Essai de l’Hestan Cue Smart System : plus éducatif que geek | Pèse sur start
/critiques

Essai de l’Hestan Cue Smart System : plus éducatif que geek

Le système Hestan Cue qui permet de cuire ses aliments avec précision est un excellent outil pour se faire tenir par la main en suivant une recette, mais quelques fonctionnalités manquent encore à l’appel pour séduire les cuisiniers les plus geeks.

Le système de cuisson Hestan Cue permet de cuire avec la précision d’un professionnel.
Photo : Maxime Johnson.

Le système de cuisson Hestan Cue permet de cuire avec la précision d’un professionnel.

Je suis ce qu’on pourrait appeler un cuisiner geek. J’ai souvent cuisiné le même plat de différentes façons pour la visite et organisé une dégustation à l’aveugle pour découvrir le meilleur moyen de réussir un plat. J’ai déjà peaufiné une recette pendant des semaines pour pouvoir préparer du poulet frit pour 50 personnes. Je décortique des dizaines de recettes avant de décider comment faire un repas pour la première fois. J’ai dans ma tête un véritable fichier Excel avec la température et la durée de cuisson sous vide pour des dizaines de coupes de viande. Et quand je dois choisir entre une recette facile ou une qui prend trois jours, j’opte systématiquement pour la plus longue. 

• À lire aussi: Oui, il existe un grille-pain à 430$ et je l’ai essayé

Quand j’ai entendu parler pour la première fois du système de cuisson Hestan Cue Smart System, qui rassemble notamment des poêles intelligentes capables de maintenir la température à un degré précis, j’ai tout de suite su que je devais l’essayer. 

Comment ça fonctionne     

L’application mobile Hestan Cue.

Captures d’écran : Maxime Johnson.

L’application mobile Hestan Cue.

L’Hestan Cue Smart System est un système contenant une plaque à induction, des poêles et chaudrons connectés et un thermomètre Bluetooth. Chaque appareil peut être acheté séparément, mais il existe aussi différents ensembles. Pour cet essai, j’ai testé la plaque, le thermomètre, une poêle antiadhésive et une casserole pour les sauces. 

L’application Hestan Cue rassemble des centaines de recettes. Celles-ci sont variées, et il est possible de les chercher en fonction de l’équipement que l’on possède. Les recettes s’affichent étape par étape, généralement avec des instructions vidéo, et nous guident dans tout le processus de cuisson. 

Une recette de filet de saumon, par exemple, fait automatiquement chauffer la poêle à 450 degrés Fahrenheit. La valeur est mesurée grâce à une sonde dans la poêle elle-même, et un dialogue à trois entre la plaque, le téléphone et la poêle permet de maintenir la température constante. L’appli nous invite ensuite à déposer les filets du côté peau dans un fond d’huile. Une minute plus tard, on tourne le poisson et la température diminue automatiquement à 400 degrés. Après quelques minutes passées à arroser le saumon d’une huile parfumée à l’ail et au thym (la durée de cette étape varie selon la taille des filets, que l’on entre au préalable dans l’application), le plat est prêt. 

L’application mobile Hestan Cue guide le cuisinier amateur étape par étape.

Photo : Maxime Johnson.

L’application mobile Hestan Cue guide le cuisinier amateur étape par étape.

Le résultat final (sans ses accompagnements carbonisés).

Photo : Maxime Johnson.

Le résultat final (sans ses accompagnements carbonisés).

Le résultat était superbe : peau croustillante à souhait, et chaire juste à point. On aurait dit une cuisson de restaurant. Et n’importe qui aurait été capable de réussir ce saumon tout aussi bien. Malheureusement, mes légumes cuits à l’ancienne sur la cuisinière, eux, étaient complètement brûlés, mais Hestan n’avait rien à voir avec ceux-ci.  

Si on a le thermomètre connecté, il est aussi possible de mesurer la température d’un liquide, et d’ajuster la plaque en conséquence. C’est pratique pour cuire des aliments sous vide dans un chaudron d’eau à une température précise (j’ai fait deux gigots d’agneau de la sorte), pour cuire des bonbons (j’ai fait d’excellents caramels écrapoutis à la fleur de sel) et pour frire des aliments (je pense encore à mes beignes de la fin de semaine dernière). 

Notons qu’il n’est pas nécessaire de suivre des recettes pour utiliser le Hestan Cue, puisqu’un mode de l’application permet la cuisson manuelle (on doit indiquer le type de cuisson, l’appareil utilisé, puis la température recherchée). La plaque de cuisson peut aussi être ajustée manuellement, sans téléphone, comme une plaque régulière.

Ce qui est réussi   

Si jamais vous perdez votre téléphone, vous pourrez quand même utiliser la plaque de cuisson.

Photo : Maxime Johnson.

Si jamais vous perdez votre téléphone, vous pourrez quand même utiliser la plaque de cuisson.

  J’ai beaucoup de bons mots à dire sur le système Hestan Cue. Du côté matériel, surtout, les poêles sont d’une excellente qualité (Hestan vend quand même sa batterie de cuisine non connectée en cuivre 2400$, alors ce n’est pas très étonnant non plus). Elles sont lourdes, elles vont au lave-vaisselle et peuvent être utilisées sur la cuisinière. 

