Voici pourquoi Magic: The Gathering est toujours aussi pertinent selon Tommy Gaudet | Pèse sur start
/news

Voici pourquoi Magic: The Gathering est toujours aussi pertinent selon Tommy Gaudet

Image principale de l'article Magic: The Gathering est toujours aussi pertinent!
Illustration: Marilyne Houde

Bien que connu du grand public pour sa participation remarquée à Un souper presque parfait, Tommy Gaudet est évidemment plus qu’un sympathique trublion.

Candidat dans Papineau (pour le Parti Rhinocéros), Tommy est également la tête d’affiche de l’aventure Douteux.org — un collectif qui met notamment de l’avant les films de série Z — en plus de piloter des podcasts dont Terrain basique, un projet se concentrant sur le vénérable jeu de cartes fantastiques Magic: The Gathering. On a jasé de plusieurs trucs geeks, bref.

Comment l’aventure Douteux a été lancée?

Le nom et la vocation de cette aventure viennent de mes années au cégep à Val-d’Or, circa 1996. On «skippait» des cours de philosophie - ceux où on apprend la méthode cartésienne, ergo, le doute - pour regarder des films qu’on appelait «des mardes» à l’époque. Quand on a parlé avec notre prof de ce choix et de la réflexion que ces œuvres nous imposaient, il a qualifié notre choix de douteux. C’est resté. Ça va beaucoup mieux de parler d’œuvres «douteuses» que de «mardes»... surtout qu’on adore ce type d’œuvres!

C’est quoi une œuvre «douteuse», en fait?

On croit sincèrement que tout est douteux. Toute œuvre questionnée est vivante. Une œuvre qui n’est pas questionnée, qui n’est pas remise en question, est une œuvre qui sombre dans l’oubli. Il y a aussi un aspect humble à en venir à accepter que tout soit douteux, même les œuvres que l’on crée et qu’on adore. Bien que «douteux», soit péjoratif, on ne prétend pas du tout que c’est une finalité et de quoi d’universel. Chaque œuvre provoque des questions différentes chez différentes personnes. Il y a un philosophe qui disait que tout est absurde. C’est pas mal la même affaire, mais dit autrement! Sinon, une œuvre «douteuse», [...] c’est l’équivalent du «nanar» des Français. C’est un film — ou n’importe quelle autre œuvre — qui divertit, mais pas de la manière voulue par ceux qui l’ont fait.

Aujourd'hui, Douteux est un podcast nommé 70%, un musée et des soirées hebdomadaires qui attirent de plus en plus d’habitués, mais aussi de personnalités connues du grand public (Richard Z. Sirois et MC Gilles ont été reçus à titre d’invités, notamment). Qu’est-ce qui attire, selon toi, les gens vers votre «mouvement»?

On est très inclusifs et une somme incroyable de talents. Pas de joke, il y a plus de 40 personnes qui collaborent de près ou de loin à 70% et aux soirées du lundi [au Brouhaha Rosemont]. Aussi, je ne demande rien aux chroniqueurs qui peuvent venir discuter de ce bon leur semble, dans les mots qu’ils veulent. Je pense que cette liberté plait aussi aux gens de l’industrie qui viennent participer une fois de temps en temps. Je crois que ça résulte en une honnêteté et une transparence qui n’est pas la norme ailleurs. Sinon, chaque lundi soir on offre le meilleur show gratuit du lundi au monde. [...] Nos soirées sont toujours éclectiques au max, avec peintres sur place, ambiance sonore sur place, VJs passionnés, longs métrages capotés, etc. 

Tu participes également à Terrain basique , un podcast sur Magic: The Gathering. Comment le fameux jeu de cartes est entré dans ta vie?

J’ai aussi Critiques Exquises, un podcast sur le cinéma! Je me garde occupé et bien entouré de gens motivés! Magic est arrivé dans ma vie en 1996, dans la cafétéria du Cégep de Val-d’Or. Comme plusieurs, j’ai vendu mes cartes après quelques années. Pire gaffe de ma vie, financièrement parlant. J’aurais de quoi m’acheter une maison aujourd’hui!

Magic a été lancé en 1993 et, 27 ans plus tard, le jeu est toujours aussi populaire. Pourquoi, d’après toi? 

Il y a quelque 400-600 nouvelles cartes par année. Il y a donc toujours un apport de nouveauté qui garde le jeu tout frais et qui vient influer sur ce qu’il y avait déjà. Aussi, le cadre du jeu est très simple [et] permissif. Avec Terrain Basique on s’amuse à créer des cartes [inspirées] de personnalités et on n’a jamais vraiment de difficulté à trouver au sein du jeu les habiletés qui [s’appliqueraient aux] personnalités des gens [sur ces] cartes. 

Finalement, la question classique: qu’est-ce qui s’en vient pour toi au cours des prochaines semaines?

On a [lancé] un karaoké [caritatif] pour [Douteux] chaque premier samedi du mois, au magnifique Espace Mushagalusa sur la rue Ontario. [...] On va sûrement planifier un questing prochainement. Le questing, c’est du Grandeur Nature, mais dans la ville. C’est, à ce jour, l’activité que j’ai développé que je préfère.

Pour suivre Tommy dans ses multiples projets, retrouvez-le, notamment, sur facebook.com/TommyDoute ainsi que douteux.org, évidemment. 

Une soirée meurtre et mystères qui passera à l’histoire!

Vos soupers meurtre et mystères entre amis ne suffisent plus? Organiser des parties de Donjons & Dragons est de plus en plus complexe avec votre gang? Passez au niveau suivant! Le Vortex Escape Room tient actuellement des soirées ancrées dans le Montréal interlope des années 20 qui rassemblent plus de 20 acteurs et danseurs swing pour vous aider à élucider le crime. Évidemment, la tenue d’époque est de mise. Détails et dates sur facebook.com/jump.into.the.vortex/ 

Puis une soirée pour fans... de François Pérusse!

D’accord, François Pérusse est adoré de tous, mais faut être geek rare pour se rendre à un rassemblement de ses fans, non? Bref, ce samedi au Cégep André-Laurendeau, on tient une soirée où jeux et quiz inspirés de l’humoriste seront à l’honneur. On annonce qu’il y aura également un buffet, mais pas nécessairement de Ski-Doo dans la cour. Retrouvez l’événement sur Facebook.  

Du réseautage pour geekettes qui capotent sur la science!

Ce dimanche, au Centre des sciences de Montréal, se tiendra l’événement Femmes et filles de science, un événement où se trouveront plus d’une vingtaine d’institutions et d’organismes pour mousser et maintenir l’intérêt des geekettes pour la science et la technologie. Ubisoft y sera, tout comme l’Agence spatiale canadienne et l’ETS! Détails sur facebook.com/centredessciences/

Sur le même sujet

Commentaires

À lire aussi

Et encore plus