Tutoriel PS5: choisir un SSD M.2 et ajouter de l’espace de stockage à la console | Pèse sur start
/news

Tutoriel PS5: choisir un SSD M.2 et ajouter de l’espace de stockage à la console

Image principale de l'article Comment ajouter de l’espace de stockage
Photo: Maxime Johnson

La PS5 manque cruellement d’espace de stockage. Heureusement, il est désormais possible (et facile) d’en ajouter en suivant ce guide.

• À lire aussi: PS5: 21 disques SSD NVME M.2 compatibles pour ajouter du stockage interne à la console

59 secondes bien comptées: voilà le temps que ça m’a pris pour ajouter un disque SSD M.2 à ma PS5 afin d’augmenter son espace de stockage. Vous ne me croyez pas? Voyez par vous-mêmes: 

s

L’opération est, il faut le reconnaître, plus complexe qu’avec la Xbox Series X, où une carte peut simplement être insérée dans une fente à l’arrière de la console, mais elle est tout de même à la portée de tous. En incluant la préparation du SSD, l’installation et la configuration de la PS5, l’ajout m’a pris environ 5 minutes en tout. 

La simplicité de l’opération est une excellente nouvelle. Car avec ses 667 Go d’espace accessible seulement (à titre indicatif, Call of Duty: Black Ops Cold War fait environ 230 Go à lui-seul), la majorité des propriétaires de PS5 considéreront probablement l’ajout d’espace à un moment ou à un autre. 

• À lire aussi: Ray-Ban Stories : j’ai essayé les lunettes Facebook

• À lire aussi: Essai de l’ASUS TUF DASH F15: un ordi portatif de jeu bien dosé

Voici, en détail, les étapes à suivre pour ajouter un disque SSD M.2 à votre PS5 : 

Étape 1: acheter un SSD M.2 compatible       

Photo: Maxime Johnson

Alors qu’il était possible d’installer un disque SSD traditionnel dans la PS4 et la Xbox One, la PS5 est plutôt compatible avec des SSD au format M.2 (parfois appelés SSD NVMe). Un SSD M.2 est une petite barrette qui s’insère directement dans une fente, généralement sur une carte-mère, et qui ne nécessite aucun câble, contrairement aux SSD de 2,5 pouces qui équipent habituellement les ordinateurs. 

Malheureusement, tous les SSD M.2 ne sont pas compatibles avec la PS5. En fait, si vous avez un SSD M.2 à la maison, il est probablement persona non grata dans la console de Sony. 

Voici les caractéristiques requises pour pouvoir installer un tel disque dans la PS5 :       

  • Vous devrez tout d’abord acheter un SSD compatible avec le protocole PCIe 4.0 (parfois indiqué dans la fiche technique comme étant Gen4). Concrètement, cela veut dire que vous ne pourrez pas profiter des barrettes les plus abordables sur le marché.       
  • Vous devrez aussi acheter une barrette avec une vitesse de lecture séquentielle de 5500 Mo/s ou plus. Cette caractéristique – qui aurait été impossible à trouver il n’y a pas si longtemps dans un SSD pour le grand public – permet à la PS5 d’offrir des performances constantes, peu importe qu’un jeu soit installé dans la mémoire interne de la console ou sur le SSD.       
  • Le disque SSD M.2 que vous achetez devra être de 22 mm de largeur. Bien qu’il existe des disques de 25 mm, 22 mm est le format standard, cela ne devrait donc pas poser de problème.       
  • Le disque SSD M.2 devra finalement être doté d’un puits de chaleur, et la plaquette au total ne pourra faire plus de 11,25 mm d’épaisseur (jusqu’à 8,0 mm du haut de la carte, jusqu’à 2,45 mm du bas de la carte). Beaucoup de puits sont considérablement plus épais.       
  • Le stockage du SSD devra se situer entre 250 Go et 4 To, mais évitez les modèles de moins de 1 To, qui sont trop petits.             

J’ai personnellement opté pour un XPG Gammix S70 Blade de ADATA. C’est un modèle qui est annoncé comme étant compatible avec la PS5, il a un puits de chaleur mince et il est capable d’atteindre une vitesse de lecture de 7983 Mo/s, après une mise à jour du micrologiciel. C’est énorme (nous reparlerons de la vitesse un peu plus loin). J’ai préféré un modèle de 2 To (vendu 370$, plus les frais de livraison), mais un modèle de 1 To (200$) est aussi proposé (vous pouvez même le retrouver en ce moment à 170$ chez certains détaillants spécialisé).

Étape 2: préparez votre disque SSD      

Photo: Maxime Johnson

Vous aurez peut-être besoin d’installer le puits de chaleur sur votre disque SSD M.2. La marche à suivre varie selon le modèle. De mon côté, je n’ai eu qu’à retirer un film protecteur et à coller le puits sur la barrette, mais d’autres doivent être vissés en place. Posez le puits du côté des puces, puisque ce sont celles-ci qui doivent être refroidies. 

Étape 3: enlevez le couvercle de votre PS5      

Après avoir éteint et débranché votre PS5, enlevez son couvercle. 

s

Pour ce faire, vous devez placer la console sur une table (mettez un linge en dessous si vous voulez la protéger), avec le logo de la PS5 vers la table, dans le coin inférieur droit. Autrement dit, vous ne devriez pas voir le logo, et le port HDMI de la console devrait être vers vous. 

