Comment alléger la mémoire vive utilisée par les navigateurs | Pèse sur start
/video-games/pc

Comment alléger la mémoire vive utilisée par les navigateurs

Image principale de l'article Comment gérer ses navigateurs pour alléger la RAM
Pexels Pixabay

Votre ordinateur semble ralentir ? Cherchez la faute dans vos navigateurs Web qui accaparent une grande part de la mémoire vive libre de votre système. Avec des dizaines d’onglets ouverts, le télétravail, les documents de travail collaboratif, les tableurs, nous utilisons de plus en plus les outils en ligne. 

En allégeant la demande de mémoire vive (RAM) par vos navigateurs, votre système retrouvera un peu plus de vivacité autant sur Windows que sur macOS.

Mieux gérer les onglets 

Première chose, fermer les onglets inutiles ou qui peuvent être temporairement fermés va donner un coup de pouce au système – d’autant plus qu’avec les débits rapides de nos fournisseurs de services Internet, rouvrir un lien (habituellement conservé dans l’historique) ou un signet ne prend qu’une ou deux secondes.

Autre conseil, toujours utiliser les dernières versions de vos navigateurs qui incluent des optimisations nécessaires à leur performance.

Une incursion dans le gestionnaire de tâches peut vous indiquer quels onglets de Chrome, de Firefox ou d’Edge consomment le plus de ressources. Par exemple, dans Firefox sous macOS et Windows, on trouve ce gestionnaire sous le menu Outil > Outils du navigateur > Gestionnaire de tâches. Encore plus rapide, on peut simplement taper dans la case d’adresse about:performance. Non seulement vous obtiendrez dans un tableau la consommation de chaque onglet, mais aussi celle des modules ou extensions.

Capture d'écran de l'impact énergétique et de la quantité de mémoire utilisée dans Firefox.

Concernant les modules que vous avez ajoutés à votre navigateur, ceux-ci n’utilisent en général que quelques kilooctets de mémoire. Mais vérifiez quand même si l’un d’eux s’avère trop gourmand. Les supprimer est facile et les remplacer l’est tout autant en fouillant dans le catalogue des modules du navigateur.

De mon côté, je les utilise pour alléger le téléchargement des pages Web en bloquant les publicités, les fenêtres pop-up, les témoins pisteurs et autres contenus superflus.

Toujours en prenant Firefox comme modèle, allez dans le menu Préférences du navigateur, section Performances, cherchez l’option Accélération matérielle pour utiliser davantage les capacités de la carte graphique. Pour prendre effet, il faut redémarrer le navigateur.

Anthony Shkraba (Pexels)

Réparer le navigateur 

Avant de réparer votre navigateur, pensez d’abord au mode de dépannage. Par exemple, dans Firefox, allez dans le menu Aide > Mode de dépannage pour redémarrer celui-ci en désactivant temporairement les extensions, thèmes et autres paramètres personnalisés.

Si le navigateur semble toujours languir, une réparation, une remise à ses valeurs d’origine ou un rafraîchissement va solutionner le problème. Chaque navigateur offre ce genre de solution, comme ici pour Edge.

En gros, la réparation conserve vos paramètres et informations personnelles dans un dossier Profil sur le Bureau de votre système, mais supprime les modules et autres extensions, les permissions de sites Web et autres préférences.

Dépannage et réparation sont rapidement disponibles en tapant about:support dans l’adresse de Firefox.

Une fois la réparation faite, on peut récupérer les données importantes dans le navigateur. Ici pour la procédure dans Chrome.

Utiliser des extensions dédiées 

Des extensions existent pour alléger la demande de mémoire vive. Pour Chrome, Firefox, Opera et Edge, Auto Tab Discard détecte automatiquement les onglets inactifs pour libérer la mémoire vive et stopper tout calcul du processeur en arrière-plan. 

Autre alternative, OneTab convertit tout simplement vos onglets en une liste qu’il suffit de cliquer pour restaurer l’onglet désiré. Compatible Chrome, Edge, Firefox et Safari.

À l’achat 

Pour terminer, la quantité de mémoire vive au moment de l’achat d’un ordinateur ne doit jamais être négligée. Par défaut, la mémoire vive est réduite au minimum pour permettre au fabricant d’afficher un prix alléchant. Seize gigaoctets de RAM sont toujours mieux que huit et 32 Go sont encore mieux que 16 Go. Même si cela représente un coût additionnel, plus de mémoire vive vous permettra de profiter de performances supérieures au quotidien, ainsi qu’une meilleure valeur de revente.