En pleine crise, Blizzard va de l’avant avec la bêta de Diablo 2: Resurrected dès cette semaine | Pèse sur start
/news

En pleine crise, Blizzard va de l’avant avec la bêta de Diablo 2: Resurrected dès cette semaine

Diablo 2: Resurrected
Image courtoisie Activision Blizzard

Diablo 2: Resurrected

Bien que plongé dans la tourmente depuis quelques semaines en raison d’accusations de harcèlement et de discrimination envers ses employées féminines, Activision Blizzard a annoncé mardi qu’il irait de l’avant dès cette semaine avec la bêta publique de Diablo 2: Resurrected.

• À lire aussi: Harcèlement sexuel, discrimination envers les femmes: Activision Blizzard poursuivi par la Californie

• À lire aussi: En pleine tempête, le patron d'Activision promet d'agir contre le harcèlement

• À lire aussi: Harcèlement chez Activision Blizzard: le président de Blizzard J. Allen Brack démissionne

Le vendredi 13 août, à partir de 13h, celles et ceux qui ont précommandé le titre auront ainsi accès, sur PlayStation, Xbox et PC, à la bêta du jeu, et ce, jusqu’au 17 août. Puis, du 20 au 23 août, encore une fois dès 13h, ce sera au tour du grand public d’avoir accès à la bêta, sans qu’une précommande soit nécessaire. Les joueurs sur la Nintendo Switch ne pourront toutefois pas participer à la bêta.

La version préliminaire permettra aux joueurs d'accéder aux actes I et II du titre et d’essayer cinq classes différentes, soit le paladin, le druide, le barbare, l’amazone et la sorcière.

Image courtoisie Activision Blizzard

Annoncé en début d’année, Diablo 2: Resurrected se veut un remaster du titre de 2000 et doit toujours paraître le 23 septembre prochain sur PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series X/S et PC, en dépit de la tempête qui secoue Activision Blizzard.

Choqués par les accusations révélées à la mi-juillet, ou encore par la façon dont l'entreprise y a répondu, plusieurs internautes affirment avoir annulé leur précommande, disant vouloir boycotter les jeux du groupe. Il faudra donc notamment voir si ce mouvement a un impact sur le déroulement de la bêta de Diablo 2: Resurrected.

Rappelons qu’une agence de l’État de Californie a déposé le 20 juillet dernier une poursuite contre Activision Blizzard pour «violation des droits civils de l'État et des lois sur l'égalité de rémunération».

Le document fait notamment état du climat de travail toxique qui régnerait au sein de l’entreprise, ainsi que de nombreux cas de harcèlement et de discrimination à l’endroit du personnel féminin du groupe.

Dans le tumulte, le président de Blizzard J. Allen Brack a démissionné au début du mois d’août, remplacé par une équipe de direction formée de Jen Oneal et Mike Ybarra.

À VOIR AUSSI    

s

Sur le même sujet