Des heures de plaisir | Pèse sur start
/critiques

Des heures de plaisir

Image principale de l'article Des heures de plaisir
Photo courtoisie, Warner Bros. Interactive Entertainment

Lancé il y a tout juste un an, Mortal Kombat 11 s’est rapidement imposé comme une des meilleures entrées dans la célèbre franchise. Déjà pratiquement parfait, le jeu se surpasse aujourd’hui avec la nouvelle expansion Aftermath, permettant (entre autres) d’accueillir RoboCop dans l’arène.  

  • Mortal Kombat: Aftermath : ★★★★☆  

On l’avoue, l’annonce de l’ajout de RoboCop à l’écurie Mortal Kombat nous avait fait sourciller. Certes, elle coulait de source à la suite de l’arrivée de Terminator dans l’arène, l’automne dernier. N’empêche, allait-il se révéler un digne successeur des mythiques Freddy Krueger, Jason Voorhees et Leatherface, tous accueillis dans la franchise au cours de la dernière décennie ?

Pourtant, oui. 

Force est de constater que le célèbre justicier prend facilement ses aises dans cet univers ultra-violent, capable d’un carnage n’ayant rien à envier à ceux des plus sanguinaires combattants ayant pris part aux « combats mortels » proposés par les studios NetherRealm et Warner Bros. On prend donc un plaisir étonnant à découvrir cette nouvelle facette de RoboCop, armée d’un arsenal d’armes à feu, d’armes blanches et même d’un lance-flammes. 

Retours en force

Et il n’est pas seul. La nouvelle expansion (ou DLC dans le jargon du milieu) ramène dans l’arène les combattants Fujin et Sheeva, absents de la série depuis maintes années. 

De ces deux personnages, c’est probablement l’ajout de Sheeva, la guerrière mi-humaine, mi-dragon, munie de quatre bras, qui est le plus emballant en raison de son unicité. On apprécie d’ailleurs le relooking complet qu’on lui a fait subir, lui conférant (enfin !) une apparence beaucoup moins sexualisée que dans le passé. 

Avec, en plus, l’ajout de nouvelles arènes et de chapitres au mode « histoire », l’expansion Aftermath risque donc d’apporter plusieurs dizaines d’heures de plaisir supplémentaires aux joueurs.

Pour les pacifistes

L’addition la moins emballante de cette expansion demeure toutefois les Friendships, cette alternative rigolote et pacifique aux célèbres – et sanglantes – Fatalities

Oui, il est mignon de voir nos combattants terminer leur match en dansant la claquette ou encore en câlinant un ourson en peluche... mais l’exercice n’est jamais aussi jouissif que d’envoyer son adversaire plonger dans un bain d’acide ou encore de le démembrer de manière aussi graphique que violente. 


♦ Mortal Kombat : Aftermath est maintenant disponible. 

Commentaires

À lire aussi

Et encore plus