Le Montréal plus chaud de 2050 présenté dans une application | Pèse sur start
/news

Le Montréal plus chaud de 2050 présenté dans une application

Image principale de l'article Le Montréal de 2050 présenté dans une application

L’Office national du film du Canada (ONF) et l’Université du Québec à Montréal (UQAM) lancent, samedi, Bulle, un récit interactif pour appareils mobiles, qui plongera les utilisateurs dans le Montréal de 2050, où aucune mesure n’a été prise pour contrer les changements climatiques.

• À lire aussi: Au Danemark, deux fois plus de mers en manque d'oxygène qu'il y a un an

• À lire aussi: Les températures resteront élevées en 2020, malgré la venue probable de La Niña

Cette application à la forme d’un court récit de cinq minutes a été imaginée par huit étudiants et étudiantes du programme Jeunes pousses, l’école interactive où collaborent l’UQAM et l’ONF. Ceux-ci avaient pour mission de travailler sur le thème des changements climatiques et de l’adaptation de la métropole québécoise à une température en hausse de 2 degrés Celsius.

Accessible à tous, cette simulation met l’utilisateur dans la peau d’un personnage qui grandira avec la tête dans une bulle, devant en prendre soin avant de la léguer à un nourrisson.

Esthétiquement agréable, Bulle est agrémenté «d’illustrations délicates et d’une ambiance sonore mélancolique», est-il précisé dans un communiqué.

De plus, cet environnement poétique est ponctué «de haïkus et d’animations contemplatives proposant des scénarios catastrophiques qui se déroulent dans la métropole».

Aussi lancée en collaboration avec le quotidien Le Devoir, l’application est en nomination aux Gémeaux dans la section Meilleure expérience interactive: toutes catégories.

La pandémie de la COVID-19 a forcé le report du lancement de Bulle, qui était prévu au printemps.

À lire aussi

Et encore plus