Déjouer la reconnaissance faciale avec des visages peints | Pèse sur start
/news

Déjouer la reconnaissance faciale avec des visages peints

Image principale de l'article Comment déjouer la reconnaissance faciale
coronavirusworldnews.com

Ce n’est pas le sujet de l’heure, mais il est malgré tout récurrent, celui de la vie privée à l’heure des technologies de reconnaissance faciale qui progressent partout dans le monde.  

Et si vous pensiez que les chandails à capuchon, les verres fumés ou les casquettes pouvaient vous assurer un brin de vie privée devant la prolifération de caméras de surveillance dans les grandes villes, détrompez-vous. Primo, vous avez simplement l’air de cacher quelque chose, deuxio, vous serez quand même reconnu, étant donné la grande sophistication des systèmes intelligents de reconnaissance faciale.   

Motifs cubistes   

Dans les villes comme Moscou où l’on recense près de 100 000 caméras, Londres et plusieurs grandes villes américaines, il est facile d’identifier et de cataloguer les gens.   

D’abord, toutes les informations que nous laissons sur internet, disponibles pour les systèmes intelligents, servent à mettre des noms sur les photos. Les réseaux sociaux comme Facebook ou Instagram fournissent à eux seuls quantité de matériel d’identification.   

Chaque fois que vous prenez un égoportrait sur Facebook ou Google Photos, cette image peut être utilisée pour vous identifier sur d’autres photos comme celles qui sont enregistrées quand vous déambulez dans une ville surveillée.   

Pour confondre les systèmes de reconnaissance, des chercheurs comme Adam Harvey ont développé des techniques basées sur des dessins d’inspiration cubiste.   

Faciles à tester avec un téléphone  

À l’agence AP, une artiste londonienne qui applique les principes d’Adam Harvey précise «qu’il faut brouiller le décodage en appliquant des couleurs et des motifs aléatoires. Le plus important est d’avoir des couleurs claires et sombres, comme des noirs et blancs, des couleurs très contrastées, pour confondre les systèmes avec des zones d’ombre et de lumière sur le visage».   

Les logiciels de reconnaissance faciale mesurent les points clés du visage comme les yeux, le nez et la bouche, ainsi que l'endroit où ils se rencontrent et la distance qui les sépare.   

Pour tester le résultat des motifs sur son visage, il suffit d’effectuer un simple déverrouillage par détection faciale de son téléphone.  

Les activistes connaissent bien la technique et l’utilisent dans des manifestations prodémocratiques comme à Hong Kong ou en Russie pour protester contre les atteintes à la vie privée.   

Grigory Bakunov https://www.rbth.com

La Russie et la Chine sont d’ailleurs les deux plus grands exportateurs de systèmes de surveillance de masse dans le monde. Et aux États-Unis, un adulte sur deux est enregistré dans les banques de données de reconnaissance faciale de la police, selon une étude du Centre juridique Georgetown sur la technologie et la vie privée, parue en 2016.   

Des designers ont de leur côté conçu des lunettes qui réfléchissent la lumière infrarouge pour aveugler les caméras. D'autres, des bijoux comme celui-ci.  

FastCompany @ Ewa Nowak

Règle de base du camouflage facial, celui-ci doit rester discret pour ne pas être perçu comme un masque ou un déguisement.   

Même la mode s’en mêle!   

Cette tendance a également été récupérée par la mode. Par exemple, le groupe CV Dazzle explore de quelle façon les motifs de camouflage peuvent déjouer la vision machine tout en étant originaux et élégants.   

La présente décennie sera névralgique pour trouver un équilibre entre sécurité et vie privée... Et pour penser aussi à l’utilité de vos photos sur vos comptes en ligne peu protégés et sur vos réseaux sociaux.  

  

AFP

Commentaires

À lire aussi

Et encore plus