L'émoji carotte, l'astuce des antivax pour éviter d'être bannis sur Facebook | Pèse sur start
/misc

L'émoji carotte, l'astuce des antivax pour éviter d'être bannis sur Facebook

Les carottes sont cuites pour les «antivax». Sur Facebook, ces derniers ont tenté de contourner la modération et éviter d'être bannis en utilisant un emoji spécifique, celui de la carotte. En vain.

Sur les réseaux sociaux, des antivax ont utilisé l'émoji «carotte» pour parler du vaccin, sans être inquiétés par la modération, a découvert la BBC. Souvent accusé de laxisme, le réseau social de Mark Zuckerberg a mis un point d'honneur à améliorer sa modération au sujet des questions de santé et en particulier celles liées au vaccin contre la COVID-19, en se concentrant principalement sur certains mots souvent employés.

Une modération que les antivax ont tenté de contourner en remplaçant le mot «vaccin» par l'émoji carotte, qui visuellement ressemble à une seringue. Si l'émoji seringue existe, ce dernier éveillerait bien trop de soupçons si son utilisation devenait massive sur Facebook.

La BBC a découvert plusieurs groupes d'internautes qui utilisaient cette astuce pour partager, selon eux, les effets nocifs du vaccin contre la COVID-19, qui n'ont pas été prouvés jusqu'alors.

Après avoir été alerté, Facebook a supprimé ces groupes. «Nous avons retiré ce groupe pour avoir enfreint nos politiques de désinformation préjudiciable et nous examinerons tout autre contenu similaire conformément à cette politique. Nous continuons à travailler en étroite collaboration avec les experts de la santé publique et le gouvernement britannique pour lutter contre la désinformation sur le vaccin Covid», a déclaré Meta dans un communiqué. 

Malgré tout, des groupes sont réapparus sur le réseau social, selon la BBC. Pour passer entre les mailles du filet, les administrateurs de ces groupes n'hésitent pas à prévenir les membres de ne pas utiliser le «c word» pour covid, «v word» pour le vaccin et le «b word» pour le booster.