dans les prochains jours».       

Étant un grand fan de Rocky IV, je comprends ce que PiinkiSamiii traverse», note André Péloquin, chef de contenu pour Pèse sur start et auteur de ces lignes, parlant de lui à la troisième personne pour la énième fois.      

«C’est pas mal le scénario du film culte», ajoute-t-il, notant au passage qu’il a déjà comparé l’athlète au fameux personnage de Sylvester Stallone en juin dernier, mais n’hésite pas à répéter l’exploit ici. «J’adore ce film, faut dire».      

À l’image de la fameuse scène d’entraînement où Rocky ne fait qu’un avec les éléments pour supplanter sa nature humaine (alors que le vilain Ivan Drago, lui, fait l’erreur de ne dépendre que des technologies... et de stéroïdes, évidemment), PiinkiSamiii va également s’entraîner devant un auditoire captivé.      

Petit rappel!        

Contrairement à Stallone, par contre, elle ne se limitera pas qu’à des grognements.      

«Je niaise beaucoup quand j’aborde les diffusions de notre collaboratrice ici, mais un fait demeure: PiinkiSamiii est une joueuse incroyablement captivante. Même si je ne suis pas un passionné de Hearthstone, j’adore regarder ses parties, voire interagir avec elle. Mieux encore, elle intervient avec un naturel désarmant. Dans une autre vie, elle serait animatrice à la télé... ou boxeuse, comme dans Rocky IV», glisse Péloquin, transformant lentement, mais sûrement, son béguin pour le fameux drame sportif en obsession inquiétante.      

Encore une fois!            

Commentaires

À lire aussi

Et encore plus