Riot Games: le PDG Nicolo Laurent poursuivi pour harcèlement sexuel | Pèse sur start
/news

Riot Games: le PDG Nicolo Laurent poursuivi pour harcèlement sexuel

Le PDG de Riot Games, Nicolo Laurent
Photo courtoisie Riot Games

Le PDG de Riot Games, Nicolo Laurent

Le PDG de Riot Games, Nicolo Laurent, est poursuivi par une ancienne employée du studio, Sharon O’Donnell, qui l’accuse d’actes répétés de harcèlement sexuel, commis sur une période de plusieurs années.

Dans la poursuite, dont Vice a obtenu copie mardi, O’Donnell affirme que Laurent aurait notamment commenté son apparence, lui disant d’être «plus féminine», et aurait discuté avec elle de ses sous-vêtements, allant jusqu’à lui demander de voyager avec lui et de «venir» (cum) à son domicile pendant que sa femme était à l’extérieur, «laissant entendre qu’ils devraient avoir des relations sexuelles».

«Peu de temps après que la plaignante eut été engagée, le défendeur Laurent a commencé à harceler la plaignante en raison de son sexe ou genre. Cela a continué jusqu’à la fin de son emploi», peut-on lire dans le document.

La poursuite soutient d’ailleurs qu’après avoir refusé les avances du PDG de Riot Games, O’Donnell aurait été punie au travail, avant d’être congédiée en juillet 2020. Selon Riot Games, toutefois, la plaignante aurait plutôt été remerciée en raison de «plusieurs plaintes bien documentées venant d’une variété de personnes».

Contacté par Vice, le porte-parole de l’entreprise a confirmé que Nicolo Laurent faisait l’objet d’une enquête, une firme externe d’avocats menant l’investigation. Le studio a déclaré que son PDG avait «promis sa pleine coopération et son soutien au processus» et que la compagnie s’engageait «à s’assurer que toutes les allégations soient examinées en profondeur et résolues de façon appropriée».

Notons que ce n’est pas la première fois que l’entreprise derrière Valorant se retrouve sous le feu des projecteurs pour des allégations de ce type. En 2018, un reportage de Kotaku avait jeté la lumière sur plusieurs instances de sexisme au sein de Riot Games. Dans les mois suivants, plusieurs employées avaient poursuivi le développeur.

Rejoignez notre serveur Discord!