Plex demande à ses utilisateurs de réinitialiser leurs mots de passe après une brèche informatique | Pèse sur start
/news

Plex demande à ses utilisateurs de réinitialiser leurs mots de passe après une brèche informatique

Image principale de l'article Plex demande de réinitialiser les mots de passe
Plex

Le service de diffusion multimédia Plex a été victime d’une violation des données après qu’un pirate ait accédé à des informations privées, parmi lesquelles sont compris des noms d’utilisateurs et des mots de passe. 

• À lire aussi: Revenu Québec: un syndicat s’inquiète pour la sécurité des données des Québécois

• À lire aussi: Twitter accusé de manipulation par son ex-chef de la sécurité

Selon la nouvelle de TechCrunch, dans un courriel qui a été envoyé aux utilisateurs, la compagnie dit avoir découvert des activités suspectes dans ses bases de données. «Nous avons immédiatement lancé une enquête et il semble qu'un tiers ait pu accéder à un ensemble de données comprenant des courriels, des noms d'utilisateur et des mots de passe cryptés.» 

Interrogé par TechCrunch, le vice-président de l’ingénierie de Plex, Schuyler Ullman, a tenu à rassurer que les mots de passe de comptes sont brouillés de manière à les rendre illisibles pour les humains. 

Un porte-parole de la compagnie américaine n’a pas précisé combien d’utilisateurs ont été touchés par cette brèche informatique, mentionnant seulement que «la majorité des comptes» ont été touchés. C'est pourquoi Plex demande à tous les utilisateurs de réinitialiser leurs mots de passe. 

La plateforme est l'une des applications de streaming multimédia les plus populaires, permettant aux utilisateurs de diffuser des films et de la télévision en direct, ainsi que leurs propres fichiers audio, vidéo et photo hébergés sur leurs propres serveurs multimédias. 

Plex compte plus de 30 millions d'utilisateurs. Tant les médias personnels que les comptes des clients sont touchés par la brèche, a déclaré le porte-parole à TechCrunch. Plex n’a pas mentionné quelle était la cause de l’intrusion. Elle a toutefois tenu à assurer sa clientèle que les données de carte de crédit et de paiement n’étaient pas stockées sur les serveurs qui ont été infiltrés.


AUSSI SUR PÈSE SUR START

s

s

s