Habillée en Stormtrooper, elle se fait arrêter en Alberta à cause d’une arme en plastique | Pèse sur start
/videos

Habillée en Stormtrooper, elle se fait arrêter en Alberta à cause d’une arme en plastique

Image principale de l'article Elle est arrêtée à cause d’une arme en plastique
Capture d'écran YouTube

Une cosplayeuse albertaine, qui célébrait la Journée Star Wars en habits de Stormtrooper, a eu une bien mauvaise surprise la semaine passée, alors qu’elle a fait l’objet d’une arrestation musclée en raison d’un malentendu.  

• À lire aussi: Journée Star Wars: une vidéo touchante qui mise sur l’espoir pour célébrer le «May the Fourth» 2020  

Employée du restaurant thématique Coco Vanilla Galactic Cantina, situé à Lethbridge, en Alberta, la femme se tenait le 4 mai dernier devant le commerce, portant l’armure et le casque iconiques, pour une promotion visant à souligner le «May the Fourth».  

Cependant, elle était également munie d’un «blaster» en plastique, qui a alerté des résidents du secteur. Croyant être en présence d’un individu masqué portant une vraie arme à feu, ces derniers ont alors appelé les forces de l’ordre, selon le média local Lethbridge News Now.  

Des policiers sont ainsi arrivés sur la scène quelques minutes plus tard et ont procédé à l’arrestation de la cosplayeuse, la «poussant au sol» et la menottant, car elle ne répondait pas aux consignes des agents, selon l’inspecteur Jason Walper.  

Or, d’après le patron de l’Albertaine, Bradley Whalen, qui a assisté à la rude scène, elle avait tout simplement de la difficulté à s’agenouiller par terre en raison de son armure de Stormtrooper, tandis qu’elle aurait rapidement jeté aux policiers son faux «blaster».  

Capture d'écran YouTube

Son employée a ensuite été embarquée dans une autopatrouille, mais a finalement été relâchée sans qu’aucune accusation soit portée à son endroit.  

Par ailleurs, celle-ci aurait subi une «blessure mineure» lors de l’altercation, mais n’aurait pas eu besoin de soins médicaux.  

Capture d'écran YouTube

En raison d’une vidéo partagée sur le web relatant l’incident, ainsi que la force utilisée à l’endroit de la femme, une enquête sera menée sur le travail des policiers dans l’affaire, comme l’ont précisé Kotaku et Lethbridge News Now.  

À regarder  

s

Sur le même sujet

Commentaires

À lire aussi

Et encore plus