Petit guide de survie pour une bonne expérience sur Twitch | Pèse sur start
/news

Petit guide de survie pour une bonne expérience sur Twitch

Image principale de l'article Guide pour une bonne expérience sur Twitch
Adobe Stock

La plateforme Twitch peut être intimidante à première vue, mais que vous soyez spectateur ou diffuseur, il y en a pour tous les goûts. Voici 5 trucs pour bien démarrer et y avoir une belle expérience.

• À lire aussi: La popularité de Twitch a explosé au Québec durant la dernière année

• À lire aussi: Sur sa chaîne Twitch, chloee_fitgamer récolte et partage des confidences

• À lire aussi: MadameZoum, la gameuse québécoise qui se démarque sur Twitch

1. Trouver ce qu’on aime en tant que spectateur   

Une fois votre compte Twitch créé, l’interface principale du site vous proposera d’abord des chaînes populaires en ce moment. Toutefois, plus vous consommerez du contenu sur le site ou sur l’application, plus l’interface sera adaptée à vos goûts. 

Adobe Stock

Vous pouvez consulter l’onglet « Parcourir » afin de trouver du contenu selon vos préférences. Si vous choisissez un jeu précis, Twitch vous montrera toutes les chaînes qui diffusent en direct avec celui-ci. Sinon, il y a plein d’autres sujets : science, bouffe, fitness, balados, art, jasette ou encore ASMR. Il y a même des chaînes consacrées aux animaux que vous pouvez regarder en direct !

Chaque chaîne en direct a sa propre boîte de clavardage, une option qui peut être intimidante pour certains. Tous les spectateurs ne sont pas nécessairement actifs dans le chat d’une diffusion, mais d’autres adorent pouvoir interagir avec le diffuseur. Généralement, le diffuseur sera ravi de jaser avec les membres du chat. Certains utilisent même des alertes amusantes afin que le chat puisse déclencher des vidéos, images et sons en direct sur la chaîne lors d’une diffusion. 

• À lire aussi: Le «Muppet Show» du Québec est sur Twitch

2. S'équiper adéquatement si on veut devenir diffuseur  

Les diffuseurs (ou streamers) doivent, d’abord et avant tout, bien déterminer quel type de contenu ils désirent produire. Le type de contenu diffusé décidera du matériel requis. 

Par exemple, quelqu’un qui fait du contenu podcast ou jasette devra, idéalement, s’équiper d’une webcam, d’un bon micro et d’un ordinateur. Mais si ce n’est que pour jaser, pas besoin d’avoir un ordinateur dernier cri. 

Adobe Stock

À la base, pour diffuser du contenu à partir d’un ordinateur, il faut utiliser un programme de diffusion compatible comme Streamlabs OBS ou OBS. C’est ce programme qui va établir la connexion entre Twitch et votre ordinateur. 

Si vous voulez diffuser un jeu vidéo, il y a plusieurs stratégies à employer. Un jeu joué directement sur l’ordinateur pourra être diffusé à partir du programme OBS, mais il faut une machine assez performante. Si vous jouez sur une console de jeux vidéo, vous devez connecter celle-ci à votre ordinateur pour que OBS puisse en faire la capture. Et pour ça, il faut s’équiper d’une carte de capture, comme l’Elgato HD60 S. Celle-ci est connectée à votre console et à votre ordinateur avec des câbles HDMI et USB. 

Il faut retenir, cependant, que même avec le bon matériel, toutes les chaînes Twitch n’ont pas nécessairement un succès instantané. Il faut faire des efforts pour bien habiller sa chaîne, se développer une marque solide et faire une campagne marketing sur d’autres plateformes sociales populaires. Il faut aussi participer à d’autres communautés pour faire connaître son nom. 

3. Comprendre la force des communautés  

Le pouvoir de Twitch, c’est son énorme communauté. Avec ses millions d’utilisateurs, on peut rapidement en tant que spectateur se trouver une communauté divertissante et près de nos valeurs. 

