Sea of Stars: le prochain jeu de Sabotage Studio a amassé plus de 1,6 M$ sur Kickstarter | Pèse sur start
/news

Sea of Stars: le prochain jeu de Sabotage Studio a amassé plus de 1,6 M$ sur Kickstarter

Mine de rien, le prochain titre de Sabotage Studio, Sea of Stars, est devenu le jeu vidéo canadien qui a le mieux réussi à ce jour sur Kickstarter, en amassant 1 628 126 $, soit plus de 12 fois son objectif initial.  

• À lire aussi: Sea of Stars: le compositeur de Chrono Trigger créera de la musique pour le RPG de Sabotage Studio  

• À lire aussi: Sea of Stars: le prochain jeu de Sabotage Studio sera un RPG rétro [VIDÉO]  

«C'est le rêve en plein cauchemar. Certaines personnes écrivent pour nous dire que la campagne et toutes ses annonces les aident à se changer les idées. Notre vocation étant de divertir, tout prend un nouveau sens en temps de crise», a commenté Thierry Boulanger, président et directeur créatif du studio de Québec, au sujet de la campagne de sociofinancement qui s’est terminée le samedi 18 avril.   

Un mois après son lancement, on peut donc dire que l’appel de Sabotage Studio a été entendu haut et fort au sein de la communauté, alors que le projet a reçu au final le support de 25 589 contributeurs.

Grâce à l’enthousiasme de ces derniers, l’équipe québécoise pourra notamment ajouter à Sea of Stars des cinématiques, une fin alternative et un volet «new game+», de même qu’un DLC, Throes of the Watchmaker, qui sera offert gratuitement à celles et ceux qui ont appuyé la campagne de financement.   

Parmi les autres bonnes nouvelles annoncées par Sabotage Studio au cours des dernières semaines, il faut noter la participation à Sea of Stars de Yasunori Mitsuda, l’homme derrière la musique de Chrono Trigger, en tant que compositeur invité, de même que la production d’une version physique du jeu offerte aux premiers contributeurs.   

Rappelons que la parution du RPG rétro, qui sera un antépisode se déroulant dans l’univers de Messenger, est prévue pour 2022.   

À regarder   

s

Sur le même sujet

Commentaires