PS5, Xbox: la pénurie mondiale de processeurs affecte tous les secteurs industriels | Pèse sur start
/news

PS5, Xbox: la pénurie mondiale de processeurs affecte tous les secteurs industriels

Image principale de l'article Pas de puces, pas de PS5!

Comme vous pouvez le voir sur ces captures d’écran du site Amazon Canada, les consoles dont vous rêvez demeureront des rêves pour encore un bon moment. 

Ou encore sur celle du site dédié xbox.com, le résultat est le même: currently unavailable, rupture de stock, nada!

Les toutes dernières consoles PlayStation5 de Sony et Xbox Series X ont un point en commun, la pénurie mondiale de puces et de processeurs électroniques. Dès novembre dernier, les stocks chez Sony Interactive Entertainment étaient complètement épuisés.

Si vous êtes un amateur de jeux sur consoles, vous vous êtes sans doute rendu compte qu’elles s’envolaient littéralement. Les PS5 et Series X se vendent en quelques secondes. Qu'il s'agisse des revendeurs qui utilisent des programmes robots pour s'emparer de toutes les consoles disponibles en ligne ou des détaillants ayant un stock minimal, les consoles semblent carrément insaisissables.

Les responsables?      

Les consoles ne sont pas les seules à être affectées par la pénurie. Le même problème touche toutes les autres industries de la planète qui dépendent des semi-conducteurs: une pénurie mondiale provoquée par une augmentation massive de la demande de puces.

Tout ce que nous achetons, ordinateurs, téléphones, jouets et tablettes électroniques, jusqu’aux téléviseurs – pour le travail ou les loisirs pendant la pandémie – intègre plusieurs puces. Et cette intégration est appelée à se multiplier avec l’internet des objets.

Outre la demande gonflée par le duo télétravail-pandémie, les analystes incluent aussi la guerre commerciale de l’ancien président Trump avec la Chine et l’externalisation de la production. Les opérations précédemment exécutées par une organisation ont été confiées à des partenaires extérieurs.

Pour combien de temps encore?      

Toutes les grandes industries de la planète, sans exception, dépendent des semi-conducteurs. Une dépendance que le télétravail est venu amplifier en faisant grimper la demande d’ordinateurs et d’équipements informatiques.

De gauche à droite, les fabricants de puces s’accordent tous pour dire qu’ils s’efforcent de produire le plus rapidement possible des composantes électroniques pour les industries.

L’ennui, c’est qu’il faudra, selon eux, attendre jusqu’au second semestre de l’année pour retrouver un équilibre normal entre l’offre et la demande.

Même GM et la plupart des constructeurs automobiles ont prévenu qu’il y aura jusqu'en mars des ralentissements de production aux États-Unis, au Canada et au Mexique.

De toute évidence, il n’y aura pas que la pandémie pour nous faire patienter de longs mois.

s

Suivez-nous sur Twitch!