Sept questions geek à Dominic Arpin! | Pèse sur start
/news

Sept questions geek à Dominic Arpin!

Image principale de l'article Sept questions geek à Dominic Arpin!

Dominic Arpin est une véritable énigme. 

Geek bien connu du grand public, le bonhomme est également un hardi marathonien ainsi qu’un animateur de radio qui se lève beaucoup trop tôt. Comment y arrive-t-il? 

De plus, à une époque où YouTube est infiniment grand public, son émission Vlog est toujours aussi populaire. Comment est-ce possible?  

Bref, on avait des questions. Beaucoup de questions.  

Ton premier contact avec les jeux vidéo, c’était quoi? 

Bon, ça trahit mon âge, mais j’ai connu la belle époque des machines à boules et des arcades à la fin des années 70, début 80. C’est d’ailleurs dans une arcade du centre-ville de Sorel, chez Vegas, que j’ai joué ma première game. 

Sinon, je me souviens encore comme si c’était hier de ma première console de jeux vidéo ColecoVision! C’était une console révolutionnaire à l’époque, avec des graphiques colorés et des jeux épiques comme Donkey Kong et Duck Hunt. C’est sur cette console que je suis devenu accro aux jeux vidéo! 

Alors qu’on pourrait croire que le premier réflexe du public serait de naviguer sur YouTube et c'est tout, Vlog perdure et gagne même en gallon au fil des saisons. Avec le recul, comment expliquer un tel succès? 

C’est faux de croire que la majorité des gens passent leur temps à regarder des vidéos sur le web. Ils ont une job, des enfants, des responsabilités, une vie quoi! Même moi qui suis un heavy user je ne vois pas le dixième de ce que mon équipe de recherche trouve durant la semaine. 

C’est pour ça que Vlog reste pertinent et utile même aujourd’hui. Parce qu’on continue de trouver des clips que les gens n’ont pas vus et parce qu’on les explique et les analyse. C’est ce qui nous démarque et nous a toujours démarqués des autres émissions du genre. 

Quelle est ta vidéo YouTube préférée de tous les temps (ou du moment)? 

Mes vidéos préférées demeurent les documentaires d’aventure. C’est ce que je regarde en premier lorsque j’ouvre YouTube, la majorité de mes abonnements sont des chaînes d’escalade, de ski de randonnée ou de course en sentier. 

Un clip en particulier que je ne me tanne pas de regarder est How to run 100 miles par la chaîne REI, qui raconte l’épopée de deux amis qui réussissent à courir un utramarathon ensemble pour la première fois.  

Je braille à tout coup! 

 Tu coanimes également On est tous debout à la radio. Question classique, mais quand même: de quoi a l’air une journée typique pour toi? 

 Je me lève tous les matins à 3h, je médite, lis les journaux et me rends à la station pour notre meeting d’avant-show. 

De 5h30 à 8h30, je suis en ondes en compagnie de Mélanie Maynard et Marjorie Vallée. 

S'ensuit une réunion de production jusqu’à 9h-9h30 et ensuite je file à TVA pour visionner des clips, corriger des textes et enregistrer l’émission. 

Je fais généralement une sieste d’une heure durant le jour et en soirée je fais de la recherche pour la radio et Vlog

J’essaie aussi de courir deux, trois fois par semaine à travers tout ça. #intense 

Tu participes également aux 24h de Tremblant. Est-ce que ce genre d’événement exige un entraînement spécial? 

 Cette année, mon but est de courir un total de 50 kilomètres durant le 24h. J’ai donc dû augmenter considérablement mon volume de course. Je suis même allé au travail à quelques reprises en courant en pleine nuit. Il faut ce qu’il faut!  

Pour revenir à Vlog: tu scrutes le web depuis des décennies. Comment la culture web locale a changé au fil des années? 

Je me souviens qu’au début de Vlog, il y a 12 ans, c’était pratiquement impossible de trouver des clips québécois assez «forts» pour l’émission. 

Aujourd’hui, il n’y a pas une semaine qui passe sans qu’on présente du contenu d’ici. La génération des millénariaux est particulièrement habile avec le médium, elle maîtrise les codes, la culture et elle est super créative. Particulièrement les humoristes qui ont compris à quel point le web est une super plateforme de promotion pour les faire connaître. 

Les Julien Lacroix, Arnaud Soly et Rosalie Vaillancourt de ce monde ont trouvé leur public grâce aux réseaux sociaux, et c’est beau à voir!  

Puis l'ultime question classique: ce qui s’en vient pour toi au cours des prochaines semaines? 

J’ai passé les derniers mois à tourner une nouvelle série télé sur les sports de plein air et la "vanlife" qui sera présentée à Évasion en avril prochain. Ça s’appelle Van Aventure et c’est sans doute le projet dont je suis le plus fier dans ma carrière. J’ai vraiment hâte d’enfin pouvoir montrer au public ce qu’on a tourné durant ce périple à travers le Québec. Je rêve de pouvoir faire cette émission aussi longtemps que Vlog

Pour suivre Dominic sur le web: dominicarpin.ca  

De l’humour et des arcades 

C’est une règle non écrite que chaque bar doit absolument avoir sa soirée d’humour. Arcade MTL ne fait pas exception à la règle et tiendra la quatrième édition de ses mardis HAHArcade ce 3 décembre dès 20h. 

Pour 7$, on pourra y voir une panoplie d’humoristes mystères. 

Vous préférez les jeux vidéo? Arcade MTL rallume ses machines après le spectacle. Un bon combo! 

Détails sur facebook.com/ArcadeMTL  

De l’amour et des arcades! 

L’idée de passer les Fêtes seuls vous fait tilter? Ça tombe bien, le Hangar 51 organise une soirée de speed dating pour romantiques sérieux le 28 novembre dès 20h. 

En quoi c’est geek? L’établissement met une sélection d’arcades, machines à boules et consoles rétro à la disposition des «dateux» sur place. 

Quoi de mieux qu’un rendez-vous romantique sur fond de Mario Kart, en effet? 

Détails sur facebook.com/hangar51mtl

Jouez gratuitement pour aider des étudiants!

Des finissants de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue sont en ville le 2 décembre et vous invitent au Meltdown pour tester Moonlight Mansion et Sonny & Yawn, deux de leurs créations. Venez vous amuser ET faire votre bonne action du jour en aidant ces producteurs en herbe! 

Détails sur facebook.com/MeltdownMTL 

Sur le même sujet

Commentaires

À lire aussi

Et encore plus