La plaque à induction fonctionne d’ailleurs avec n’importe quelle poêle ou casserole compatible avec la cuisson par induction (à peu près tout ce qui n’est pas en aluminium). C’est parfait pour transformer un Creuset en friteuse ou en mijoteuse, par exemple. 

Les recettes sont aussi quand même bien choisies. Crêpes, omelettes, steak, bacon, pétoncles, champignons, haricots verts, paella : la liste est variée et appétissante. Le niveau de difficulté est en général moyen, avec des recettes qui ne sont pas simplifiées à outrance (ceux qui ne jurent que par Ricardo en prendront d’ailleurs pour leur rhume). L’interface de l’application est aussi invitante, et donne le goût de naviguer dans les recettes pour s’inspirer.

Le thermomètre connecté Hestan Cue transforme un faitout en véritable friteuse extérieure.

Photo : Maxime Johnson.

Le thermomètre connecté Hestan Cue transforme un faitout en véritable friteuse extérieure.

Techniquement, j’ai été particulièrement impressionné par l’utilisation du thermomètre pour la friture. Même à l’extérieur en plein hiver, le système conserve une température assez constante, et récupère sa chaleur rapidement après l’ajout d’aliments. L’Hestan Cue est d’ailleurs beaucoup plus efficace sur ce point que ma friteuse habituelle (une T-fal que je déteste au plus profond de mon être). 

J’aime aussi l’aspect modulaire du système. Hestan peut ainsi ajouter de nouveaux accessoires de temps à autre (le thermomètre est par exemple un ajout récent) et rendre le Cue Smart System plus complet. La plateforme est aussi compatible avec d’autres appareils, comme des cuisinières GE (il n’est alors pas nécessaire d’acheter la plaque à induction). 

Ce qui devrait être amélioré   

L’Hestan Cue offre un mode manuel, mais il devrait tout de même en faire plus pour les geeks.

Photo : Maxime Johnson.

L’Hestan Cue offre un mode manuel, mais il devrait tout de même en faire plus pour les geeks.

Malheureusement, le système me semble mieux adapté pour les cuisiniers en herbe qui veulent se faire tenir par la main que pour les habitués qui recherchent un outil de plus pour augmenter leur précision dans la cuisine. 

En naviguant dans les recettes, par exemple, je ne peux pas voir à l’avance quelles seront les températures utilisées, ou changer ces paramètres. Je ne peux pas non plus créer mes recettes ni télécharger celles des autres. C’est une occasion ratée pour Hestan Cue, qui pourrait facilement bâtir une communauté autour de l’appareil (comme on le voit avec la cuisson sous vide ou avec les gadgets permettant de brasser de la bière, par exemple). Selon l’entreprise, ces fonctionnalités devraient heureusement être ajoutées avec le temps. Mais comme le dit si bien Kévin Parent, « pour croire, faut voir ».

Côté matériel, j’ai aussi quelques soucis. J’aurais premièrement apprécié un mécanisme magnétique pour le fil électrique de la plaque. J’aimerais en effet me servir de l’Hestan Cue pour faire une fondue bourguignonne (tous les goûts sont dans la nature), mais le risque de s’enfarger dans le fil et de faire tomber un chaudron d’huile bouillante sur ses invités me paraît trop grand. Dommage. 

Si un jour l’application mobile Hestan Cue cesse de fonctionner, le thermomètre sans écran ne sera plus d’aucune utilité.

Photo : Maxime Johnson.

Si un jour l’application mobile Hestan Cue cesse de fonctionner, le thermomètre sans écran ne sera plus d’aucune utilité.

J’ai aussi été un peu déçu par la précision du système en mode sous vide. Par crainte de dépasser la température recherchée, l’Hestan Cue prend un temps fou pour l’atteindre. J’ai aussi observé le même phénomène pour faire des bonbons. Autre détail, j’aurais apprécié que la température soit affichée directement sur la sonde, ce qui aurait été plus pratique pour une utilisation à plus long terme. 

Finalement, j’aimerais qu’il soit possible d’utiliser les deux thermomètres à la fois. Pour cuisiner un steak, par exemple, je voudrais pouvoir contrôler la température dans la poêle, et l’ajuster en fonction de la température interne de la pièce. 

Quelques-uns des appareils du système Hestan Cue.

Photo : Maxime Johnson.

Quelques-uns des appareils du système Hestan Cue.

Hestan a entre les mains une technologie avec beaucoup de potentiel, mais qui ne révolutionne pas la cuisine non plus. 

Le système de cuisson est dès aujourd’hui un bon appareil pour guider les cuisiniers amateurs. Il est toutefois assez cher (environ 250$ par élément acheté séparément, et environ 200$ par élément acheté dans un ensemble), et je ne suis pas convaincu que le public cible - qui a besoin de se faire guider pour cuisiner - soit prêt à investir autant pour une batterie de cuisine (il y a évidemment des exceptions, comme en fait foi la popularité de Thermomix). 

Les cuisiniers geeks ou simplement passionnés sont quant à eux prêts à investir autant, mais l’application et l’écosystème nécessitera encore quelques ajustements pour répondre à leurs besoins. La bonne nouvelle est que tous les éléments sont là pour le faire.  


AUSSI SUR PÈSE SUR START 

s

s