Tenez le côté gauche de la console avec votre main gauche, et placez vos doigts sous le couvercle, du côté droit, vers vous (voir la vidéo ci-haut). Vous devez soulever le couvercle et le pousser en même temps vers la gauche. 

Vous devrez appliquer une bonne force, surtout la première fois.

Étape 4: dévissez le couvercle du port M2      

Photo: Maxime Johnson

Le port M2 de la PS5 est protégé par un couvercle de métal, qui tient en place avec une vis assez grosse (et dotée des symboles de la PS5). Dévissez-la à l’aide d’un tournevis cruciforme (ou tournevis Philips, pour les intimes).  

Étape 5: placez la pinouche au bon endroit      

Photo: Maxime Johnson

À l’intérieur, vous verrez une fente, avec une petite rondelle de métal (une pinouche, en bon français) qui tient en place à l’aide d’une vis. Celle-ci est en position 110, pour 110 millimètres. Votre SSD fait probablement 80 mm, la taille habituelle pour les disques M.2. Dévissez la vis, et placez la pinouche à 80 mm, sans reposer la vis. 

Pour les curieux, la majorité des disques SSD M.2 pour les consommateurs sont au format M.2 2280. Le 22 représente la largeur, de 22 mm, et le 80 représente la longueur, de 80 mm. Un SSD pour entreprises sera souvent au format 22110, par exemple. 

Étape 6: insérez votre disque SSD      

Photo: Maxime Johnson

Insérez le disque SSD en plaçant la fiche métallique dans la fente appropriée (vous ne pouvez pas vraiment vous tromper), avec le puits de chaleur vers le haut. Une fois inséré, l’arrière du disque devrait s’élever dans les airs. Redescendez la barrette, tenez-la en place et vissez la vis dans la pinouche, en passant par le demi-cercle au bout du SSD. Celui-ci devrait être en sandwich entre la pinouche et la vis. 

Étape 7: refermez tout      

Photo: Maxime Johnson

Vissez les vis à visser. Replacez le couvercle en le posant sur la console et appuyez tout en glissant le couvercle vers la droite (le mouvement opposé de la première fois). Vous entendrez un bruit lorsqu’il sera en place. 

Rebranchez la PS5, et allumez-la. 

Étape 8: formatez le disque SSD     

Capture d'écran: Maxime Johnson

En s’allumant, la PS5 vous demandera si vous souhaitez formater le disque SSD M.2, une étape nécessaire si vous voulez vous en servir. Dites oui, et suivez les instructions à l’écran. Le tout ne devrait prendre que quelques secondes. 

Notons que la PS5 devrait indiquer la vitesse de lecture de votre disque. Ne vous fiez pas trop à cette mesure. Personnellement, la console indiquait 6205 Mo/s, alors que j’avais mesuré 7039 Mo/s sur un PC quelques minutes avant (et même cette mesure était en dessous de la vitesse du disque, puisque le port M.2 Gen4 de libre sur mon ordinateur partage sa bande passante avec la carte graphique). 

Capture d'écran: Maxime Johnson

D’ailleurs, l’écriture séquentielle et la lecture séquentielle (la vitesse pour transférer de gros documents) ne sont pas les seules mesures qui comptent. Les vitesses aléatoires (qui sont beaucoup plus petites) sont souvent encore plus importantes. 

Étape 9: vérifiez si tout fonctionne bien     

Capture d'écran: Maxime Johnson

Le disque SSD que vous avez installé devrait être aussi performant que le stockage interne de la PS5. Tel qu’indiqué plus tôt, la PS5 devrait afficher la vitesse du disque après le formatage initial, mais vous pouvez aussi le confirmer en effectuant quelques tests. 

Vous pouvez lancer différents jeux à partir du stockage interne et chronométrer le temps qu’il faut pour les ouvrir. Ensuite, transférez ces jeux sur le SSD M.2. 

Pour ce faire, accédez au menu Stockage dans les paramètres de la PS5, et sélectionnez l’option Stockage sur Console, puis Jeux et applications. 

Sélectionnez un jeu que vous souhaitez transférer, puis choisissez Sélectionner les articles à déplacer. Vous aurez alors l’option d’en choisir plusieurs, puis de les déplacer. La durée de l’opération varie d’un titre à l’autre, mais devrait prendre en moyenne moins d’une seconde par Go (il est toutefois beaucoup plus long de transférer du M.2 SSD au stockage interne). 

Relancez les jeux après le transfert et comparez les temps obtenus avec les temps de lancement sur le stockage interne. 

Personnellement, avec le XPG Gammix S70 Blade, j’ai obtenu des temps identiques, ou même une seconde plus rapide, pour lancer des jeux comme Cyberpunk 2077, Ratchet & Clank: Rift Apart, Sackboy: A Big Adventure et Deathloop

Dans les jeux eux-mêmes, je n’ai observé aucune différence entre le disque M.2 et le stockage interne. 

Et voilà. En quelques minutes, j’ai corrigé ce qui était à mon avis le plus grand défaut de la PS5 jusqu’ici : son trop petit espace. C’est une amélioration qui coûte cher, il faut le reconnaître, mais qui devrait être particulièrement appréciée de ceux qui jouent à plusieurs jeux à la fois. 

À VOIR AUSSI    

s