Programmation: ce campus à Québec vous offre une formation gratuite et sans prof | Pèse sur start
/news

Programmation: ce campus à Québec vous offre une formation gratuite et sans prof

Image principale de l'article Apprendre à coder gratuitement et sans prof
Photo Adobe Stock

Un nouveau campus à Québec offre à ses étudiants de se former en programmation gratuitement, à leur rythme et sans professeur.

• À lire aussi: Uncharted 4 et The Lost Legacy arrivent sur PS5 et PC en versions remastérisées

• À lire aussi: Le meilleur pour les amateurs de jeux vidéo et d’art

Le campus de 42 Québec a été inauguré jeudi en présence de plusieurs élus. Premier en son genre au Canada, il rejoint une trentaine d’écoles similaires dans le monde et affirme apporter une solution à la pénurie de main-d'œuvre dans le secteur numérique.

Né à Paris en 2013, ce concept a pour clé de voûte une grande flexibilité. D’ailleurs, il n’y a aucun prérequis, si ce n’est d’avoir plus de 18 ans et de savoir se servir d’un clavier et d’une souris.

Comme il s’agit d’une formation alternative, les candidats n’obtiennent aucun diplôme, mais ils «sortent avec toutes les compétences d’un programmeur fin prêt à intégrer le marché du travail», peut-on lire sur le site du programme.

Inspiré des jeux vidéo

À la place des cours traditionnels, la pédagogie est inspirée des jeux vidéo. Les candidats remplissent des objectifs, récoltent des points et sont évalués par leurs pairs. Ils n’ont pas d’horaire fixe et peuvent accéder au campus 24 heures par jour et sept jours par semaine. 

Gratuite et d’une durée de trois ans, la formation est offerte en collaboration avec l’organisme Québec numérique et avec la participation financière du gouvernement du Québec, de la Ville de Québec et de plusieurs entreprises privées. La première cohorte comportera 200 étudiants.

Le programme 42 soutient qu'il a, depuis 2013, «formé plus de 12 000 finissants à travers le monde avec un taux de placement de près de 100%.»

Plusieurs débouchés

Les usagers, dont 70% sont âgés de 25 à 35 ans, peuvent aspirer à des métiers comme développeur informatique, concepteur de jeux vidéo, administrateur de réseaux, expert en sécurité ou entrepreneur dans le numérique.

Pour la ministre responsable de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault, «il s’agit d’une avenue porteuse pour l’essor» de la région.

«Je salue l’audace et la vision des instigateurs de cette formule pédagogique novatrice. En favorisant la création de liens, la collaboration, la participation et la créativité, ces nouvelles cohortes de spécialistes du code auront développé des compétences très recherchées dans le marché actuel», a-t-elle déclaré lors de l'annonce.

 


AUSSI SUR PÈSE SUR START 

s

s