Des cinéastes s’inquiétaient de la santé de Bruce Willis depuis quelque temps | Pèse sur start
/entertainment/cinema

Des cinéastes s’inquiétaient de la santé de Bruce Willis depuis quelque temps

Image principale de l'article Certains s’inquiétaient déjà de sa santé
Photo d'archives

La santé chancelante de Bruce Willis, qui a mis fin à sa carrière d’acteur en raison de troubles du langage et cognitifs, était devenue un sujet d’inquiétude pour plusieurs cinéastes qui ont travaillé avec lui ces derniers temps. 

• À lire aussi: Retraite de Bruce Willis: sa carrière en 10 rôles marquants

• À lire aussi: Haley Joel Osment, le petit gars du Sixième Sens, rend un touchant hommage à Bruce Willis

La famille de la vedette de Die Hard et d'autres célèbres films d’action a annoncé mercredi que Bruce Willis, 67 ans, souffrait d’aphasie, une affection qui empêche de communiquer normalement et «qui impacte ses capacités cognitives».

Plusieurs professionnels du cinéma interrogés par le quotidien Los Angeles Times ont indiqué avoir remarqué les facultés déclinantes de l’acteur après avoir travaillé avec lui récemment.

Ils citent notamment des moments durant lesquels Bruce Willis semblait désorienté et peinait à se rappeler ses lignes de dialogue, quand bien même son entourage demandait à ce que son texte soit réduit au maximum pour ses prestations.

Le réalisateur Mike Burns, qui a dirigé Course contre la mort, sorti en 2021, dit s’être rapidement aperçu que l’artiste avait des soucis de santé.

«Après le premier jour de travail avec Bruce, j’ai pu me rendre compte personnellement qu’il y avait un gros problème et j’ai compris pourquoi on m’avait demandé de raccourcir son texte», a-t-il dit au Los Angeles Times.

Son collègue Jesse Johnson, réalisateur de White Elephant, avait retrouvé Bruce Willis pour ce film à petit budget plusieurs décennies après avoir côtoyé l’acteur.

Et il l’a trouvé bien changé. «Il était évident que ce n’était pas le Bruce dont je me souvenais», a-t-il dit.

Selon des membres de l’équipe du film cités par le quotidien californien, Bruce Willis aurait à un moment lancé sur le tournage : «Je sais pourquoi tu es ici, et je sais pourquoi toi tu es ici, mais qu’est-ce que je fais ici, moi?»

«Après notre expérience sur White Elephant, il a été décidé que nous ne travaillerions plus ensemble», a ajouté Jesse Johnson, qui avait été approché pour un autre projet de film avec Bruce Willis.

«Nous sommes tous des fans de Bruce Willis, et ça ne semblait pas bien. Au bout du compte, c’était une triste fin pour une carrière incroyable et cela nous mettait tous mal à l’aise», a-t-il déclaré.

Son étoile avait pâli dernièrement mais Bruce Willis fut l’un des acteurs de films d’action les plus en vogue dans les années 1990 et 2000, connu dans le monde entier.

Avec une carrière sur le déclin, il avait multiplié ces dernières années les apparitions dans des films de série B où il tenait des rôles aussi brefs que caricaturaux.

Les organisateurs des Razzies, anti-Oscars qui parodient les prix hollywoodiens en épinglant les pires films de l’année, lui avaient à ce titre dédié cette année une catégorie à lui tout seul.

Ils ont annoncé jeudi qu’ils retiraient ce «prix» à la suite du diagnostic d’aphasie dont souffre l’acteur.

Commentaires