Two Point Campus est-il aussi bon que Two Point Hospital? [CRITIQUE] | Pèse sur start
/critiques

Two Point Campus est-il aussi bon que Two Point Hospital? [CRITIQUE]

Image principale de l'article Est-il aussi bon que Two Point Hospital?
Sega / Two Point Studios

Le jeu de gestion Two Point Hospital a connu un énorme succès lors de sa sortie en 2018, étant décrit comme une suite spirituelle du classique Theme Hospital. Là, c’est au tour de Two Point Campus, sa suite académique, de charmer les joueurs. Est-ce un pari gagné? J’ai testé le jeu pour voir s’il est aussi bon que son prédécesseur, et s’il vaut son prix.

Two Point Campus, sorti sur Steam et consoles le 9 août, est un jeu de simulation d’entreprise et de gestion. C’est pas une description sexy, mais les amateurs des jeux Sims et Cities: Skylines devraient se sentir interpelés. Et ceux qui ont joué à Two Point Hospital sont vraisemblablement visés par ce nouveau chapitre. 

C’est quoi, Two Point Campus?

Capture d'écran: Kazzie Charbonneau

Dans Two Point Campus, vous devez construire et gérer des campus universitaires. Selon le campus choisi, il faudra construire les bonnes classes et s’assurer du succès des étudiants.

En plus de physiquement construire les salles importantes que l’on retrouve dans une école, comme des classes et des toilettes, il faut engager le bon personnel. Profs, assistants et concierges. 

Contrairement à Two Point Hospital, où les patients quittent après avoir été guéris, les étudiants restent durant un an et poursuivent leurs études jusqu’à l’obtention d’un diplôme (ou l’échec, mais ça on en parle plus tard). Vous devez donc vous assurer de leur succès tout au long de leurs études, ce qui est facile au début, mais ça devient rapidement difficile selon le campus. Chaque étudiant a sa propre personnalité et ses propres besoins, alors il faut vraiment les surveiller si on ne veut pas qu’ils échouent. Dans Two Point Hospital, on n'avait pas vraiment besoin de surveiller chaque patient. Ici, vous risquez d'apprendre les noms de quelques étudiants.

Les objectifs

Une bibliothèque universitaire.

Capture d'écran: Kazzie Charbonneau

Une bibliothèque universitaire.

Est-ce si grave si un étudiant échoue? En fait, oui. 

Le jeu Two Point Campus avance avec la même mécanique que Two Point Hospital: chaque chapitre a des missions pour obtenir 1, 2 et 3 étoiles, ce qui débloquera le prochain chapitre.

Souvent, un des objectifs pour obtenir une étoile sera de maintenir une moyenne de B, ou même A. Quand vos étudiants sont poches à l'école et que votre moyenne est de C, il faut changer de stratégie. Vous pouvez améliorer les notes des étudiants en vous assurant qu’ils sont heureux (on en reparle) et en leur offrant des cours privés. Facile? NON. C’est jamais heureux, des jeunes

J'ai dû expulser plusieurs étudiants qui échouaient pour atteindre certains objectifs de notes. Je me suis sentie comme Trunchbull dans Matilda. 

Des études un peu funky

Le cheeseball, un grand sport de compétition dans Two Point Campus.

Courtoisie Sega/Two Point Studios

Le cheeseball, un grand sport de compétition dans Two Point Campus.

Two Point Campus reprend la touche humoristique attachante de Two Point Hospital. Les cours sont complètement inventés: sorcellerie, école de chevalier, la scientographie, etc. Mais on dirait que les développeurs auraient pu pousser encore un peu plus loin; on n’améliore pas la formule, ici. On la maintient. 

Les étapes à suivre pour un nouveau cours sont aussi un peu répétitives. Tu débloques un sujet, tu construis la classe, tu fais des petites mises à jour de matériel dans la classe...et c’est pas mal tout. Je crois que c’est une occasion un peu ratée ici; la gestion des cours aurait pu être un peu plus dynamique. J'aurais aimé pouvoir choisir les examens, les projets, etc. 

Vous faites de l’argent avec les frais de scolarité. Plus vous avez d’étudiants, plus vous aurez de l’argent, et plus vous allez devoir dépenser, aussi, pour les nombreux besoins des gens du campus. 

L’étudiant a beaucoup de besoins

Exemple d'un party dans Two Point Campus

Capture d'écran: Kazzie Charbonneau

Exemple d'un party dans Two Point Campus

Comme je disais plus tôt, l’étudiant doit être heureux pour avoir de bonnes notes à l’école. Mais, comment garde-t-on un étudiant heureux?

C’est pas si simple. L’étudiant a besoin de dormir, boire, manger, jouer, se laver et interagir avec d’autres humains. Bien entendu, ça ressemble pas mal à nos besoins à nous, mais le problème avec Two Point Campus, c’est que les étudiants sont un peu paresseux avec leurs propres besoins.

Je ne sais pas si c’est l’intelligence artificielle qui n’est pas très intelligente, ou si c’est le jeu qui devient exponentiellement plus difficile avec les besoins de base au fur et à mesure. Mais où je suis rendue dans le jeu, après une vingtaine d’heures de gameplay, mes étudiants sont toujours sales et toujours dans l’ennui. Même si j’ai mis des douches partout sur le campus et des machines de Pinball dans chaque corridor. Est-ce que ça pue tant que ça, un étudiant, coudonc?

