C’est confirmé, Apple abandonne les puces Intel pour utiliser les siennes | Pèse sur start
/news

C’est confirmé, Apple abandonne les puces Intel pour utiliser les siennes

Image principale de l'article C’est confirmé, Apple abandonne les puces Intel
Apple

Aujourd’hui, à la conférence WWDC en ligne, sans public, Apple confirme ce que plusieurs pensaient: le géant à la pomme utilisera dorénavant ses propres microprocesseurs pour ses ordinateurs iMac et MacBook Pro au lieu des Intel Core série i5, i7, i9. 

• À lire aussi: iOS 14: Voici comment votre iPhone changera

Ce qu’on ignorait, c’était les modalités de cette transition qui implique de recompiler tous les logiciels.

À cette fin, le PDG, Tim Cook, a indiqué que plusieurs grands éditeurs comme Microsoft et Adobe développent déjà leurs logiciels en fonction des nouvelles puces Apple de type ARM, à savoir une puce-système (SoC ou system on chip), dont le circuit intégré contient l’ensemble des composants nécessaires à la mise en œuvre des fonctions d’un système.

Rosetta 2   

Pour les logiciels écrits pour les puces Intel, ceux-ci pourront pendant la transition tourner sur les nouveaux ordinateurs Mac à puces ARM à l’aide de l’émulateur Rosetta 2. Pour prouver son efficacité et sa fluidité, une démonstration a été réalisée avec le jeu Shadow of the Tomb Raider.

Selon Craig Federighi, responsable des logiciels chez Apple, les développeurs devraient être en mesure de transférer rapidement leurs applications sur le nouveau matériel en utilisant le logiciel Xcode d’Apple.

Ce changement devrait améliorer considérablement les performances et la durée de vie des batteries des ordinateurs portables et de bureau d’Apple et, selon le PDG Tim Cook, il permettra à la société de mieux développer les futures capacités de ses produits informatiques.

Apple

Avec Intel depuis 2006... et pour quelques années encore   

Si vous utilisez des systèmes Mac depuis longtemps, vous vous rappellerez sans doute la transition en 2006 des puces Power PC à celles d’Intel.

Le défi pour Apple sera de faire en sorte que ses nouvelles puces ARM puissent fournir la même puissance que celles d’Intel, ou les dépasser. Les puces ARM sont idéales pour les appareils mobiles, en raison de leur impressionnante efficacité énergétique qui permet aux téléphones intelligents et aux tablettes de fonctionner pendant des heures sans avoir besoin d’être rechargés.

Bien entendu, le support par Apple des ordinateurs Intel se poursuivra pendant plusieurs années avec des mises à jour logicielles et de sécurité du système macOS.

Selon M. Cook, Apple lancera sa nouvelle gamme de Mac et d’iMac fonctionnant sur son propre matériel au cours de l’année à venir. L’entreprise détient encore quelques nouveaux systèmes à base de processeurs Intel dans sa réserve, mais selon M. Cook, la transition vers ses nouvelles puces sera complète dans les deux prochaines années.

Comme cet abandon des puces Intel par Apple avait été pressenti par les marchés, l’action d’Intel n’a pas bronché aujourd’hui en bourse, la cote INTC ayant terminé la journée à 60,09$ US (+0,79%).

Celle d’Apple a engrangé 9,15$, à 358,87$ US (+2,62%). Le 2 août 2018, alors que le titre valait 207,39$, Apple devenait la première société publique à valoir 1000 milliards de dollars en capitalisation boursière. Moins de deux ans plus tard, elle vaut 1555 milliards $.

Commentaires

À lire aussi

Et encore plus