[Critique] Découvrir Link's Awakening pour la première fois sur la Switch | Pèse sur start
/critiques

[Critique] Découvrir Link's Awakening pour la première fois sur la Switch

Le remake de Link's Awakening va charmer une nouvelle génération de gamers.

Image principale de l'article Découvrir Link's Awakening pour la première fois
Courtoisie Nintendo

Il y a quelques mois, Nintendo dévoilait lors d'une diffusion Direct un remake de son classique Link's Awakening. La réaction sur le web semblait unanime: on avait très hâte de l'essayer.  

Ce remake allait être coloré et débordant d'énergie. Les premières images nous présentaient un adorable Link aux allures d'une petite figurine de bois. On a accroché, et Nintendo nous a nourris de clips et de gameplay qui nous rendaient de plus en plus impatients.
  

Courtoisie Nintendo

  

Certains chroniqueurs ont pu tester le jeu plus récemment lors d'événements gaming. À coups de 15 minutes, on nous disait la même chose: maudit que c'est l'fun.    

Je dois avouer m'être sentie comme un imposteur. À l'enfance, quand je passais tous mes temps libres sur le Game Boy Colour, j'étais à Kanto avec Pikachu. J'avais un seul jeu, et Link's Awakening n'était pas sur mon radar. Je n'ai donc pas l'expérience d'une personne qui a connu l'original et retenu tous les donjons. Je vous propose donc une critique un peu différente, celle d'une fille qui découvre l'aventure de Link's Awakening pour la toute première fois.
  

Le jeu    

Comme d'habitude, Link se réveille. Déjà, le sentiment est familier, même si l'histoire sera pour moi complètement nouvelle.    

Notre héros se retrouve sur une île remplie de personnages amusants et de monstres plus colorés que menaçants. Cet endroit, l'île Koholint, déborde de personnalité; on veut jaser avec chaque villageois, explorer chaque région et couper chaque morceau de gazon. Mais surtout, on veut voir ce que les donjons réservent pour nous.    

C'est tout ce que je dirai sur l'histoire. Soit vous la connaissez déjà, soit vous devez la découvrir par vous-même.   

Courtoisie Nintendo


  

Les mécaniques    

C'est dans les mécaniques du jeu et la façon d'avancer dans l'aventure que l'on reconnaît que c'est un bon vieux jeu Zelda. Fini la liberté de Breath of the Wild; on a ici une formule qui nous oblige de suivre un chemin tracé pour nous. Et, c'est bien, ça aussi. C'est Zelda.    

Même si le jeu nous empêche d'aller trop vite ou d'explorer comme bon nous semble, ça ne veut pas dire qu'il nous prend par la main. Certes, on nous guide autant que possible, mais il faudra parfois deviner à qui parler, où aller et où sauter.    

Je m'attendais à être limitée en items et mouvements, mais j'avais complètement tort. Le jeu est riche d'accessoires et de special moves qui rendent l'aventure personnalisable et moins linéaire.     

Je suis toujours heureuse d'utiliser mon épée pour affronter les ennemis, mais j'aime me retrouver devant un puzzle et me poser la question: Quel item devrais-je utiliser?. Évidemment, lorsque l'on apprend un nouveau move et qu'on obtient un nouvel item, il est fort probable que ceux-ci soient utilisés pour affronter le Gardien le plus près. Ça aussi, c'est Zelda.    

Le fait d'utiliser une Nintendo Switch rend Link's Awakening si confortable. Bien que le jeu soit cool sur un grand écran, le mode portable me semble encore plus éblouissant.    

Mon seul pépin est qu'en utilisant la Switch de base, je n'avais pas de D Pad. J'utilisais le stick du Joy Con que je ne maîtrisais pas toujours à perfection. Avec les nombreux trous présents sur l'île Koholit, je dois être tombée pas mal plus souvent que j’aimerais admettre.    

Sinon, Link est très agile et les ennemis n'ont pas beaucoup de chance contre son épée. C'est aussi un pur bonheur de pouvoir utiliser une fonction de saut; ça nous permet plus de liberté dans un environnement où l'on doit explorer, mais tout en suivant un chemin déjà plutôt stricte.  


  

Les donjons et les boss    

Même si c'est un remake, je ne vais pas spoiler les éléments majeurs des donjons et des gardiens. Cependant, je vais souligner quelques trucs marquants.    

Il y a une bonne dose de backtracking, sans toutefois en abuser. Les donjons sont construits d'une façon qui me semblait logique; même en retournant parfois au début pour débloquer quelque chose de nouveau après avoir obtenu une nouvelle fonction.    

Les donjons semblent être de vrais labyrinthes dans les premières minutes, mais on se familiarise rapidement avec l'environnement. Vous aurez les clés dont vous avez besoin pour avancer et vous n'allez probablement pas rester bloqué très longtemps si vous prenez le temps de lire les généreux indices que l'on vous donne.    

On a aussi l'option, comme si Zelda et Mario Maker avaient eu un bébé, de créer des donjons-mosaïques sur mesure et les traverser. Parce que le jeu n'est pas très long, cette proposition pourra intéresser ceux qui aiment un plus grand défi. Personnellement, c'est l'histoire et les personnages qui rendent l'expérience mémorable.    

Les boss sont dignes de la série The Legend of Zelda. Ils sont colorés et parfois rigolos, et même si on ne nous dit pas directement comment les affronter, la logique typique d'un jeu Zelda nous encourage à utiliser ce que l'on a appris en traversant le donjon. Encore une fois, c'est la formule familière, et on l'aime comme ça!  


Bref...    

Je vous lance le défi de ne pas revenir accro à ce remake de Link's Awakening.  

Link's Awakening sur la Switch est un vrai bijou en mode portable. On sent l'enthousiasme du jeu à travers l'écran et il est difficile de le déposer pour passer à autre chose. Comment dire non à une telle dose de bonheur?    

Cette version du jeu charmera une toute nouvelle génération qui, comme moi, n'a pas eu la chance de jouer à l'original. Je comprends pourquoi mes camarades adoraient tant ce jeu; il est tout simplement si bon.    

Ceux qui n'ont pas aimé le look cute de Wind Waker seront-ils dérangés par le style artistique de Link's Awakening? Peut-être. Si c'est votre cas, et que vous avez adoré le gameplay de l'original, je vois encourage quand même à lui donner une chance. Je crois que vous allez retrouver la même bonne aventure.    

  

Bande-annonce Link's Awakening  


  

Le bon        

  • Débordant de personnalité    
  • Coloré avec un design qu'on ne risque pas d'oublier    
  • Donjons et boss divertissants    
  • Personnages attachants    
  • Belle variété d'outils et de moves    
  • Tout simplement bon. C'est un bon jeu!
       

Le moins bon        

  • Pas de D Pad    
  • Le mode donjon-mosaïque manque un peu de finesse et ne me semble pas super utile    
  • C'est tout. Et minime. Le jeu n'a pas vraiment de défauts!        

 

Link's Awakening sort sur la Nintendo Switch le 20 septembre.

Commentaires

À lire aussi

Et encore plus