Mes gadgets technos de 2021 (toujours bons en 2022) | Pèse sur start
/techno/gadgets

Mes gadgets technos de 2021 (toujours bons en 2022)

Les palmarès technos de fin d’année sont parfois embêtants. Les suggestions réalisées en décembre peuvent en effet vieillir vite, alors que de nouveaux appareils améliorés sont présentés au CES au début janvier. Bonne nouvelle, ce n’est pas le cas cette année, alors que mes gadgets préférés de 2021 n’ont pas pris une ride en 2022. Les voici.

MacBook Pro: l’ordinateur portatif à acheter  

Le MacBook Pro 16 avec puce M1 Pro d’Apple.

Photo : Apple

Le MacBook Pro 16 avec puce M1 Pro d’Apple.

  

En tant que journaliste techno, l’une des questions qu’on me pose le plus souvent est « si c’est le bon moment pour acheter un MacBook ». Je ne sais jamais quoi trop quoi dire, car la réponse est toujours la même : si tu attends plus, le prix de l’appareil actuel va diminuer, ou un nouveau plus puissant va être lancé. Bref, la réponse est une question de budget, de besoins et de patience. 

Cette année, le nouveau MacBook Pro brouille les cartes. Il adopte l’architecture Mac du futur (avec son processeur M1 Pro ou M1 Max), et il n’a aucun défaut important. Ses rares inconvénients mineurs (son format pourrait être plus mince, par exemple), ne seront en plus probablement pas réglés avant quelques années. 

À moins d’avoir besoin de quelque chose de plus compact (j’irais alors avec le MacBook Air), de rechercher un PC considérablement moins cher ou assez puissant pour le jeu (dans ces deux derniers cas, j’attendrais de voir ce qui sera annoncé au CES 2022), c’est à mon avis l’ordinateur portatif à acheter en ce moment. 

Pixel 6 Pro: le meilleur appareil photo sur le marché (pour moi)  

Le téléphone Pixel 6 Pro de Google.

Photo : Google

Le téléphone Pixel 6 Pro de Google.

 

J’ai été fasciné par les avancées de Google cette année par rapport à l’appareil photo du Pixel 6 Pro. Celui-ci rattrape aisément l’appareil de l’iPhone 13 Pro d’Apple. 

Objectivement, les deux sont aussi bons. L’un a ses forces et l’autre ses faiblesses, mais les différences sont petites, et généralement pas très importantes. Elles peuvent aussi varier d’un cliché à l’autre. 

Il y a toutefois une exception de taille à ce constat : le Pixel 6 Pro prend à mon avis systématiquement de meilleurs portraits que l’iPhone 13 Pro. 

Et la raison est assez simple : Apple a commis l’erreur de changer les options d’angles du mode portrait, qui prend désormais des photos 1X (souvent trop larges pour un portrait) ou 3X (trop rapprochées). En fait, le 3X (qui équivaudrait à un objectif 77 mm avec un appareil photo 35 mm) pourrait en théorie être convenable, mais pas en pratique. L’objectif 3X de l’iPhone 13 Pro nous force à être trop éloignés (pour la qualité de l’objectif) pour prendre un portrait en gros plan. Le Pixel 6 Pro, lui, prend des photos 1X ou 2X (l’angle parfait, équivalent à peu près à un 50 mm sur un appareil photo 35 mm). 

Bon, la raison n’était peut-être pas si simple, finalement. En résumé, les deux appareils se ressemblent en mode 1X, mais c’est un angle que je n’aime pas pour un portrait. Quand on regarde les portraits en mode 2X (Pixel) ou 3X (iPhone), la différence est toutefois de taille, tant par rapport à l’angle que par rapport aux détails dans les images. 

Si vous ne prenez jamais de portraits, ce n’est pas très important. Mais si vous avez deux enfants et que vous trouvez votre blonde cute, c’est le genre de détail qui fait toute la différence. 

Dommage toutefois que le Pixel 6 Pro soit si gros. J’espère que Google apprendra de ses erreurs et que le Pixel 7 nous permettra d’avoir un tout aussi bon appareil photo, mais dans un plus petit format de téléphone, comme c’est le cas avec l’iPhone 13 Pro.  

Ring Doorbell Pro 2: seule dans sa catégorie  

La caméra de sécurité Doorbell Pro 2 de Ring.

