The Suicide Squad: Superman a failli être le vilain du film | Pèse sur start
/news

The Suicide Squad: Superman a failli être le vilain du film

Henry Cavill dans Man of Steel
Photo courtoisie

Henry Cavill dans Man of Steel

Qui va se plaindre que le vilain du Suicide Squad de James Gunn soit une étoile de mer géante? Toutefois, Starro le Conquérant est passé près de ne pas être l’antagoniste du film, alors que le réalisateur avait au départ un tout autre ennemi en tête pour son équipe d’antihéros.

• À lire aussi: James Gunn a eu peur que sa carrière soit finie quand il a été renvoyé de Marvel

• À lire aussi: Margot Robbie n’incarnera plus Harley Quinn pendant un certain temps

De passage au podcast Script Apart, Gunn a ainsi révélé qu’il avait déjà considéré opposer à la Suicide Squad... nul autre que Superman!

Comme l’a rapporté AV Club, le cinéaste croyait d’abord que de camper l’Homme d’acier comme vilain dans son long-métrage aurait donné lieu à «une très intéressante histoire». James Gunn a cependant changé d’idée en se souvenant de Starro, qui le terrifiait lorsqu’il était jeune.

«Quand je suis arrivé avec Starro... C’est un personnage que j’adore dans les bandes dessinées. Je crois que c’est le personnage de bande dessinée parfait, parce qu’il est absolument ridicule, mais qu’il est aussi très effrayant à sa manière», a soutenu le réalisateur.

Gunn a expliqué avoir notamment inclus l’incomparable personnage dans son film de peur qu’il n’apparaisse jamais dans un autre long-métrage de DC Comics ou, pire encore, qu’il y soit mal représenté.

«J’ai pensé qu’il était l’un des plus grands méchants de DC qui ne serait probablement jamais mis dans un autre film. Et s’ils le faisaient, ce serait la version sombre de Starro, pas l’étoile de mer géante qui marche, un kaiju rose vif et bleu céruléen, juste un vilain ridiculement gros et éclatant», a-t-il précisé.

Le réalisateur a également fait savoir qu’une autre raison laquelle il avait écarté l’idée de Superman dans The Suicide Squad était la place un peu «floue» qu’occupe le superhéros dans l’univers élargi de DC.

«À l’époque, il y avait beaucoup de questions comme: "Qui est Superman dans le DCEU? Est-ce que ce film ne fait pas partie du DCEU?"Je ne voulais pas tellement gérer tout ça», a-t-il confié candidement.

The Suicide Squad, paru au Québec au début du mois d’août, est encore à l’affiche dans les cinémas de la province.

À VOIR AUSSI 

s

s

s

Sur le même sujet