Plusieurs cinémas attendront le 3 juillet | Pèse sur start
/news

Plusieurs cinémas attendront le 3 juillet

Même s’ils ont obtenu le feu vert pour rouvrir à compter du 22 juin, la plupart des propriétaires de cinémas du Québec attendront vraisemblablement début juillet avant de recommencer à accueillir les cinéphiles dans leurs salles.

• À lire aussi: Voici ce qui est ouvert ou fermé, permis ou interdit

« L’annonce d’aujourd’hui [lundi] ne change rien à nos plans, a indiqué lundi le président des Cinémas Guzzo, Vincent Guzzo. On visait le 3 juillet [pour notre réouverture] et c’est toujours ce qu’on prévoit faire. Ça nous sert à rien d’ouvrir plus tôt parce qu’on n’aura pas de nouveautés à présenter et qu’on risque de perdre de l’argent si on roule pendant deux semaines avec des vieux films. »

Selon le président de la Corporation des salles de cinéma du Québec, Éric Bouchard, les exploitants de salles auront aussi besoin de temps pour mettre en place les mesures sanitaires recommandées par la santé publique. Un guide sanitaire élaboré par la CNESST sera d’ailleurs publié au cours des prochains jours.

« Rouvrir, ce n’est pas juste de débarrer la porte pour faire entrer le monde, a souligné M. Bouchard. Ça nécessite du temps et de la préparation. Je crois que la majorité des cinémas vont attendre le début juillet avant de rouvrir. »

1 siège sur 4 ?

Si les modalités entourant cette réouverture n’ont pas encore été déterminées, la question de la distanciation pose problème. Le directeur national de la santé publique, le Dr Horacio Arruda, a souligné lundi que les spectateurs devront respecter une distance de 1,5 m à l’intérieur des salles. Cette mesure n’a pas été bien accueillie par plusieurs propriétaires de cinémas contactés par Le Journal lundi.

« On aurait préféré que ce soit 1 m entre les spectateurs, a déploré Vincent Guzzo. Pour nous, 1,5 m, ça revient au même que 2 m. Ça nous oblige à laisser trois sièges libres entre les spectateurs. Alors qu’à 1 m de distanciation, on aurait été correct avec deux sièges libres entre chaque spectateur. »

Commentaires

À lire aussi

Et encore plus