Capture d’écran Twitch.tv/PeseSurStart

Plusieurs diffuseurs vont même souhaiter alimenter leurs communautés à l’extérieur de Twitch. Certains ouvrent des comptes TikTok afin de partager des clips des moments forts ou cocasses lors de leurs diffusions, mais c’est souvent la plateforme Discord qui accompagne une chaîne Twitch. 

Chez Pèse sur Start, la communauté Discord­­­ discute non seulement de jeux vidéo, mais aussi de plantes, de bouffe, de cinéma ou de musique. 

C’est un peu comme IRC, version 2021. C’est aussi une plateforme qui permet de faire des appels vidéo et vocaux en direct, alors c’est parfait pour des séances de gaming­­­ multijoueur. 

4. Bien connaître les règlements de la plateforme  

Même si Twitch existe depuis plusieurs années, c’est encore un peu le Far-Web. La plupart des communautés ont toutefois leurs propres règlements, et il faut les respecter afin de participer aux diffusions, sinon, la communauté peut vous bannir sans avertissement. 

Capture d’écran Twitch.tv/PeseSurStart

Twitch a également des règlements sur son site et ira jusqu’à complètement bannir des utilisateurs abusifs. Le service a également mis en place des outils de gestion que les diffuseurs et leurs modérateurs peuvent utiliser afin de punir les utilisateurs problématiques. Mais, comme sur les autres médias sociaux, les trolls et le harcèlement ne sont pas rares et il est parfois difficile d’avoir des résolutions concrètes de problèmes sur la plateforme. 

Par ailleurs, les diffuseurs doivent eux-mêmes respecter les règlements stricts imposés par Twitch. Certains jeux sont carrément défendus sur la plateforme, ainsi que le partage d’informations personnelles. La nudité, la pornographie, le contenu sexuel, la violence et le contenu obscène ne sont pas tolérés non plus. 

5. Protéger sa vie privée et éviter les pièges  

Le respect de la vie privée est un réel enjeu sur Twitch. Parce qu’un diffuseur est en direct, celui-ci peut être vulnérable à quelques pièges. 

Bien que Twitch soit un endroit où les communautés avec les mêmes intérêts peuvent échanger, la relation entre streamer et spectateurs peut parfois être mal comprise par certains utilisateurs. Les spectateurs ont parfois l’impression de connaître un streamer, alors que ce dernier ne connaît peut-être le spectateur que par son nom d’utilisateur. Il faut donc bien établir ses limites avec les utilisateurs, ne pas partager d’informations personnelles et s’assurer de bien séparer sa vie virtuelle de sa vie à l’extérieur du web.

AFP

Un triste exemple des pièges est le phénomène du swatting, où des utili­sateurs aux mauvaises intentions trouvent l’adresse d’un diffuseur en direct et font un appel à la police pour que celle-ci débarque en pleine diffusion. C’est arrivé à plusieurs gros joueurs sur Twitch, dont le professionnel de Fortnite Bugha, 16 ans, en 2019. Il est donc important de ne jamais donner de l’information qui pourrait se rendre entre les mains de personnes qui veulent troller ou même mettre votre vie en danger. 

Il faut aussi faire attention aux dons pièges. Certains spectateurs utiliseront des noms d’utilisateurs controversés afin de piéger un diffuseur et lui faire dire un mot banni par le site. D’autres feront des dons PayPal, qu’ils vont ensuite contester afin de faire payer le streamer en plus des frais imposables. On suggère donc d’utiliser les outils officiels de Twitch, comme les abonnements et les « bits » (la devise de dons officiels sur Twitch). 

Ce qu’il faut retenir de Twitch, c’est qu’il s’agit d’une plateforme qui offre du contenu gratuit et en direct pour tous les goûts, mais qui a aussi tous les mêmes enjeux de vie privée que les autres médias sociaux. Quand on anime en direct et qu’on s’amuse, on peut rapidement­­­ oublier qu’on est sur le web, et que tout ce qui est sur internet a le potentiel d’y rester à tout jamais. 


Des vidéos qui pourraient vous intéresser: 

La poutine, un mets politique  

s

Pourquoi les champignons du Québec sont aussi populaires  

s

Dysfonction érectile : il ne faut pas être gêné d'en parler  

s