Panzer Paladin: une ode à la simplicité et à l’amour du rétro [CRITIQUE] | Pèse sur start
/critiques

Panzer Paladin: une ode à la simplicité et à l’amour du rétro [CRITIQUE]

Image principale de l'article Une ode à la simplicité et à l’amour du rétro

Après Mercenary Kings et Flinthook, le studio québécois Tribute Games fait un retour aux sources avec son tout nouveau titre: Panzer Paladin. Affrontez les monstres de légendes locales à travers le monde et sauvez la Terre des griffes du paranormal. C'est simple, non? 

La formule gagnante, celle de la plupart des jeux de plateforme sur Nintendo classique, se retrouve dans ce nouveau titre. Mélangeant les styles de combat de Mega Man et de Blaster Master, Panzer Paladin est le jeu idéal pour les nostalgiques qui ont soif de rétro 8-bits. 

L’histoire est tout ce qu’il y a de plus simple: rendez-vous aux quatre coins du monde et libérez les pays des entités démoniaques qui ont pris le contrôle des villes.

L’idée derrière les «boss» des zones est tout simplement géniale: chaque boss est l'incarnation d’un monstre d'une légende propre au pays envahi. Vous devez donc combattre des légendes comme Mictlantecuhtli du Mexique, Dudyanos d’Écosse et même Baba Yaga de Russie (allô, John Wick!).

C’est vraiment un bel hommage, que Tribute Games rend aux folklores d’ici et d’ailleurs!

Capture d'écran Nintendo Switch

Des armes de toutes sortes  

À bord de votre Paladin qui s’appelle Grit, une combinaison robotique aux allures d’un Gundam, Flame, son pilote, doit combattre les démons qui ont pris le contrôle à l’aide d'armes larguées par les ennemis vaincus. Chaque arme a un sort qui lui est propre et qui peut servir à améliorer momentanément votre statut ou vous guérir si vous la cassez. Bien sûr, si vous décidez de l’utiliser, attention à l'usure, elle a une durée de vie limitée.

Capture d'écran Nintendo Switch

La possibilité d’amasser des armes et de s’en servir comme monnaie d’échange pour améliorer sa combinaison ou pour réclamer un point de contrôle demande que l'on organise notre inventaire. Bien que la sélection soit énorme, j'ai eu un gros coup de cœur pour le bâton de hockey. Un coup dans les dents à distance, ça fait mal, même dans la face d'un démon, et Panzer Paladin le prouve parfaitement!

Capture d'écran Nintendo Switch

Dans le menu se trouve aussi la Forge. Cette option permet de mettre votre imagination à l’épreuve. Vous disposez d'un certain nombre de points à dépenser pour modifier la longueur de votre arme, les dégâts qu'elle inflige, sa vitesse, les dégâts de lancer, sa durabilité, son type ou son sort. Une super belle façon d’intégrer le joueur et de personnaliser son expérience.

Capture d'écran Nintendo Switch

Un personnage, deux façons de jouer

Bien que le jeu soit en grande partie axé sur votre personnage dans sa combinaison, une partie des tableaux doit être parcourue avec Flame, la pilote de Grit. Tout comme dans Flinthook, elle est munie d’un grappin qui lui permet non seulement de tuer ses ennemis, mais aussi de s’accrocher aux anneaux qui se retrouvent un peu partout dans les tableaux.  

Capture d'écran Nintendo Switch

Vu sa taille, elle peut aussi accéder aux quelques passages secrets. Cherchez les objets cachés et les passages secrets, cela en vaut la peine.

Bien sûr, la vie d’un humain n’est rien comparativement à la durabilité d’une combinaison robotique, alors soyez prudent avec la gestion de vie, car elle peut baisser considérablement si vous êtes touché.

Il faut toutefois souligner que le masque de collision (hitbox) des ennemis est un peu aléatoire. Certains en possèdent un vraiment très précis, mais d’autres ont été instaurés de façon plus libre, et les contrôles peuvent devenir un peu frustrants. On s’y habitue à la longue, mais ça demande un temps d’adaptation.

Une ambiance parfaitement rétro  

Vous trouverez probablement votre prochain ver d’oreille dans Panzer Paladin. Simple mais efficace, la musique habille parfaitement l’ambiance rétro du jeu. Ses mélodies et sa complexité sont un chef-d’œuvre à la hauteur de ce que Tribute Games a toujours offert. Chapeau, maestro!

Capture d'écran Nintendo Switch

Le studio québécois aura réussi à prouver, à nouveau, qu’il faut parfois revenir aux sources pour offrir un jeu efficace, divertissant et enivrant. Il sera très certainement prisé des joueurs rétro, mais ce sera surtout un plaisir à voir entre les mains des speedrunners! Le jeu comporte d'ailleurs un mode speedrun, comme quoi Tribute Games avait bien en tête sa clientèle.

Panzer Paladin est maintenant offert en version numérique pour PC sur Steam et pour Nintendo Switch par l'eShop de Nintendo. 

*Le test a été effectué sur Nintendo Switch grâce à un code fourni par Tribute Games.

Commentaires

À lire aussi

Et encore plus