Astuces pour un voyage numérique sans pépins | Pèse sur start
/techno/gadgets

Astuces pour un voyage numérique sans pépins

Même si mon tout récent voyage fut raté dans son ensemble, je n’ai eu aucun problème dans l’utilisation de mes outils de télétravail – ordinateur portatif, téléphone, tablette – à l’extérieur du pays. 

• À lire aussi: Apple pourrait produire des iPhone sans encoche dès 2024, selon un expert

• À lire aussi: Nintendo: un centre de réparation supposément dépassé par les Joy-Con défectueux, raconte un ancien employé

Un bon adaptateur de voyage    

Nos appareils mobiles sont tous conçus pour prendre en charge une large gamme de tensions électriques (de 100 à 250 V), de puissances (de 1000 à 2500 W) et de fréquences (50-60 Hz). De ce fait, ils ne requièrent pas de convertisseurs de courant; seul un adaptateur de fiche électrique est nécessaire.

Les nouveaux adaptateurs universels sont vraiment bien conçus, en fait il n’en faut qu’un seul pour alimenter tous vos appareils en même temps. N’apportez, dans vos bagages, que les câbles et laissez à la maison leurs blocs d’alimentation.

En fouillant la mégaboutique Amazon, j’ai trouvé ces deux modèles polyvalents et quasi identiques à celui que j’ai emporté pendant mon voyage. Détail important, le type de fiche doit correspondre à celui du pays à visiter.

Quand vous aurez reçu l’adaptateur, essayez-le. Si ça fonctionne chez vous, il fonctionnera à l’étranger. Vous verrez, il deviendra une sorte de station de recharge commune à tous les appareils mobiles une fois branchée dans une prise de cuisine ou du salon.

Contrairement à l'autre adaptateur, le port USB-C n'est pas du type PD (power delivery).

En plus des fiches multiples d’entrée et de sortie, ces adaptateurs universels sont dotés de ports USB-A et USB-C pour vos téléphones, casques audio, caméras, montres, etc. Ils intègrent également un port USB-C de forte puissance indiqué par les lettres PD (power delivery), d’au moins 45 W pour alimenter un ordinateur portatif, comme un MacBook ou des portatifs concurrents.

Pour clore ce chapitre, il faut toujours acheter cet adaptateur ici, car les mêmes à l’étranger coûtent de deux à trois fois plus cher; une façon pour les commerçants de profiter des touristes négligents qui les achèteront, peu importe le prix.

Mon ordinateur branché sur USB-C (PD - 45 W) et mon téléphone sur USB-A

Et un réseau virtuel privé pour sécuriser vos connexions    

Trois lettres: VPN, pour «réseau virtuel privé», absolument nécessaire pour protéger vos connexions à l’étranger, tant pour votre ordinateur portatif que pour vos téléphones et tablettes.

Chaque fois que vous vous connectez à internet, vous ignorez la réelle sécurité des connexions. Sans abonnement à un service VPN, vos connexions WiFi dans les aéroports, dans les cafés internet, dans les hôtels et dans les appartements loués ne sont pas sécurisées et s’effectuent avec du matériel qui n’est pas le vôtre. Et vous pouvez être sûr que, dans certains pays et aéroports, on ne se gêne pas pour surveiller toutes vos connexions sans fil WiFi.

Depuis un bon moment, j’utilise un service VPN avec lequel toutes mes connexions sont chiffrées pour accéder à mes comptes bancaires et autres sites sécurisés par mot de passe.

Un autre avantage des services VPN, c’est le choix de serveurs dans le monde entier. Par exemple, sans accès VPN, ouvrir la page web de la rubrique techno du Journal de Montréal ou autre est impossible si vous êtes loin en Asie ou en Europe. Pour lire vos types d'articles favoris, il suffit de sélectionner un des serveurs montréalais ou canadiens avec l’application VPN de votre téléphone ou ordinateur. L’opération ne prend que quelques secondes et le tour est joué. Pour le serveur du Journal ou de votre banque, vous êtes considérés comme au pays. Et la connexion chiffrée jusqu’au serveur VPN reprend aussitôt après une suspension ou une mise en veille.

Dernier détail, un service VPN ne sécurise que vos connexions internet – Web, FaceTime, Messages, Facebook, WhatsApp, applications mobiles, etc. – et non vos appels téléphoniques, à moins d’un abonnement à un service voix sur IP (VoIP, ex. Line2.com).

Je produirai bientôt, ici, mon expérience avec les abonnements VPN que j’ai utilisés ces dernières années.


AUSSI SUR PÈSE SUR START 

s

s

Sur le même sujet