Photo : Ring

La caméra de sécurité Doorbell Pro 2 de Ring.

Avec la montée du commerce électronique et les @!$% de voleurs qui subtilisent les colis sur les perrons, il n’est pas étonnant que les caméras de surveillance gagnent en popularité. 

J’en ai testé plusieurs au cours des derniers mois, et force est de constater que pour l’efficacité brute, aucune n’arrive à la cheville de la Ring Doorbell Pro 2, surtout si vous habitez à Montréal. 

La sonnette-caméra se démarque en fait surtout par sa fonctionnalité de détection du mouvement en 3D, une sorte de radar qui permet de limiter la détection à un périmètre précis, ce qui fait en sorte qu’un passant qui marche sur le trottoir n’activera pas votre caméra par erreur. 

Si vous habitez à Montréal, cette fonctionnalité fait toute la différence. Personnellement, j’ai toujours désactivé les alertes sur mes caméras testées à l’avant (surtout celles à la hauteur d’une sonnette), car les faux positifs sont tout simplement trop nombreux, même en activant la reconnaissance d’individu ou en limitant la zone à surveiller sur l’image. La Ring Doorbell Pro 2 change la donne, et permet d’enfin recevoir uniquement les bonnes alertes. Elle offre aussi une vue à vol d’oiseaux et plusieurs autres fonctionnalités uniques. 

Il y a quand même quelques bémols, cependant. La proximité de Ring avec la police aux États-Unis m’inquiète, par exemple, même si ces partenariats ne sont pas en fonction au Canada. 

Si vous cherchez une caméra et que vous ne voulez pas payer de forfait mensuel, d’autres options, comme Wyze, sont alors aussi à considérer, puisqu’elles permettent d’enregistrer des vidéos dans le nuage gratuitement. Si vous habitez au rez-de-chaussée à Montréal, attendez-vous toutefois à avoir beaucoup de fausses alertes.

Twinkly: ma meilleure découverte (avec deux ans de retard)  

Les lumières DEL Twinkly.

Photo : Twinkly

Les lumières DEL Twinkly.

De temps en temps, on aime tellement un appareil techno qu’on le montre à tout le monde qui vient nous rendre visite et qu’on en parle dès qu’on voit quelqu’un. C’est ce qui m’est arrivé récemment quand j’ai découvert avec deux ans de retard les lumières DEL Twinkly. 

Je n’ai jamais autant capoté sur des lumières de Noël. Le concept est ingénieux : on installe les lumières (dans un arbre, sur un mur ou autour d’une fenêtre, par exemple), puis on les filme avec l’application mobile Twinkly. L’appli crée alors un schéma, qui nous permet d’ajuster notre éclairage en passant par-dessus les ampoules avec notre doigt. On peut choisir des scènes préenregistrées, ou créer les nôtres. Le résultat est à la fois saisissant et amusant. 

J’ai obtenu un petit ensemble de 50 ampoules lors d’un événement des fêtes de Best Buy, ce qui est suffisant pour illuminer un cadre de fenêtre dans ma salle à manger. Mais il est clair que je ne m’arrêterai pas là, et que je vais acheter un ensemble de 600 ampoules l’an prochain. Ou peut-être deux. 

Dyson V15 Detect: mon coup de cœur de 2021 

Photo : Dyson

J’ai aimé beaucoup de gadgets cette année. J’ai adoré cet écran ultralarge de LG, par exemple, ou le puissant processeur Core i9-12900K d’Intel. Mon coup de cœur est toutefois une... balayeuse (!).

Mon amour pour la Dyson V15 Detect était déjà clair dans ma critique, mais il n’a fait de croitre dans les mois qui ont suivi ma mise à l’essai. Le laser vert qui fait ressortir la poussière et la saleté est vraiment un ajout pratique. Non seulement on voit où il faut passer, mais on voit en plus où sont les saletés qui nécessitent un lavage plus en profondeur. 

L’aspirateur est aussi plus léger et plus maniable que ses prédécesseurs, ce qui le rend plus agréable à passer. 

Un peu comme avec le MacBook Pro avec M1 Pro d’Apple, le Dyson V15 Detect marque une étape importante dans l’évolution des aspirateurs Dyson. Six mois plus tard, je suis encore tout aussi émerveillé lorsque je l’utilise (même si je n’aime toujours pas faire le ménage, malheureusement).

Sur le même sujet