Call of Duty: un génie du crime triche dans une vidéo qu’il enregistrait pour prouver qu’il ne trichait pas | Pèse sur start
/video-games

Call of Duty: un génie du crime triche dans une vidéo qu’il enregistrait pour prouver qu’il ne trichait pas

Call of Duty: Vanguard
Image courtoisie Activision

Call of Duty: Vanguard

La vivacité d’esprit, ce n’est pas donné à tout le monde et certainement pas à cet (ancien) joueur semi-professionnel et streamer de Call of Duty.

• À lire aussi: Fortnite: un pro se fait bannir à vie... après avoir publié sur YouTube une vidéo de lui en train de tricher

• À lire aussi: Call of Duty: Activision poursuit EngineOwning, un logiciel de triche

Mais qu’a fait au juste ce grand champion international du jugement, surnommé Kenji?

Lorsque soupçonné de triche en pleine compétition, il a installé une caméra filmant ses gestes et son moniteur pour prouver son innocence. Ce faisant, il a toutefois oublié de désactiver son logiciel de triche avant de lancer la diffusion. Résultat: il a plutôt exposé au monde entier sa malhonnêteté et prouvé une tout autre forme d’innocence.

Selon Dexerto, Kenji participait à un tournoi de Call of Duty: Vanguard en deux contre deux sur la plateforme esport Checkmate Gaming lorsque ses adversaires se seraient doutés que quelque chose clochait avec les performances du joueur.

C’est alors que ce dernier aurait installé une caméra derrière lui, diffusant les images sur Twitch, afin de tenter de faire taire les soupçons. C’est finalement tout le contraire qui est arrivé.

Le nouvel angle de vue n’a en effet permis que de voir dans toute sa splendeur son utilisation du wallhack, un outil de triche qui encadre les ennemis d’une petite boîte. Concrètement, cela faisait en sorte que Kenji pouvait voir ses ennemis à travers les murs et autres obstacles. 

Honteux devant tant d’incompétence, du moins on l’espère, le streamer a depuis supprimé la vidéo en question, tout comme l’entièreté de sa chaîne Twitch, mais un internaute a eu la brillance d’esprit de préserver la très ridicule séquence pour la postérité.

Après avoir pris Kenji la main dans le sac grâce à sa propre diffusion, la paire qui l’affrontait en tournoi a porté plainte à son endroit auprès de Checkmate Gaming, qui a finalement décidé après enquête de le bannir de ses événements. 

Cependant, ce n’est pas la fin de l’histoire pour ce grand tricheur! D’après PC Gamer, celui-ci aurait aussi été expulsé de la ligue collégiale de Call of Duty de laquelle il était membre, tout comme ses quatre coéquipiers qui représentaient avec lui la Grand Canyon University.

Même s’il est plus que satisfaisant de voir un joueur malhonnête se faire prendre à son jeu, cela vient toutefois illustrer un autre phénomène: les tricheurs sont visiblement encore légion dans Call of Duty, et ce, malgré tous les efforts récents d’Activision.

Une nouvelle preuve que l’éditeur américain a encore bien du pain sur planche de ce côté...


AUSSI SUR PÈSE SUR START 

s

s

s

Sur le même sujet