Big Sur, le nouveau système macOS s’approche un peu plus d’iOS | Pèse sur start
/news

Big Sur, le nouveau système macOS s’approche un peu plus d’iOS

Image principale de l'article Un système modernisé à l'image d’iOS

Successeur de macOS Catalina (10.15), le nouveau système macOS Big Sur version 11 est décrit par Apple comme le plus grand changement depuis l’introduction de Mac OS X il y a près de 20 ans. 

• À lire aussi: C’est confirmé, Apple abandonne les puces Intel pour utiliser les siennes

• À lire aussi: iOS 14: Voici comment votre iPhone changera

Visuellement, on découvre des raffinements à l’interface comme la translucidité, le Dock et la barre de menu qui ont été redessinés et rationalisés et plusieurs similitudes avec les interfaces des appareils mobiles iOS des iPhone et iPadOS des tablettes.

Par exemple, le Centre de contrôle qui permet en un clin d’œil d’ajuster une foule de réglages sur iOS se retrouve dans le coin droit de l’écran sur Big Sur; volume, accès WiFi, mode nuit, luminosité, etc.

Le Centre de contrôle sur macOS Big Sur.

Apple

Le Centre de contrôle sur macOS Big Sur.

Mais c’est sous le capot que s’opère la refonte majeure de Big Sur qui est conçu pour tourner sur les futurs processeurs ARM développés par Apple pour les prochains ordinateurs Mac.

D’ici à ce que les nouveaux Mac à puces ARM sortent, voici tous les modèles d’ordinateurs Mac qui pourront rouler sur macOS Big Sur, selon Apple:    

  • MacBook, 2015 et plus récents   
  • MacBook Air, 2013 et plus récents   
  • MacBook Pro, fin 2013 et plus récents   
  • Mac Mini, 2014 et plus récents   
  • iMac, 2014 et plus récents   
  • iMac Pro (tous les modèles), 2017 et plus récents   
  • Mac Pro, 2013 et plus récents    
L'interface graphique du système macOS Big Sur version 11

Apple

L'interface graphique du système macOS Big Sur version 11

Plusieurs logiciels livrés avec les systèmes macOS apportent des nouveautés et des améliorations.

Safari   

En deuxième place derrière Chrome sur le marché des navigateurs, Safari obtient beaucoup d’attention dans cette sortie de Big Sur.

Selon Apple, son navigateur pourra ouvrir les pages fréquemment visitées jusqu’à 50% plus vite que Chrome et surveiller vos mots de passe enregistrés pour rechercher ceux qui auraient pu être exposés à des failles de sécurité. De plus, il offrira un bouton de Rapport de confidentialité qui permettra d’analyser ce que l’on sait sur les données suivies par le site sur lequel vous naviguez. Enfin, Safari sera doté d’une fonction de traduction intégrée comme le fait Google.

Modernisé, le système d’extensions de Safari pourra être réglé pour accorder, par exemple, à une extension un accès limité à l’historique de navigation ou à un site spécifique ou sur tous les sites.

Enfin, il y aura pour Safari une nouvelle catégorie dans la boutique App Store pour les extensions ainsi qu’une nouvelle page de départ entièrement personnalisable.

Page d'accueil personnalisée du navigateur Safari sur macOS Big Sur

Apple

Page d'accueil personnalisée du navigateur Safari sur macOS Big Sur

Plans   

Concurrente de Google Maps, l’application Plans de Big Sur offrira davantage d’options pour explorer et chercher ce que vous voulez, comme des cartes détaillées de l’intérieur des principaux aéroports et centres d’achat, une vue 360 degrés d’une destination et une fonction de routage consacrée aux véhicules électriques.

Vue du logiciel Plans de macOS Big Sur

Apple

Vue du logiciel Plans de macOS Big Sur

Les noms des systèmes chez Apple  

Difficile de trouver chez Apple une logique derrière les noms de systèmes à double dénomination, numérique et nom. Même en demandant à mon contact chez Apple, c’est motus et bouche cousue.

De Mac OS X 10.0 (2001) à 10.2, les noms de systèmes étaient numériques et complétés de noms de code de gros félins; Cheetah, Puma et Jaguar.

Par la suite, les noms d’animaux ont pris le dessus sur les numéros des versions, sans doute moins sexy ou plus difficiles à retenir: Panther, Tiger, Leopard, Snow Leopard, Lion et Mountain Lion des versions 10.3 à 10.8.

Puis, à partir de 10.8, le nom «Mac» disparaît jusqu’à la version 10.11 de sorte que les systèmes s’appelaient OS X Mountain Lion, OS X Mavericks, OS X Yosemite et OS X El Capitan, sorti en 2015. Autre modification ici, les noms d’animaux ont été remplacés à partir de 10.9 par des sites naturels aux États-Unis.

Mavericks est un site de récifs en Californie très populaire chez les surfeurs; Yosemite est un parc national, tandis qu’El Capitan est une formation rocheuse verticale de 3000 pieds du même parc et prisée des grimpeurs.

Interface de macOS Big Sur

Apple

Interface de macOS Big Sur

Adieu «X 10»   

En 2016, retour du nom «mac», tout en minuscules cette fois, accompagné de sites géographiques: macOS Sierra (v. 10.12), macOS High Sierra (v. 10.13), macOS Mojave (v. 10.14), macOS Catalina (v. 10.15) et le tout récent macOS Big Sur (v. 11) qui désigne une section accidentée et montagneuse de la côte centrale de la Californie très prisée pour ses paysages spectaculaires – aussi la plus longue étendue côtière non développée des États-Unis.

Nouveau avec Big Sur, la dénomination se simplifie. Ainsi, Apple abandonne la dénomination numérique «double dix» ou X 10.yy qui a prévalu de 2001 à la mi-2020 pour celle, plus simple, de «macOS Big Sur version 11.0».

À REGARDER 

s

Sur le même sujet

Commentaires

À lire aussi

Et encore plus