Fantastic Four: le tournage a été une «expérience horrible» pour Kate Mara | Pèse sur start
/news

Fantastic Four: le tournage a été une «expérience horrible» pour Kate Mara

Kate Mara et Miles Teller dans Fantastic Four
Photo courtoisie

Kate Mara et Miles Teller dans Fantastic Four

Kate Mara a révélé qu'elle avait vécu une «expérience horrible» sur le tournage de Fantastic Four.

• À lire aussi: Une super offre sur le LG Velvet 5G

• À lire aussi: Avatar 2: Kate Winslet aurait retenu sa respiration pendant plus de 7 minutes pour tourner une scène

Lors d'un entretien avec Television Academy, l'actrice a indiqué qu'elle avait eu des difficultés à travailler avec le réalisateur Josh Trank sur le film de superhéros, sorti en 2015, et s'est demandé si les choses avaient été différentes pour ses covedettes masculins.

«J'ai eu une expérience horrible sur [le tournage de] Fantastic Four et je n'en avais jamais parlé avant», a-t-elle affirmé, précisant que ce n'était pas le seul tournage sur lequel elle avait eu de gros problèmes liés au réalisateur. «Le fait est que mes deux expériences horribles avec des réalisateurs étaient des réalisateurs masculins», a-t-elle précisé.

Et même s'il lui est arrivé d'avoir des désaccords créatifs avec des réalisatrices, Kate Mara estime que les disputes n'étaient jamais comparables lorsqu'elle était confrontée à un homme.

«Il n'y a jamais eu une seule fois [avec une réalisatrice] où j'ai eu l'impression que cela se passait parce que j'étais une femme. Avec les réalisateurs, cela n'arrivait à 100% qu'avec moi, c'était une dynamique de pouvoir. Et pour ce qui est de mes deux mauvaises expériences, les films étaient à 95% masculins et j'étais la seule femme dans le film», a précisé l’actrice.

Cependant, l'actrice a noté qu'elle ne regrette pas d'avoir fait Fantastic Four, qui a finalement été un flop au box-office, parce qu'elle a rencontré son futur mari, Jamie Bell, sur le plateau. «J'ai épousé une de mes covedettes, donc je ne regrette pas du tout d'avoir fait ce film», a conclu Kate Mara.

À REGARDER 

s

Commentaires

À lire aussi

Et encore plus