Le Québécois xQc dans la liste des créateurs de 2022 de Forbes | Pèse sur start
/entertainment/web

Le Québécois xQc dans la liste des créateurs de 2022 de Forbes

Félix «xQc» Lengyel
xQc Twitch

Félix «xQc» Lengyel

Le québécois Félix Lengyel, mieux connu sous le nom de xQc, a fait la liste «Top Creators 2022» de Forbes, une liste des influenceurs les plus populaires de l’année. Mais, le streameur n’est pas satisfait de la description qui a été écrite pour sa fiche.

C’est en 12e position que se retrouve xQc, le streameur Twitch et ancien joueur professionnel d’Overwatch. La description donnée par Forbes n’est pas douce, toutefois, rappelant aux lecteurs des comportements jugés racistes et homophobes du streameur.

«Félix Lengyel était le streameur le plus regardé en 2020 et 2021. Malgré des controverses impliquant des contenus racistes, homophobes et sexuellement explicites, Lengyel a attiré 11 millions de followers sur Twitch,» peut-on lire sur le site de Forbes.

Une fiche qui choque 

Capture d'écran Forbes

Cette description de sa carrière n’a pas plu à xQc, qui s’est exprimé lors d’une diffusion Twitch du 6 septembre, selon Dexerto. Cité par le média spécialisé, xQc a dit: «Contenu raciste, homophobe et sexuellement explicite? Gang, c’est malhonnête, comment ça pourrait être pire?»

Il ajoute: «C’est vraiment mauvais. Quand est-ce que j’ai fait du contenu explicite, raciste et homophobe? Ces choses ne se sont pas passées. Aucune de ces choses n’est arrivée. Ce n’est pas vrai», a-t-il dit dans un clip, visiblement surpris.

Des comportements bien documentés

Or, les comportements jugés racistes et homophobes du streameur sont bien documentés. En 2018, xQc était suspendu puis libéré de son équipe d’Overwatch après avoir utilisé un emote de façon jugée raciste envers l’animateur Malik Forté. Lengyel avait nié une utilisation raciste du emote, expliquant qu’il était un bon ami de Forté.

En janvier 2018, le joueur avait tenu des propos jugés homophobes en début de saison envers Austin «Muma» Wilmot. Il avait ensuite été suspendu de quatre matchs professionnels.

«Il est inacceptable que des membres de la Overwatch League émettent ou partagent des images ou messages haineux, racistes ou discriminatoires. Il est important qu’ils comprennent les impacts que leurs messages peuvent avoir sur les autres», avait déclaré la Overwatch League dans son communiqué à la suite des comportements de Lengyel.

En ce qui concerne le contenu jugé sexuellement explicite, Forbes fait peut-être référence au bannissement temporaire de xQc par Twitch, après qu’un personnage féminin se soit dévêtu lors d’un jeu. Le streameur a tenté de changer de fenêtre lors de la diffusion, mais Twitch ne lui a vraisemblablement pas laissé de chance.

xQc est le seul créateur québécois à se retrouver sur la liste Forbes des «Top Creators 2022». Il rejoint les influenceurs populaires tels que MrBeast, Charli D’Amelio, Alexandra Cooper et Jake Paul.