#TwitchBlackout: les streamers s'unissent pour dénoncer le harcèlement sur la plateforme | Pèse sur start
/news

#TwitchBlackout: les streamers s'unissent pour dénoncer le harcèlement sur la plateforme

Des membres dénoncent l'inaction de Twitch face à de nombreuses allégations de harcèlement sexuel

Image principale de l'article Les streamers lancent un message à Twitch

Plusieurs streameurs ont fait appel à la communauté Twitch via Twitter afin de joindre #TwitchBlackout, un mouvement qui a comme objectif de dénoncer le laxisme de la plateforme et de son PDG, Emmett Shear, face au harcèlement.

Le dirigeant de Twitch, Emmett Shear, a été accusé d’avoir ri au nez des rapports d’abus sur la plateforme après que plusieurs utilisateurs aient rapporté avoir été victimes de harcèlement sexuel et psychologique. 

La streameuse musicale Starling a notamment pointé du doigt le PDG dans un tweet en faisant référence à une réunion concernant les partenaires de la plateforme. Shear aurait été interrogé sur des cas de harcèlement envers les femmes, avec l'exemple de l'abus subi par Starling. «Les choses qui arrivent sur notre plateforme, je ne peux pas commenter» et a tout simplement continué la rencontre comme si de rien n'était.

Cette interaction aurait eu lieu il y a plus d’un an et rien n’aurait encore été fait pour régler la situation, déplore Starling. «Balayer les mauvaises choses sous le tapis pour le profit monétaire,» écrit-elle.

Dimanche, Twitch a tweeté un communiqué disant que la compagnie prenait les accusations de harcèlement très au sérieux et saluait la bravoure des gens qui ont décidé de parler. 

Le communiqué a eu peu d'impact sur la communauté, cependant. Une autre streameuse, Sampai, a déclaré que sa plainte de harcèlement sexuel n'avait pas été prise au sérieux et que son harceleur avait même été mis de l'avant sur la chaîne officielle de Twitch durant l'E3. 

De nombreuses personnalités connues, issues de studios gaming ou de YouTube et Twitch, ont été dénnoncées pour leurs comportements ce week-end. Selon le New York Times, plus de 70 allégations de harcèlement, d'abus de pouvoir et de viol ont fait surface en quelques jours.

#TwitchBlackout  

Le mouvement #TwitchBlackout fait un appel à tous les streamers et spectateurs de se joindre à une manifestation en ligne. Les streamers sont invités à ne pas diffuser ce mercredi afin de dénoncer l'inaction de Twitch et ses dirigeants. 

Le mouvement #TwitchBlackout prendra place de minuit à 23h59. Pour éviter de donner un clic ou un visionnement à Twitch par accident durant le «blackout», certains spectateurs ont désinstallé l’application de leurs appareils mobiles. D’autres ont décidé d’annuler leurs abonnements aux chaînes et de donner directement le montant de l’abonnement aux streameurs, de même que les bits, qui est la devise que vous pouvez acheter et offrir en pourboire aux chaînes.

En parallèle au mouvement, certains streameurs déplorent devoir eux-mêmes bannir certains mots de leurs chaînes, au lieu que ce soit de facto fait par Twitch, en plus de voir encore des noms d’utilisateur non-appropriés, racistes et sexistes sans qu’ils ne soient déjà bannis ou refusés au moment de la création.

Si vous voulez vous aussi participer au mouvement d’une façon ou d’une autre, une pétition sur Change.org a été lancée pour dénoncer le laxisme de Twitch face aux abus.

À lire aussi

Et encore plus