Mario Golf: Super Rush... tout un rush! [CRITIQUE] | Pèse sur start
/critiques

Mario Golf: Super Rush... tout un rush! [CRITIQUE]

Image principale de l'article Mario Golf: Super Rush... tout un rush!
Photo courtoisie, Nintendo

Mario, Luigi et compagnie enfilent aujourd’hui visière et chaussures à crampons pour prendre d’assaut le vert avec le tout nouveau Mario Golf : Super Rush. Résultat : un jeu addictif et enlevant qui épatera autant les pros du bâton que les sportifs de salon.

Il en a fait du chemin, ce Mario, depuis ses balbutiements chez Nintendo. Ses plus récentes aventures intergalactiques l’ont prouvé à maintes reprises : le Royaume Champignon peine désormais à contenir les énergies de notre héros moustachu et de sa bande. Et il en va de même pour ses activités sportives – qu’elles se déroulent sur les pistes de course, les courts de tennis ou encore les terrains de golf – rarement confinées aux lieux usuels.

Mario Golf : Super Rush, lancé hier, ne se contente pas de simplement convier les joueurs sur le vert. Oui, il y a les parcours plus traditionnels, bordés de luxuriantes pelouses et fosses sablonneuses. Mais les plus intrépides ne tarderont pas à les quitter au profit de déserts arides, stades bondés ou autres environnements empruntés aux univers dans lesquels nos héros ont l’habitude d’évoluer. 

Photo courtoisie, Nintendo

Défier les conventions

On ne se limite pas non plus aux joutes de golf traditionnelles ou encore linéaires. Avec des modes différents comprenant moult aventures et défis, on brise ici autant les stéréotypes poussiéreux que certaines conventions, sans toutefois risquer d’offusquer les puristes.

On n’a qu’à penser au mode « Golf rapide », où quatre joueurs s’exécutent simultanément, coursant pour rejoindre leur balle après chaque coup. En résulte un joli chaos rappelant les plus belles années de Mario Party et brisant du même coup la routine et la redondance qui s’installent inévitablement au fil des heures passées à s’adonner à un seul et unique sport sur console. 

Photo courtoisie, Nintendo

Accessible à tous

Premier constat lors de notre essai : pas besoin de connaître les rudiments ni même les bases du golf pour joindre Mario, Luigi, Peach, Yoshi et compagnie sur le vert. La prise en main est particulièrement aisée et accessible, même pour ceux qui ne savent pas distinguer un fer d’un bois ou un putter (groupe auquel appartient l’auteur de ces lignes, soit dit en passant). 

Un lexique exhaustif est également accessible via le menu principal pour aider les novices à démêler les « bogey », « oiselet » et autres « baffy » du jargon golfique. Une très bonne idée, vu l’impressionnante étendue démographique des fans de Mario. 

Quant aux mécaniques de contrôle, deux choix s’offrent ici aux joueurs. Les moins expérimentés préféreront assurément le mode plus conventionnel, où la simple pression d’un bouton active le golfeur à l’écran. Les plus aguerris pourront quant à eux s’adonner au mode « gyroscope » pour une expérience plus complète et physique. Les manettes Joy-Con font office de bâton, les capteurs de mouvement mesurant force et élan avec une précision étonnante.

Photo courtoisie, Nintendo

Coloré et invitant

Visuellement, cette nouvelle offrande vidéoludique est à la hauteur des standards – incroyablement élevés – érigés par Nintendo au fil des ans. L’esthétique bédéesque et colorée est ici rendue avec minutie et éclat, tout comme les 16 personnages jouables, tous parés d’amusants habits de circonstance. Aux héros habituels s’ajoutent ici les Wario, Waluigi, Bowser, Donkey Kong, Pauline et autres Boo et Bob-omb pour créer une écurie diverse et équilibrée. 

Enfin, Nintendo n’aura jamais offert à ses héros une aventure sportive aussi complète et achevée, à laquelle on a déjà consacré un nombre impressionnant d’heures sans jamais éprouver ne serait-ce qu’une once de lassitude. Il y a très, très fort à parier que Mario Golf : Super Rush s’imposera rapidement comme un incontournable autant dans les foyers québécois que dans ceux du monde entier.   

  • Mario Golf : Super Rush (4,5/5)   

Disponible sur Nintendo Switch