Super Mario 3D All-Stars, est-ce que ça vaut la peine? [CRITIQUE] | Pèse sur start
/news

Super Mario 3D All-Stars, est-ce que ça vaut la peine? [CRITIQUE]

Notre test de la collection Super Mario 3D All-Stars, qui rassemble Super Mario 64, Sunshine et Galaxy.

Image principale de l'article Est-ce que ça vaut la peine?
Nintendo

Pour la critique de Super Mario 3D All-Stars, la collection qui rassemble Super Mario 64, Super Mario Sunshine et Super Mario Galaxy, je vais me pencher sur deux questions. Ces classiques de la franchise appartenant à Nintendo s'adaptent-ils bien à la Switch et à 2020? Et enfin, la collection vaut-elle la peine?

J'ai lu beaucoup de réactions sur la collection lorsque celle-ci a été dévoilée. Certains, dont moi, avaient super hâte d'y jouer. D'autres disaient qu'elle était trop dispendieuse. Je crois que les deux clans ont tous de bonnes raisons; mais, revivre de magnifiques souvenirs gaming a-t-il un prix pour vous? Dans mon cas, peu importe le prix, je n'allais pas passer à côté de la chance de pouvoir jouer à Super Mario 64 avec une manette en mains en 2020. 

Justement, commençons par celui-ci. 

Super Mario 64  

Ce grand classique 3D avait, selon moi, révolutionné le médium lors de sa sortie. Le jeu des caméras, le 3D, le platforming, le design, les secrets; tout était là pour faire un excellent jeu d'une nouvelle génération. Cette magie, la franchise Super Mario l'a bien gardée au fil des ans avec ses autres jeux. Et vous la retrouverez absolument avec cette version sur Nintendo Switch. 

Parce que ce remaster est si fidèle au matériel original, ne vous attendez pas à découvrir de nouveaux secrets ou de grandes améliorations. Attendez-vous plutôt à retrouver la même expérience qu'en 1996. Ça veut dire les défauts, aussi. Les caméras sont toujours frustrantes, Mario glisse partout et vous risquez d'encore tomber de plusieurs plateformes (comme celle avec les maudits pitons dans Hazy Maze Cave). 

Sinon, le jeu se contrôle bien avec la Nintendo Switch. J'y ai surtout joué avec la Switch Lite, qui est beaucoup plus ergonomique que la manette de la Nintendo 64. Je ne m'ennuie pas de cette manette-là. 

La résolution est meilleure, mais sinon, on garde le gameplay d'antan. Avec toute sa magie, et tous ses défauts. 

J'ai eu toutefois l'impression que le maudit pingouin de la course dans Cool, Cool Mountain était nettement plus rapide, mais je pense que mes réflexes sont juste moins bons qu'à l'enfance. Je l'ai eu, mais j'ai lancé quelques mauvais mots en chemin. 

Super Mario Sunshine  

Écoutez, ne me lancez pas de pierres, mais Super Mario Sunshine ne m'a jamais charmée. C'est en partie en raison de l'utilisation de FLUDD (JET), la pompe à eau qui sert aux combats et au platforming. Je n'aimais pas le design des niveaux, non plus. 

J'ai pensé que la version Nintendo Switch ferait en sorte que FLUDD allait être plus simple à maîtriser, mais je n'ai pas vu de réelle différence avec l'original. En fait, c'est un bon signe pour les fans du jeu, qui retrouveront des mécaniques familières qui n'ont pas été adaptées pour des chialeuses comme moi. 

Sur un petit écran de Nintendo Switch Lite cependant, Super Mario Sunshine est plus beau que jamais. Les couleurs de ce jeu sont magnifiques, et son atmosphère demeure réellement ensoleillée. 

Ceux qui ont adoré le jeu lors de sa sortie sur la GameCube risquent de l'aimer sur la Switch. Mais, si vous ne l'avez jamais aimé, ne vous attendez pas à tomber en amour ici.

 

Super Mario Galaxy     

C'est ici que les choses se compliquent. Super Mario Galaxy est l'un des jeux les plus aimés de la franchise, mais il divise ses fans en deux clans: ceux qui sont à l'aise avec les motion controls et ceux qui ne les aiment pas. J'étais bien à l'aise avec la Wii Remote dans le temps, alors j'ai testé les deux façons de jouer à Super Mario Galaxy sur la Nintendo Switch. 

La version en mains, testée sur la Switch Lite, utilise l'écran tactile (surtout dans les menus) ainsi que le bouton Y pour remplacer les mouvements (dont l'attaque spin, Dieu merci!). Ce n'est pas toujours précis, car vous devez soit positionner Mario au bon endroit, ou taper l'écran au bon endroit. C'est assez mineur cependant, et on s'y habitue rapidement. 

Si vous utilisez des manettes Joy-Con, l'expérience sera semblable à celle sur la Wii. Et, oui, le mal de bras viendra avec, aussi. Toutefois, j'ai eu pas mal de problèmes à calibrer les manettes avec la console afin de voir le curseur à l'écran; je l'ai même carrément perdu à plusieurs reprises. L'expérience fut tellement pénible que j'ai repris ma partie sur la console Lite après! L'expérience est la même avec la manette Pro. À vous de décider si vous voulez bouger un bras, ou deux. Même en handheld, cependant, vous allez devoir utiliser le motion dans certains niveaux.

Le motion, c'est une option amusante, surtout pour les enfants, et ça fait partie de l'ADN de ce jeu. Mais si vous avez eu des frustrations avec la Wii par le passé, vous allez peut-être préférer la version en mains. 

Est-ce que ça vaut la peine?     

Pouvoir jouer à ces classiques, surtout en mode portable, vaut amplement la peine selon moi. À 79,99$, le jeu n'est pas donné, mais si vous aimez obtenir toutes les étoiles et faire toutes les quêtes, vous payerez environ 1$ l'heure. Mais, il faut peut-être vraiment aimer les trois jeux. Ultimement, c'est une collection pour ceux qui la veulent vraiment, et peut-être pas pour de nouveux joueurs.

C'est aussi sans artifices. Il n'y a pas vraiment de surprises, et cela pourrait fâcher certains joueurs. J'aurais aimé peut-être un peu plus qu'une trame sonore comme extra.

Je crois que le plus important à noter, c'est que les jeux sont plutôt intacts. Je comprends que certains voudraient des remakes, mais pour beaucoup de joueurs, l'important est que l'expérience originale puisse être reproduite. Si c'était l'intention de Nintendo, c'est réussi, car chaque tableau de Super Mario 64 venait avec son lot de souvenirs magiques de mon enfance. Je n'avais pas l'impression de jouer à de nouveaux jeux. Le petit sentiment d'amour que je voulais avoir en replongeant dans ces classiques, eh bien, je l'ai eu. 

s

À lire aussi

Et encore plus