Si votre étudiant est malheureux, et les chances que ce soit le cas sont très hautes plus vous avancez dans le jeu, plus il sera difficile pour lui d’obtenir de bonnes notes à l’école. Il faut donc jongler plusieurs choses: construire des salles qui répondent aux besoins de base, lancer des partys, écouteur leurs demandes spéciales, offrir des cours privés et s’occuper de leurs maux. Il y a les soins médicaux pour les nombreux bobos physiques, et le «soutien pastoral», une thérapie, pour les besoins émotionnels.

Je me suis ramassée avec un campus tellement malheureux que j’ai dû recommencer le niveau à zéro pour voir où étaient mes erreurs. Ça se passe encore pas très bien, alors je me dis que mes étudiants ont juste peur de se laver et dormir. Ça fait partie du défi.

Les étudiants voudront aussi s’inscrire à des clubs, faire le party et se faire des amis. Vous devez porter attention à vos emails pour savoir s’il manque des objets sur votre campus qui aident les étudiants à socialiser. 

Les membres de votre staff auront aussi besoin d’un peu d’aide pour être heureux, mais une place pour se reposer pendant leur heure de lunch et un bon salaire, c’est normalement assez. 

Encore un jeu de Tetris

Le dortoir

Capture d'écran: Kazzie Charbonneau

Le dortoir

Une chose qui revient dans Two Point Campus, c’est la construction des salles. Un peu comme dans les jeux Sims, vous devez construire des pièces et les décorer pour faire plaisir aux personnages, mais aussi pour répondre à des besoins précis. Par exemple, une salle de classe doit avoir des bancs d’école et un projecteur. Mais si celle-ci n’a pas aussi une poubelle, Martin va pitcher son sac de chips par terre, et ça va baisser le moral de toute la classe. Vous devez penser à tout!

Les salles ont aussi une grandeur minimum, selon son type. Vous devez donc travailler avec l’espace que vous possédez, ou acheter un espace de plus, qui vous coûtera très cher. C’est là qu’on joue un peu à Tetris pour faire rentrer le plus de salles possible dans l’espace qu’on a, parce que le budget n’est souvent pas très grand. Ça coûte cher, de bons profs.

Certains chapitres vous demanderont aussi de surveiller la température des classes: il y a des niveaux où il faut réchauffer l’espace et d’autres où il faut des climatiseurs. Si vous manquez un coin, vos étudiants vont bouder. Et un étudiant malheureux, ça fait un bel effet domino sur le reste de votre jeu. 

Est-ce que ça vaut 53,99$?

Le cours le plus normal du jeu: la gastronomie

Courtoisie Sega/Two Point Studios

Le cours le plus normal du jeu: la gastronomie

Oui et non. Le jeu est un peu prévisible, et l’IA est parfois vraiment fâcheuse. Mais ça reste un jeu Two Point, alors on retrouve la formule que l’on a tant aimée dans Two Point Hospital. Elle n’a juste pas vraiment été améliorée. Un peu, mais pas trop.

Heureusement, le jeu est offert sur Xbox Game Pass, alors les membres de ce service peuvent l’essayer sans trop dépenser.

Si vous êtes super fan de Two Point Hospital, vous ne risquez pas d’être déçus. Cependant, pour un néophyte du style, je suggèrerais plutôt de commencer avec Two Point Hospital, qui demande un peu moins de microgestion. C’est plus doux comme introduction. 

La gestion se fait généralement bien. Il y a une petite courbe d’apprentissage au début, mais le jeu fait d’excellents tutoriels pour vous guider. 

J’ai joué sur la PS5 et j’ai dû agrandir le HUD pour voir tous les menus d’options. Parce que c’est un jeu de gestion, il y en a beaucoup. Je suggère fortement de jouer au jeu sur PC, et de surtout ne pas y jouer sur la Nintendo Switch en mode portable. C’est trop petit.

Two Point Campus est très bon pour ceux qui ont aimé le jeu précédent, mais il n’amène pas un très grand vent de fraîcheur. On garde ici une formule gagnante, sans vraiment la pousser beaucoup plus loin. Une occasion ratée, selon moi. Ça ne fait pas de Two Point Campus un mauvais jeu, ça en fait plutôt une valeur sûre pour les fans du genre. 

La grande chose manquante, qui aurait selon moi poussé le jeu encore plus loin, est la possibilité d’envoyer les étudiants dormir, se laver et jouer manuellement. Parce que l’IA fait en sorte qu’ils préfèrent s’acheter du jus alors que leur vessie est sur le point d’exploser au lieu de faire pipi. C'est un jeu de gestion, alors je veux gérer le plus de choses possible!

On aime

  • Le jeu est sur Xbox Game Pass
  • On retrouve l’âme d’un jeu Two Point
  • Les cours sont drôles
  • C’est un bon exemple de jeu de gestion
  • On ne voit pas le temps passer en y jouant

On aime moins

  • Les objectifs deviennent assez difficiles
  • Les étudiants qui font tout sauf écouter leurs besoins de base: faire pipi, dormir, manger.
  • Un peu répétitif