Neon Abyss: un petit bijou rétro | Pèse sur start
/critiques

Neon Abyss: un petit bijou rétro

Image principale de l'article Un petit bijou rétro
Photo courtoisie, Team17 Software

Chaotique, effréné, coloré, mais surtout hautement addictif, Neon Abyss s’impose rapidement comme un nouvel incontournable des jeux de plateforme modernes.  

Les jeux de plateforme sont légion, telle la pierre angulaire de l’histoire du gaming qu’ils sont. On se rappelle tous la belle époque des Megaman, Donkey Kong, Metroid ou encore Castlevania, tous des titres ayant marqué le genre et gardé les joueurs scotchés à leurs écrans depuis belle lurette. 

Mais avec une myriade de franchises lancées au cours des quatre dernières décennies, il s’avère maintenant particulièrement difficile de révolutionner le genre. Pourtant, certains s’y risquent encore régulièrement. C’est ce que fait aujourd’hui la société britannique Team17 Software avec Neon Abyss

Et à défaut de réinventer la roue, le jeu réussit à se démarquer de belle manière, s’inscrivant même parmi les meilleures offres du genre depuis plusieurs années. 

Néon et rythmes technos

Pourquoi ? D’abord pour son esthétique rétro ultra-léchée, aux couleurs néon, appuyée par des rythmes technos soutenus. On plonge immédiatement dans un univers attrayant visuellement, mais franchement dynamique et singulier. Le joueur y est appelé, donjon après donjon, chacun peuplé de hordes d’ennemis bédéesques à affronter afin de passer au niveau suivant. 

Au fil des pièces, traversées à fusil levé, il mettra la main sur divers artéfacts farfelus – et aléatoires – ayant une incidence directe sur le jeu. Certains octroieront de nouvelles aptitudes physiques. Dans d’autres cas, ce sera une charge offensive plus grande, de nouveaux modes de combat, ou encore des avantages défensifs. 

Mais là où le jeu charme particulièrement, c’est dans son univers entièrement évolutif. Ainsi, bien que chaque partie soit relativement semblable, elle n’est jamais identique à la précédente. Résultat : on se lasse beaucoup, beaucoup moins rapidement, et on prend plus de plaisir à explorer cet univers déjanté et bigarré, mais surtout costaud et par moments aride. 

Car même si sa prémisse demeure au final plutôt simple, l’expérience est loin d’être aisée. Oui, c’est par moments frustrant. Mais c’est surtout un gage de pérennité pour ce jeu qui, de toute évidence, nous gardera occupés pour encore des dizaines et des dizaines d’heures.


♦ Neon Abyss est sur le marché maintenant. Note : ★★☆☆

Commentaires

À lire aussi

Et encore plus