Ces 8 jeux vidéo adaptés au cinéma méritaient vraiment un meilleur sort | Pèse sur start
/news

Ces 8 jeux vidéo adaptés au cinéma méritaient vraiment un meilleur sort

s

On aimerait tous pouvoir dire le contraire, mais ce n’est probablement pas demain la veille que l’on verra un film adapté d’un jeu vidéo cumuler les nominations aux Oscars comme Joker a su le faire cette année.   

Ainsi, alors que les adaptations réussies de bandes dessinées se multiplient depuis quelques années, ce n’est malheureusement pas le cas du côté des longs métrages inspirés par les œuvres vidéoludiques.   

En fait, vraiment pas!   

Pour vous donner une idée, parmi les 42 films du genre analysés par la plateforme Rotten Tomatoes depuis 1993, seulement deux d’entre eux ont réussi à obtenir plus de 60% de critiques positives. Ça en dit long.   

Certes, ce qui reste le plus décevant dans tout ça, c’est de voir à quel point certains jeux mémorables, dotés d’une trame scénaristique tout aussi marquante, peuvent être «massacrés» lors de leur adaptation au cinéma.   

On peut prévoir qu’un titre comme Postal se transforme en navet au grand écran, mais Max Payne? Hitman? C’est à ne rien y comprendre.   

Voici donc 8 jeux vidéo adaptés au cinéma qui, selon nous, auraient mérité un bien meilleur sort.  

Alone in the Dark  

Peut-être qu’Alone in the Dark n’a plus son lustre d’antan, mais reste que la série de jeux est souvent vue comme une franchise pionnière qui a su inspirer les titres survival horror d’aujourd’hui.   

Alors comment l’adaptation au cinéma d’Alone in the Dark peut-elle se mériter la digne mention de PIRE film jamais tiré d’un jeu vidéo selon la critique?   

Eh bien, il suffisait d’offrir la réalisation au très douteux Uwe Boll, un professionnel dans l’art de transformer des œuvres classiques en longs métrages aussi risibles que ridicules.   

Pauvre Christian Slater, on ne peut pas dire que c’était le meilleur choix de sa carrière...   

Hitman  

Peu importe le volet, l’histoire d’Hitman est complexe, fascinante et truffée de surprises.   

Avec autant de matériel à adapter, on aurait pu penser qu’une équipe compétente d’Hollywood avait à sa disposition tous les ingrédients pour concocter un excellent suspense riche en trahisons et autres rebondissements du genre.   

Et pourtant! On a plutôt penché en faveur d’un scénario confus qui baigne dans le sang. Dire que la «suite» est encore pire...   

Max Payne  

Il y a des adaptations qui font tout simplement mal à regarder... et Max Payne fait tristement partie du lot. Quelle torture de voir autant de potentiel gaspillé!   

Le scénario du jeu de Remedy est l’un des meilleurs du genre, alors qu’on y retrouve tous les éléments d’un film noir culte.   

Alors pourquoi les gens chargés de la version cinématographique n’ont retenu du titre original que les ralentis en bullet time? Bonne question!   

Doom  

Sur papier, une adaptation de Doom au grand écran avec Dwayne «The Rock» Johnson ne semble vraiment pas une mauvaise idée, surtout en plein retour en force des films d’action un peu «niaiseux» à la The Expendables.   

Par contre, de toute évidence, les démons du cinéma n’ont pas tellement collaboré...   

The Rock a même mentionné, quelques années après la sortie du film, qu’il s’agissait d’un bon exemple de quoi «ne pas faire» dans une adaptation de jeu vidéo. Ouch!   

Super Mario Bros.  

Si un film de cette liste mérite un passe-droit, c’est peut-être Super Mario Bros. Après tout, c’est le premier long métrage adapté d’un jeu vidéo!   

Cela dit, à peu près tout cloche dans cette adaptation en live action qui sent très, très fort les années 90: la réalisation tape-à-l’œil, la trame sonore peu appropriée, la grosse moustache de Bob Hoskins et la version humanisée de Bowser.   

En d’autres mots, il est fascinant de voir qu’une série de jeux absolument indémodable a pu donner lieu à un film qui vieillit aussi mal.   

Au moins, on peut en rire...   

Street Fighter  

Après les deux adaptations au cinéma de Street Fighter, hilarantes pour de très mauvaises raisons (et entre autres Jean-Claude Van Damme), on peut commencer à se demander si une version cinématographique de qualité de la mythique franchise de combat est une mission impossible.   

Toutefois, vu l’impact que la série de Capcom a eu sur le monde du jeu vidéo, il est évident que celle-ci mérite un meilleur sort au grand écran.   

Reste à voir si ça peut être fait...   

Resident Evil  

Avec Max Payne, Resident Evil est un autre exemple de jeu vidéo à l’univers fascinant... qui a malheureusement été grandement édulcoré et transformé lors de son passage au cinéma.   

L’ambiance angoissante de la série vidéoludique d’horreur est troquée pour de l’action générique et une bonne dose de clichés.   

Les plus nostalgiques diront que le premier volet au grand écran n’était pas SI mauvais que ça. Dans un sens, ces derniers ont probablement un peu raison. Cependant, il serait bien malhonnête de soutenir que le film exploite tout le potentiel du jeu.   

Tomb Raider  

La Lara Croft d’Alicia Vikander est un peu plus crédible que celle d’Angelina Jolie, ça, on peut le donner.   

Néanmoins, il reste que les trois aventures de Tomb Raider portées à l’écran ne sont jamais parvenues à nous plonger aussi profondément dans un monde de découvertes et d’exploration que le matériel source.   

Si la série de jeux a su se remettre au goût du jour après quelques opus décevants, peut-être que son pendant cinématographique saura faire de même éventuellement...   

À écouter

Le plus récent épisode de notre podcast!

On a votre attention? Vous voulez vous abonner à notre podcast? Ça tombe bien, nous sommes notamment sur...

Sur le même sujet

Commentaires

À lire aussi

Et encore plus