Star Wars: «Bébé Yoda» est en train de briser Internet, alors que tout le monde craque pour l’adorable personnage | Pèse sur start
/news

Star Wars: «Bébé Yoda» est en train de briser Internet, alors que tout le monde craque pour l’adorable personnage

Les fans de Star Wars ont beau pour la plupart saluer la nouvelle série The Mandalorian dans son ensemble, il y a un personnage en particulier qui obsède les internautes... nul autre que l’incroyable «Bébé Yoda».   

Introduit à la fin du premier épisode, puis mis de l’avant dans le deuxième, l’enfant est soudainement en train de devenir la coqueluche de 2019 sur les réseaux sociaux.     

Non, cette précieuse créature n’est pas Yoda, puisque The Mandalorian prend place après la fin de Return of the Jedi et, donc, après la disparition de l’iconique vieillard vert.     

Et non, ce n’est même pas un bébé. Le poupon en question aurait plutôt une cinquantaine d’années.     

Cependant, cela n’empêche pas l’internet au grand complet de vouer un culte à l’incomparable petite chose.     

  

  

  

Ce n’est pas la première fois que de sympathiques minuscules personnages volent la vedette dans l’univers de Star Wars, rappelez-vous les ewoks, les porgs et BB-8, mais il faut admettre que, ce coup-ci, plus personne ne semble parler du personnage principal de la série, interprété par Pedro Pascal.     

  

Est-ce raisonnable? Difficile à dire... mais regardez encore une fois ce doux visage!     

Réalisée par Jon Favreau et diffusée sur Disney+, la série The Mandalorian dévoilera son troisième épisode le 22 novembre.     

Est-ce qu’on en apprendra plus sur les origines de «Baby Yoda»? Est-ce un clone, comme certains l’affirment? Ou est-ce seulement une mignonne créature, mise au monde pour déposer un peu de joie et de paix dans notre existence mouvementée?     

C’est à suivre.   

Aussi à écouter

Le plus récent épisode de notre podcast!

On a votre attention? Vous voulez vous abonner à notre podcast? Ça tombe bien, nous sommes notamment sur...

Sur le même sujet

Commentaires

À lire aussi

Et encore plus