On s’est fait DÉMOLIR lors d’un tournoi de Rocket League | Pèse sur start
/events

On s’est fait DÉMOLIR lors d’un tournoi de Rocket League

et voici les leçons de vie qu’on en retient

Notre collègue Christine... quelques secondes avant le début du massacre par AxB.
Photo: Pèse sur start

Notre collègue Christine... quelques secondes avant le début du massacre par AxB.

En collaboration avec:   

  

Plus tôt cette semaine, l’équipe de Pèse sur start retrouvait ses collègues de Vidéotron au festival MEGA+MIGS afin de superviser un tournoi de Rocket League où les visiteurs de l’événement avaient la chance d’affronter le joueur pro québécois Alexandre «AxB» Bellemare.    

Mais qui est Alexandre?           

Membre de l’équipe Spacestation Gaming, Alexandre est parmi les meilleurs joueurs de Rocket League du pays. Plus tôt en novembre, Bellemare et ses frères d’armes mettaient la main sur une cagnotte de plus de 26 000$ en terminant troisièmes de la Championship Series Season 8 du jeu en Amérique du Nord.           

En mai, ils remportaient plus de 24 000$ en prix lors de la Season 7 de la même série.           

Bref, c’est un joueur redoutable.           

AxB saluant notre collègue avant leur match.

Photo: Pèse sur start

AxB saluant notre collègue avant leur match.

1ère leçon de vie: l'équipement peut aider pour exceller!          

Premier constat égalemen: le kiosque Vidéotron Samsung était à la hauteur de l’athlète e-sport qui, en deux heures, a terrassé une trentaine de visiteurs (oui, oui) à Rocket League.           

Notons que l’expert jouait sur un moniteur QLED ultra-wide de Samsung.           

AxB devant le fameux moniteur.

Photo: Pèse sur start

AxB devant le fameux moniteur.

C’est-à-dire: une surface de jeu de 49’’, soit la grandeur de R2-D2 (43’’) et quelques pouces supplémentaires en prime!            

2e leçon de vie: être rapide, ça aide aussi!           

Jeu en ligne oblige, la connexion Vidéotron a fait en sorte que le tournoi s’est déroulé de la façon la plus «smooth» possible.           

Un représentant présent sur les lieux nous a précisé que le service Internet de l'entreprise repose sur des infrastructures qui sont le nec plus ultra dans le domaine. Ce qui fait que, par exemple, la latence en gaming en ligne (le temps d'attente entre les actions d'un joueur et les réactions du jeu en question) est incroyablement basse, voire nulle dans la plupart des cas.   

Évidemment, dans un contexte e-sport, où quelques millisecondes suffisent pour transformer une victoire assurée en défaite, la latence est un argument de poids lorsque vient le temps de choisir un fournisseur Internet. 

Aussi à souligner: une connexion puissante et fiable mène à une latence ultra basse, voire nulle, mais aussi à une expérience utilisateur plus agréable. Attendre quelques secondes pour accéder à un lien une fois qu'on a cliqué dessus? Très peu pour nous (et pour vous aussi, on l'espère).  

Bref, le match se déroulait à merveille. Côté talent sur le terrain, toutefois, ça ne se passait pas aussi bien. Notre champion de Rocket League qui nous démollissaient sans la moindre difficulté. Zut!    

L'ambiance  était électrique au kiosque.

Photo: Pèse sur start

L'ambiance était électrique au kiosque.

3e leçon de vie: il faut encaisser les revers dignement          

Pis, finalement, le match s’est sûrement terminé 15 à 1. On a perdu le fil, les larmes nous aveuglant.            

Photo: Pèse sur start

4e leçon de vie: s'entraîner, c'est important           

En entrevue après le tournoi, le champion a estimé qu’il a consacré jusqu’à 50 heures d’entrainement par semaine pour en arriver à son niveau actuel.           

AxB, l'as de la manette.

Photo: Pèse sur start

AxB, l'as de la manette.

5e leçon de vie: se détendre, c'est également important           

Actuellement en pause de saisons de Rocket League, AxB affine toujours ses réflexes sans toutefois négliger sa vie sociale. Il prévoit même prendre des vacances à l’extérieur du pays sous peu.           

Comme quoi, Rocket League est une passion parmi tant d’autres pour l’athlète!       

  

Commentaires

À lire aussi

Et encore plus