Bloodroots: un jeu violent, rapide... et québécois! | Pèse sur start
/critiques

Bloodroots: un jeu violent, rapide... et québécois!

Une histoire qu’on pourrait croire tout droit sortie de notre folklore bien de chez nous.

Image principale de l'article Bloodroots: un jeu violent, rapide et québécois!

Le studio montréalais Paper Cult débarque avec un jeu sanglant au rythme effréné et aux dialogues bien de chez nous. Bloodroots ne vous laissera pas sur votre faim et jouera avec vos nerfs et votre patience!  

Trahi par sa bande et laissé pour mort, M. Wolf, assoiffé de vengeance pure et dure, se retrouve seul devant ses anciens amis, devenus ennemis. Heureusement pour lui, la seule arme dont il a besoin se trouve tout autour de lui. Une histoire qu’on pourrait croire tout droit sortie de notre folklore bien de chez nous.      

À travers les chapitres, vous devrez ouvrir le chemin à travers les ennemis en «leur pétant la yeule» à coups de n’importe quel objet qui se trouve sous la main de votre héros. Hache, sabre, planche de «2X4», carotte, gros thon géant, peu importe, ce qui se trouve dans votre environnement peut servir à battre l’ennemi, créant ainsi des scènes de combats sanglants dignes de Hotline Miami.      

  

  

Ne clignez pas des yeux      

Le secret pour la réussite? Penser vite et ne pas avoir peur d’avancer. Vous échouez? On recommence!      

C’est clair, on joue avec votre patience et vos nerfs, mais ne vous découragez pas. Après quelques morts, les gestes deviennent automatiques. Vous n’avez pas le temps d’enregistrer dans votre esprit votre première commande que vous vous surprenez finalement à surmonter l’ennemi de trop qui vous éclatait la face lors des 10 derniers tours.      

  

Capture d'écran Bloodroots

  

Le jeu reste tout de même pardonnable pour vous éviter de sombrer dans la folie. Lorsque vous échouez, vous recommencez la section à laquelle vous êtes rendu, et non le niveau complet.       

Tenez-vous-le pour dit: on va vous garder très alerte tout au long de l’aventure. Les sections sont déséquilibrées en ce qui concerne leur niveau de difficulté, étant parfois plus faciles, parfois plus difficiles. À aucun moment on ne vous permet de chômer, encore moins de cligner des yeux!       

Ça se contrôle comme du beurre      

Avez-vous déjà contrôlé du beurre? Ça glisse, non? Les contrôles peuvent parfois ressembler à ça. Votre héros qui part dans le vide, sans trop savoir pour quelle raison. Votre héros qui saute, mais tombe sur le côté de la plateforme ou de la falaise.      

  

capture d'écran bloodroots

  

Ça peut devenir un peu frustrant, mais très souvent, et c’est un peu plate à dire, c’est de votre faute. Vous avez probablement sauté une fois de trop ou avez mal aligné le héros. Presque chaque commande de la manette est enregistrée. Il y a une courbe d’apprentissage qu’il ne faut pas abandonner, et il faut apprendre à contrôler chacun de nos gestes, voir les calculer. Vous verrez, vous allez avancer dans l’aventure... comme dans du beurre!      

Ne prenez pas de pause      

Habituellement, on vous conseille de savourer le jeu longuement, d’en profiter au maximum. Pas dans ce cas-ci. Ce jeu est tellement rapide que je vous conseille de le dévorer rapidement, pour ne pas perdre les réflexes acquis! Prendre des pauses? OK, mais juste pour vos besoins primaires!       

À la sauce québécoise      

Bloodroots entre dans cette nouvelle tradition que bien des studios québécois ont adoptée: celle d’offrir une option de langue ou des dialogues en québécois.       

Paper Cult se joint donc à Sabotage, Outerminds et plusieurs autres studios qui rendent hommage à notre langue colorée bien de chez nous.       

  

Capture d'écran Bloodroots

  

Paper Cult a su, à son tour, nous charmer, non seulement avec cet effort de faire briller notre culture au travers de dialogues très drôles, mais en créant un jeu qui sait faire ressortir, même chez les gens zen, ce joueur compétitif qui dort en nous.       

À la fois frustrant, violent, sanglant et graphiquement plaisant, Bloodroots saura vous garder alerte en tout temps et vous apprendra à savourer chaque petite victoire! N’abandonnez surtout pas, on croit en vous!      

Disponible le 28 février sur PC (Epic Games Store), PlayStation 4 et Nintendo Switch.   

  

À REGARDER

s

Commentaires

À lire aussi

Et encore plus